Devoir de Philosophie

LA POÉSIE AU 20e SIÈCLE

Extrait du document

Grande époque de poésie que le 20e siècle. Après les romantiques et Baudelaire, le symbolisme a, définitivement, assuré la libération de la parole poétique, démontré son aptitude métaphysique et adopté le recours aux forces inspiratrices du rêve et de l'imagination. Grâce à Apollinaire, aux surréalistes et à de puissants talents individuels, la poésie française témoigne d'une originalité, d'une fécondité et d'une audace qui rappellent la ferveur du 16e siècle et de l'âge romantique. I. DU SYMBOLISME À L'ESPRIT NOUVEAU Inspirations diverses Francis Jammes (1868-1938). OEuvre très personnelle élaborée loin de Paris. Recherche de la simplicité, redécouverte de la nature, poésie des sensations, des émotions, de l'ardeur et de la spiritualité. De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir. Paul Fort (1872-1960). Animateur de la vie poétique de son temps. Dans les Ballades françaises, évocation familière des villes et des campagnes, des humbles et des grands de France. Effort pour donner priorité au mouvement et au rythme, pratique du vers libre et de la prose lyrique. Saint-Pol Roux (1861-1940). Symbolisme baroque ; recherche d'images étranges et agressives, d'où l'intérêt des surréalistes pour son oeuvre. Les fantaisistes. Groupe formé dès 1912, caractérisé par le recours à l'humour et aux jeux verbaux comme expression de la liberté spirituelle et sentimentale. En font partie : — Francis Carco (1886-1959). Poésie apparentée à la chanson populaire ; univers tendre et ironique de la bohême montmartroise, thèmes du temps et des amours (La Bohême et mon coeur). — Pierre-Jean Toulet (1867-1920). Virtuosité technique, préciosité, fantaisie, mais aussi mélancolie et amertume pudiques (Contrerimes). — Léon-Paul Fargue (1876-1947). Lyrisme contenu, mélancolie, foisonnement d'images insolites et de trouvailles cocasses. Poésie féminine de l'effusion et de la spontanéité qui revivifie les lieux communs. Lyrisme charnel, célébration des beaux paysages et amour de la vie pour Anna de Noailles (1876-1933) : Les Éblouissements, 1907. Poésie familière et spiritualité pour Marie-Noël (1883-1968).

Liens utiles