Devoir de Philosophie

La Leçon d'Ionesco : en quoi s'agit-il d'une satire de l'enseignement ?

Extrait du document

L'enseignement est caricaturé à travers la figure du professeur qui prend les mots au pied de la lettre. Ionesco s'amuse à jouer sur les mots pour montrer que le langage et l'enseignement qui veut être dispensé à travers lui, sont une mécanique qui tourne à vide. Ex : analyser, dans la leçon de phonétique, le détournement de l'expression proverbiale «ne tomber dans l'oreille d'un sourd » : « Les sons, Mademoiselle, doivent être saisis au vol par les ailes pour qu'ils ne tombent pas dans les oreilles des sourds. » + analyser la façon dont le professeur prend les mots au pied de la lettre, au premier degré ce qui crée un comique absurde : LE PROFESSEUR - Les sons, Mademoiselle, doivent être saisis au vol par les ailes pour qu'ils ne tombent pas dans les oreilles des sourds. Par conséquent, lorsque vous vous décidez d'articuler, il est recommandé, dans la mesure du possible, de lever très haut le cou et le menton, de vous élever sur la pointe des pieds, tenez, ainsi, vous voyez... à l'attitude physique d'élévation est directement impliquée par une compréhension au premier degré de l'expression « les sons [...] doivent être saisis au vol [...] pour qu'ils ne tombent pas dans les oreilles des sourds      3)      Une parodie de l'enseignement   Les différents types d'enseignement sont parodiés dans La Leçon et sont ainsi tournés en dérision. à étudier la parodie de la logique : la démarche de Ionesco consiste souvent dans ce domaine à contrecarrer ou à annuler le principe d'identité et de non-contradiction : Ex : passage où le professeur affirme et infirme la proposition qu'il avance : le vicomte « avait un défaut de prononciation assez grave : il ne pouvait pas prononcer la lettre f. Au lieu de f, il disait F. Ainsi au lieu de ;"fontaine, je ne boirai pas de ton eau", il disait : "fontaine, je ne boirai pas de ton eau." ».

« Analyse du sujet et problématisation : Composée en juin 1950, La Leçon fut créée le 20 février 1951 au théâtre de Poche et publiée aux Editions Arcanes en 1953.

Cette pièce met en scène la relation pédagogique entre un professeur et son élève de façon caricaturale.

En quoi peut-on dire que cette pièce est une satire de l'enseignement ? Par le terme « satire », on entendra une œuvre dont l'objectif est de ridiculiser son sujet afin de le critiquer. La satire est un genre littéraire polémique utilisant le rire à des fins dénonciatrices. Problématique : Par quels moyens Ionesco, dans La Leçon, ridiculise-t-il l'enseignement afin d'en dénoncer les pratiques et les conséquences? NB : Le sujet n'invite pas à remettre en cause le postulat selon lequel La Leçon est une satire ; il invite seulement à l'illustrer.

Un plan thématique s'impose donc. I) Une caricature absurde de l'enseignement 1) l'exagération burlesque Ionesco caricature l'enseignement en employant les procédés de l'exagération burlesque : il présente un professeur excentrique dispensant des leçons totalement farfelues. à étudier l'exagération du discours du professeur de phonétique ( référence ici à la leçon de phonétique de M. Jourdain dans Le Bourgeois Gentilhomme de Molière) : « De cette façon, les sons remplis d'un air chaud plus léger que l'air environnant voltigeront, voltigeront sans plus risquer de tomber dans les oreilles des sourds qui sont les véritables gouffres, les tombeaux des sonorités » à analyser le lyrisme ridicule teinté de discours scientifique du professeur. Ionesco s'est amusé dans La Leçon à dévaloriser systématiquement le système universitaire.

L'instituteur parle de son « diplôme supratotal » 2) La littéralité farfelue du texte Le texte de Ionesco tire son comique de sa littéralité.

L'enseignement est caricaturé à travers la figure du professeur qui prend les mots au pied de la lettre.

Ionesco s'amuse à jouer sur les mots pour montrer que le langage et l'enseignement qui veut être dispensé à travers lui, sont une mécanique qui tourne à vide. Ex : analyser, dans la leçon de phonétique, le détournement de l'expression proverbiale «ne tomber dans l'oreille d'un sourd » : « Les sons, Mademoiselle, doivent être saisis au vol par les ailes pour qu'ils ne tombent pas dans les oreilles des sourds.

» + analyser la façon dont le professeur prend les mots au pied de la lettre, au premier degré ce qui crée un comique absurde : LE PROFESSEUR - Les sons, Mademoiselle, doivent être saisis au vol par les ailes pour qu'ils ne tombent pas dans les oreilles des sourds.

Par conséquent, lorsque vous vous décidez d'articuler, il est recommandé, dans la mesure du possible, de lever très haut le cou et le menton, de vous élever sur la pointe des pieds, tenez, ainsi, vous voyez... à l'attitude physique d'élévation est directement impliquée par une compréhension au premier degré de l'expression « les sons […] doivent être saisis au vol […] pour qu'ils ne tombent pas dans les oreilles des sourds 3) Une parodie de l'enseignement Les différents types d'enseignement sont parodiés dans La Leçon et sont ainsi tournés en dérision. à étudier la parodie de la logique : la démarche de Ionesco consiste souvent dans ce domaine à contrecarrer ou à annuler le principe d'identité et de non-contradiction : Ex : passage où le professeur affirme et infirme la proposition qu'il avance : le vicomte « avait un défaut de prononciation assez grave : il ne pouvait pas prononcer la lettre f.

Au lieu de f, il disait F.

Ainsi au lieu de ;"fontaine, je ne boirai pas de ton eau", il disait : "fontaine, je ne boirai pas de ton eau." ». à étudier l'incipit de la pièce : parodie de l'enseignement présenté comme simpliste : cf.

les réponses de l'élève sur la connaissance des 4 saisons.

La parodie vient surtout du fait que l'élève ignore les connaissances les plus basiques ( par exemple, elle est incapable d'effectuer la soustraction la plus élémentaire) mais excelle dans les exercices les plus complexes ( elle calcule, par ex, en un clin d'œil le produit de nombre immenses) è dénonciation de l'absurdité de l'enseignement. II) Dénonçant la violence de la relation pédagogique et de l'enseignement 1) le langage et le savoir = instruments d'un pouvoir abusif. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles