Devoir de Philosophie

« Le principal mérite de Musset, dit Sainte-Beuve, est d'avoir réintroduit dans la poésie française l'esprit que semblaient en avoir banni l'imagination et le lyrisme. » Ces mots vous paraissent-ils bien caractériser l'oeuvre d'A. de Musset ?

Extrait du document

« Le principal mérite de Musset, dit Sainte-Beuve, est d'avoir réintroduit dans la poésie française l'esprit que semblaient en avoir banni l'imagination et le lyrisme. » Ces mots vous paraissent-ils bien caractériser l'oeuvre d'A. de Musset ? Pour apprécier cette opinion, il y aura lieu de se demander : 1.si l'esprit de Musset représente un aspect intéressant de son génie ; 2.si c'est par là que, comme le pense Sainte-Beuve, ce génie se manifeste de la façon la plus éminente. I. Il est certain que l'esprit de Musset représente un aspect très intéressant de son génie, car cet esprit se manifeste par les qualités les plus séduisantes, notamment par le don d'exprimer sous une forme franche et drue, qui rappelle Régnier et Molière, ses opinions sur lui-même Je hais comme la mort l'état de plagiaire ; Mon verre n'est pas grand, mais je bois dans mon verre sur les autres, par exemple sur Molière, si vigoureusement caractérisé dans les vers célèbres ou il loue: Cette mâle gaieté, si triste et si profonde, Que lorsqu'on vient d'en rire on devrait en pleurer. II. Musset se caractérise par une souplesse ingénieuse qui excelle à promener capricieusement le lecteur à travers un sujet, en le faisant passer, par exemple, de Bade et de sa salle de jeu à une rêverie amoureuse, sur un banc ; puis c'est une bonne qui vient avec un enfant ; puis le poète nous enlève dans la voie lactée, puis il en redescend pour nous faire le portrait d'une Anglaise ravissante, etc.

« « Le principal mérite de Musset, dit Sainte-Beuve, est d'avoir réintroduit dans la poésie française l'esprit que semblaient en avoir banni l'imagination et le lyrisme.

» Ces mots vous paraissent-ils bien caractériser l'œuvre d'A.

de Musset ? Pour apprécier cette opinion, il y aura lieu de se demander : 1.si l'esprit de Musset représente un aspect intéressant de son génie ; 2.si c'est par là que, comme le pense Sainte-Beuve, ce génie se manifeste de la façon la plus éminente. I.

Il est certain que l'esprit de Musset représente un aspect très intéressant de son génie, car cet esprit se manifeste par les qualités les plus séduisantes, notamment par le don d'exprimer sous une forme franche et drue, qui rappelle Régnier et Molière, ses opinions sur lui-même Je hais comme la mort l'état de plagiaire ; Mon verre n'est pas grand, mais je bois dans mon verre sur les autres, par exemple sur Molière, si vigoureusement caractérisé dans les vers célèbres ou il loue: Cette mâle gaieté, si triste et si profonde, Que lorsqu'on vient d'en rire on devrait en pleurer. II.

Musset se caractérise par une souplesse ingénieuse qui excelle à promener capricieusement le lecteur à travers un sujet, en le faisant passer, par exemple, de Bade et de sa salle de jeu à une rêverie amoureuse, sur un banc ; puis c'est une bonne qui vient avec un enfant ; puis le poète nous enlève dans la voie lactée, puis il en redescend pour nous faire le portrait d'une Anglaise ravissante, etc.

; par une ironie vive et pittoresque qui se joue, tantôt aux dépens des ridicules d'autrui (rage qu'ont les gens de bon ton de se ruer à Bade au mois de juillet, solennel ennui du parc de Versailles et de tous les petits vers qu'il a inspirés, etc.), : an tôt aux dépens de lui-même et de ses faiblesses, celle par exemple d'avoir certain soir, au Théâtre Français, mêlé à de graves et fortes réflexions sur Molière les distractions amoureuses que lui causait la vue d'un cou blanc, délicat Qui plie, et de la neige effacerait l'éclat. III.

Si charmantes que soient ces qualités, le principal mérite de Musset réside pourtant ailleurs, à savoir: 1.dans l'expression délicate des sentiments intimes et doux ; attendrissements sur le passé, mélancolies et lassitudes, émois furtifs du cœur pour une beauté qui passe et qu'on ne verra plus demain, etc.

; 2.dans l'expression brûlante et fiévreuse des sentiments passionnés ; frémissements de la colère que réveille le souvenir abhorré d'une trahison, ardeur désespérée et comme haletante avec laquelle il étreint par le souvenir les maux d'amour dont il a souffert, etc.

; 3.enfin dans l'expression des sentiments graves et profonds, comme ces élans qu'adresse à Dieu son âme sans foi et qui voudrait retrouver des raisons de croire, ou même des sentiments mystérieux, par exemple l'affreuse tristesse qui résulte de la solitude morale, lorsqu'elle nous fait découvrir au fond de nous-mêmes un autre moi énigmatique qui nous regarde souffrir sans pouvoir toucher notre main. Conclusion : Si grande que soit la part de vérité qu'il renferme, le mot de Sainte-Beuve diminue le génie de Musset. Comme on l'a souvent remarqué, Musset est classique par l'esprit et romantique par le cœur ; mais c'est du cœur qu'il a incontestablement tiré ses plus belles inspirations.

Un secret instinct l'en avait averti lui-même, bien avant qu'il eût écrit les Nuits et le Souvenir : Ah ! frappe-toi le cœur : c'est là qu'est le génie.... »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles