Devoir de Philosophie

Dans son essai critique Sur Racine, Roland Barthes qualifie Bérénice de « tragédie de l'aphasie » ; Jean Starobinski, quant à lui, souligne « que dans le théâtre français classique, et singulièrement chez Racine, les gestes tendent à disparaître au profit du langage, il faut ajouter au profit du regard. Les scènes chez Racine sont des « entrevues ». Les personnes du drame se parlent et s'entre-regardent mais les regards échangés ont valeur d'étreinte et de blessure... Ils troublent les

Extrait du document

Dans son essai critique Sur Racine Roland Barthes qualifie Berenice de tragedie de l'aphasie Jean Starobinski quant a lui souligne que dans le theatre français classique et singulierement chez Racine les gestes tendent a disparaitre au profit du langage il faut ajouter au profit du regard. Les scenes chez Racine sont des entrevues . Les personnes du drame se parlent et s'entre-regardent mais les regards echanges ont valeur d'etreinte et de blessure... Ils troublent les ames. Une contrainte esthetique devient ainsi moyen d'expression . Dans quelles mesures cette definition de la tragedie correspond-elle a la piece de Racine que vous avez etudiee ?

Liens utiles