Devoir de Philosophie

Vous êtes journaliste ; vous écrivez un article pour annoncer l'assassinat de Jaurès. - Vous chercherez un titre choc et ferez un chapeau pour situer l'évènement. Pour rédiger le corps de l'article, vous pouvez ajoutez des intertitres pour le structurer. Selon les lecteurs auxquels vous vous adressez, vous rédigerez l'article dans un langage courant ou soutenu. Mettez-le en page ou présentez-le à l'aide d'un traitement de texte. Vous adopterez à votre choix soit le point de vue d'un pa

Extrait du document

Jean Jaurès, né à Castres, normalien et agrégé, enseigna pendant quelques années la philosophie et soutint une thèse sur la Réalité du monde sensible. Il vint de bonne heure à la politique et se fit bientôt l'apôtre de l'émancipation prolétarienne. Son livre sur Les Origines du socialisme allemand, son rôle éminent et décisif dans la rédaction d'une Histoire socialiste, puis son action parlementaire l'ont imposé, en 1905, comme le chef du Parti socialiste unifié. Il dirigea L'Humanité, anima les luttes ouvrières et définit, dans L'Armée nouvelle, les principes d'une défense nationale fondée sur l'institution de milices populaires. Par sa générosité, son courage, sa flamme oratoire, il exerça un immense ascendant personnel. Ardent défenseur de la paix et de la réconciliation franco-allemande, il mourut assassiné à la veille de la première guerre mondiale. Jaurès est demeuré, avant tout, un humaniste. Il demande volontiers des leçons aux démocraties antiques et aux philosophes français du XVIIIe siècle. Il accepte la doctrine marxiste, admet le fait de l'opposition des classes et le rôle essentiel des facteurs économiques dans l'évolution humaine; mais il tend à souligner que le marxisme, tout en professant une conception matérialiste de l'Histoire, se propose pour fin une libération de l'Homme : « Marx, en une page admirable, a déclaré que jusqu'ici les sociétés humaines n'avaient été gouvernées que par la fatalité, par l'aveugle mouvement des forces économiques... Nous ne sommes encore, selon Marx, que dans la préhistoire. L'histoire humaine ne commencera véritablement que lorsque l'homme, échappant enfin à la tyrannie des forces inconscientes, gouvernera par sa raison et sa volonté la production elle-même. » Jaurès entend faire apparaître, à travers les transformations économiques et sociales, la « haute dignité de l'esprit libre ». La Révolution doit s'accomplir, selon lui, non seulement « par la force des choses », mais « par la force des hommes, par l'énergie des consciences ». Aussi lui plaît-il de placer l'Histoire socialiste « sous la triple inspiration de Marx, de Michelet et de Plutarque ». Cette pensée humaniste a profondément marqué, depuis le début du siècle, l'histoire du socialisme français.

Liens utiles