Devoir de Philosophie

Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger, de les goûter doucement ou voracement selon notre nature propre, de profiter de tout ce qu'ils contiennent, d'en faire notre chair spirituelle et notre âme, de vivre. Vivre n'a donc pas d'autre sens que ça. Tout ce que nous propose la civilisation, tout ce qu'elle nous apporte, tout ce qu'elle nous apportera, n'est rien si nous ne comprenons pas qu'il est plus émouvant pour chacun de nous de vivre un jour que de réussir en avio

Extrait du document

Les candidats se trouvent devant un sujet délicat : certes la citation est facile à comprendre, mais les problèmes qu'elle soulève sont malaisés à appréhender à leur âge. En effet, ont-ils, comme le demande le sujet, un point de vue précis sur la manière d'envisager la vie ? Pour la plupart d'entre eux, cela reste encore confus. Et pourtant, il y a moyen de s'en tirer avec la seule citation et les deux questions que comporte le sujet. 1. « Comment comprenez-vous ces lignes ? » invite le candidat à une explication préalable. Cette explication, bien menée, peut être dynamique en engageant tout de suite la discussion sur les deux points de vue extrêmes : celui de Giono (1er paragraphe de la citation) et celui qu'il récuse (le 2e paragraphe de la citation contient les éléments d'un point de vue contradictoire). 2. La deuxième question (« Répondent-elles à votre propre manière d'envisager la vie ? ») peut faire l'objet d'une troisième partie où le candidat fera la part des choses en essayant de concilier les deux points de vue précédents. Cette démarche est 154 Français, préparation au bac 84 la démarche classique de la dissertation : thèse, antithèse, synthèse. Si le candidat adopte l'un des deux points de vue de l'explication, il argumente tout de suite pour ou contre, ce qui ramène le devoir à un débat en deux parties : pour ou contre Giono.

Liens utiles