Devoir de Philosophie

Exposé, présentation du livre: « cannibale » de Didier Daeninckx

Publié le 23/04/2022

Extrait du document

travail

« J’ai choisi de vous parler du livre « cannibale » de Didier Daeninckx, il est auteur et scénariste français de XXI è siècle.

Cet auteur est toujours vivant, il est né le 27 avril 1949 à Saint-Denis en région parisienne.

Il travaillait en tant qu’imprimeur avant d’être journaliste puis enfin écrivain engagé.

Le livre « Cannibale » est fortement inspirée de fait réel publié en 1998.

L’histoire se produit pendant l’exposition coloniale de 1931 à Paris et raconte l’absurde attitude réservé aux Kanaks.

L’histoire est racontée par Gocéné lui-même Kanak, en étant plus vieux il explique à ses petitsenfants l’histoire de sa vie en tant que Kanak.

Il est venu en France car on lui avait promis lui et beaucoup d’autres Kanak que ce voyage allait être pour eux une libération et leurs permettre de visiter la ville sans être séparés.

Cependant en arrivant à Paris ils sont mis en cage comme des animaux sauvages et sont obligés de faire des pratiques qui ne les représentent en rien.

Ils sont exposés en tant que « Hommes Anthropophages de Nouvelle-Calédonie ».

Un jour Minoé une fille promise à Gocéné par son père et embarquée avec quelques Kanaks sans le savoir pour se rendre dans un cirque en Allemagne.

Gocéné décide de s’échapper avec le cousin de Minoé pour atteindre leurs trains, ce qu’ils ne vont pas réussir à faire à temps.

Ils vont être ensuite recherchés est poursuivi par la police ; Badimoin le cousin de Minoé va être tué en fuyant alors que Gocéné va échapper à la mort grâce un « homme blanc » qui les a interrompus.

Gocéné sera arrêté et fera 15 ans de prison, pour retrouver plus tard Minoé sa destinée, bien des années plus tard. J’ai choisi de présenter ce livre car comparer aux autres œuvres ce livre était facile à lire.

Même si le livre est plus long, il est très facilement visualisable.

Quand on lit on ne se perd pas, l’histoire est claire et chaque mot me fait imaginer l’histoire sans me perdre dans ma lecture.

J’avais l’impression que le temps passer plus vite que certains livres que j’avais lu, alors qu’avant la lecture j’avais une grande difficulté à commencer.

J’ai trouvé juste dommage que le livre n’était pas plus attirants de l’extérieur, même si cela pourrait dépendre de l’édition choisie.

J’ai aussi trouvé les détails et la précision de l’histoire qui était très convaincant, on comprenait chaque situation précisément sans se poser de question sur les petits détails et c’est ce qui faciliter surement la lecture pour moi.

J’ai trouvé le thème général très intéressant car c’est un livre dénonciateur de la société des années 30 qui raconte les mentalités et l'univers de cette époque : racisme, préjugés et xénophobie.

Dans ce récit, l'auteur nous projette en plein cœur de l'Exposition coloniale, là où des Hommes sont mis en cage.

De plus, comme je l’avais dit Didier Daeninckx est un auteur engagé qui possède une façon d'écrire simple et efficace.

Le fait que le livre soit inspirer par un fait authentique et récent, ce qui est encore plus bouleversant.

Je trouve juste la fin de l’histoire trop bref et brusque, on espère qu’ils vont retrouver Minoé, et en quelque ligne Badimoin meurt et Gocéné est emprisonné. Pour conclure j’ai bien aimé ce livre, car le thème général était très intéressant cependant je trouve que la fin et un peu trop rapide et décevante.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles