Devoir de Philosophie

Jean de LA FONTAINE (1621-1695) (Recueil : Les Fables) - Le Corbeau et le Renard

Extrait du document

Jean de LA FONTAINE (1621-1695) (Recueil : Les Fables) - Le Corbeau et le Renard Maître Corbeau, sur un arbre perché, Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : "Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. " A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ; Et pour montrer sa belle voix, Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie. Le Renard s'en saisit, et dit : "Mon bon Monsieur, Apprenez que tout flatteur Vit aux dépens de celui qui l'écoute : Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. " Le Corbeau, honteux et confus, Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

« Jean de La Fontaine, Les Fables, « Le Corbeau et le Renard ». 1.

Maître Corbeau, sur un arbre perché, 2.

Tenait en son bec un fromage. 3.

Maître Renard, par l'odeur alléché, 4.

Lui tint à peu près ce langage : 5.

« Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau. 6.

Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau ! 7.

Sans mentir, si votre ramage 8.

Se rapporte à votre plumage, 9.

Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois ». 10.

A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ; 11.

Et pour montrer sa belle voix, 12.

Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie. 13.

Le Renard s'en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur, 14.

Apprenez que tout flatteur 15.

Vit aux dépens de celui qui l'écoute : 16.

Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute ». 17.

Le Corbeau, honteux et confus, 18.

Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus. Jean de La Fontaine (1621-1695) : poète, moraliste, dramaturge, librettiste et romancier qui a vécu au temps de Louis XIV. Ses Fables, écrites entre 1668 et 1694, constituent la principale œuvre poétique du classicisme, et l'un des plus grands chefs d'œuvre de la littérature française. Ces fables furent écrites dans un but éducatif et étaient adressées au Dauphin. Fable : apologue > récit comportant une morale. Votre commentaire doit donc s’attacher à montrer comment le fabuliste parvient à faire réfléchir son lecteur. « Le Corbeau et le Renard » : Très célèbre fable de La Fontaine, célèbre pour sa moralité, célèbre car apprise par de très nombreux enfants et célèbre aussi par la critique qu’en fit Rousseau dans l’Émile. La Fontaine a écrit cette fable à partir de deux sources, les fables d’Ésope et de Phèdre. Fable qui a pour thème la vanité > cf.

le corbeau qui se vante du peu de richesses qu’il possède et que d’ailleurs de se fait voler. I- « Le corbeau et le renard », un texte plaisant à lire (placere) A- Un poème • Fable qui est en vers (NB : la fable est un genre qui peut aussi s’écrire en prose.

Choix de La Fontaine d’écrire en vers, VS Esope par exemple). • Véritable poème de La Fontaine, 18 vers.

Décasyllabes et octosyllabes. Alternance d’octosyllabes et de décasyllabes : vers courts + alternance > rythme. • Disposition des rimes : n’est pas toujours la même. - Rimes croisées, du type ABAB.

Ex : vers 1, 2, 3, 4. - Rimes suivies, du type AABB.

Ex : vers 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 > avec 4 fois la même rime. • Qualité des rimes : - Rimes riches.

Ex : « ramage ; plumage »… - Rimes suffisantes.

Ex : « Corbeau ; beau ».. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles