Devoir de Philosophie

Musset s'adressant à ses lecteurs écrit à propos du théâtre qu'il propose : « et tu verras le mien sans quitter ton fauteuil ».Vous réfléchirez sur la portée de ce vers célèbre (qui laisse entendre que certaines pièces seraient plus à lire qu'à représenter) en vous aidant des oeuvres que vous avez déjà étudiées et de votre expérience personnelle.

Extrait du document

« Demande d'échange de corrigé de Beaufils Clément ([email protected]). Sujet déposé : Musset s'adressant à ses lecteurs écrit à propos du théâtre qu'il propose : « et tu verras le mien sans quitter ton fauteuil ».Vous réfléchirez sur la portée de ce vers célèbre (qui laisse entendre que certaines pièces seraient plus à lire qu'à représenter) en vous aidant des oeuvres que vous avez déjà étudiées et de votre expérience personnelle. « Et tu verras le mien sans quitter ton fauteuil » ce vers énoncé par Musset par rapport à ses oeuvres théâtrales. Musset veut bien nous faire comprendre par cette parole que des pièces valent parfois mieux d'être lues que vues. Ce qui peut paraître pour certains choquant.

Mais alors que d'autres écrivains ne pourraient s'imaginer d'écrire une oeuvre théâtrale sans que par la suite la représentation de celle-ci ne fût considérée comme moins importante que l'écrit, d'autre écrivain (ou lecteurs) tendent vers l'idée de Musset.

Toutefois ce qu'il importe en réalité de nous demander c'est quels sont les éléments sur lesquels se basent Musset (favorisant l'écriture) et les avis contraires (favorisant la représentation) et par conséquent est ce que les arguments de chacun sont valables et est ce que l'une des deux façons (voir le théâtre en le lisant ou en le voyant) est préférable à l'autre.

Pour chercher des r éponses à nos questions nous examinerons bien évidement tout d'abord ce qui pourrait jouer en faveur de l'opinion de Musset et inversement pour ce qui pourrait rendre l'opinion des adeptes de la représentation valable, pour ensuite pouvoir être plus objectif est trouver la quelles des deux opinions et la meilleurs. Nous allons tout d'abord commencer par voir en quoi la lecture d'une pièce peut être d'après Musset préférable à sa représentation.

On cherchera à démontrer cela grâce à une démarche argumentative en se basant sur des exemples.

Ainsi pour arriver au bout de notre réflexion nous verrons dans un premier temps comment la lecture travaille une partie essentielle du lecteur, puis pourquoi le lecteur ne doit pas se lasser d'un spectacle, et pour finir on réfléchira à la difficulté de la représentation de certaines pièces. Lire une pièce permet au lecteur que son imagination se libère ; en lisant une pièce le lecteur a un regard extérieur et unique qui ne peut pas être influencé pas quoi que ce soit.

En effet lorsque certaines pièces se déroulent à une autre époque que celle du lecteur, celui ci lors de la lecture de telles pièces imagine le décor, les costumes, les personnages qui ne sont pas précisé ou bine décrit dans les didascalies.

On retrouve une liberté imaginative très grande par exemple dans « le Cid » de Pierre Corneille écrit au milieu du 17 ème siècle où la scène se passe en Espagne pendant le règne de la chevalerie (durant le moyen âge) Une lecture de ce type permet ainsi au lecteur d'avoir plus de liberté imaginative que lors de la représentation de mêmes oeuvres. Cependant l'imagination est parfois limitée lorsqu'il y a peu de mise en scène.

Et comme nous le savons le théâtre n'a pas pour but de lasser ni d'ennuyer le spectateur mais de le séduire, de lui plaire ce qui passe en partie pas la mise en scène.

Or les pièces avec peu de mise en scènes et beaucoup de monologues pourraient ennuyer le spectateur, voilà pourquoi les pièces avec peu de mise en scènes et une écriture plaisantes valent probablement mieux d'être lues que vues.

Cette préférence peut se retrouver dans les tragédies de Racine (écrivain de la deuxièmes moitié du 17 ème siècles) qui comportent souvent de longs monologues avec peu de mise en scène mais qui peuvent être beaucoup plus plaisantes lors de leur lecture car la façon d'écrire de Racine est attirante et agréable.

De cette façon la lecture d'une pièce avec un manque de mise en scène peut être souvent si elle est bien écrite plus intéressante à lire que de voir sa représentation car on a la possibilité de s'émerveiller sur l'écriture et sur la portée que peuvent avoir certains vers.

De plus le lecteur en lisant n'a aucune chance d'être déçus par un jeu des acteurs qui pourrait être trop peu attractif. Complètement à l'opposé du fait que certaines pièces possèdent trop peu de mise en scène certaines en ont trop et sont parfois trop compliqué ce qui la représentation d'une telle pièce totalement à l'identique des informations données par le metteur en scène sans mettre de coupures très difficile.

Pour base d'exemple si le plateau du théâtre doit être très grand, peu de théâtres pourront faire jouer ces pièces.

C'est le cas pour une pièce d'Edmond Rostand : « Cyrano de Bergerac » qui comporte beaucoup de difficultés pour sa représentation et qui est quasi-impossible à représenter dans un théâtre de taille normale ; en effet le nombre de personnages est très important, il y a beaucoup de décors, la durée du spectacle est de plus de quatre heures, mais ce qui procure la plus grosse difficulté à cette représentation est la présence d'une scène de combat, de bataille ; on retrouve aussi cette difficulté de représentation dans « Lorenzaccio » de Alfred Musset.

Donc certes les pièces de ce type peuvent être jouer dans de grand théâtres parisiens par des compagnies avec beaucoup de moyens par exemple mais tout le monde n'a pas accès à ces théâtres ce qui rend la représentation théâtrale bien loin d'être universelle (à cause du prix de la place ou de l'emplacement du théâtre par exemple).

Pour la plupart des personnes il est probablement plus conseillé de lire une telle pièce plutôt que d'aller les voir dans des théâtres plus conventionnels où l'oeuvre pourrait perdre de sa beauté.

Ainsi certaines pièces avec trop de mise en scènes peuvent parfois ne pas être représentées et la lecture est donc nécessaire.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles