Devoir de Philosophie

Dans quelle mesure le personnage de roman donne-t-il au lecteur un accès privilégié à la connaissance du coeur humain ? Vous répondrez à cette question dans un développement argumenté en vous appuyant sur les textes qui vous sont proposés, ceux que vous avez étudiés en classe et vos lectures personnelles.

Extrait du document

  3)      Le personnage romanesque : un stéréotype littéraire   Le personnage romanesque est la création d'un romancier ; il peut devenir ainsi un stéréotype littéraire, propre à un auteur ou à un mouvement littéraire daté et codifié. Il est donc très particularisé ce qui entrave quelque peu sa fonction de médiateur de la connaissance du coeur humain.  Ex : Le héros romantique : Le personnage romantique est enchaîné par son destin. Il est le héros du « Mal du siècle ». à ce héros romantique est déjà présent chez Chateaubriand (cf. le personnage de René premier jeune homme en proie au désespoir et au "mal du siècle", balloté entre sentiments et sensations contradictoires. Il souffre de passion incestueuse pour sa soeur et traîne sa mélancolie en France et en Amérique.) Autres héros romantiques : Adolphe de Benjamin Constant ; Octave dans La Confession d'un enfant du siècle de Musset   III)         La prétention à l'universel Le personnage de roman se présente souvent comme un archétype ayant pour vocation de sonder l'âme humaine. 1)      La multiplicité des personnages et des traits affectifs Le genre romanesque, grâce à la liberté qu'il offre, tant dans les péripéties que dans le nombre de personnage est apte à offrir un véritable tableau des sentiments, des « coeurs » humains, prétendant ainsi à une vocation universelle. En effet, ce n'est peut-être pas LE personnage de roman envisagé comme le protagoniste, le héros romanesque qui donne au lecteur un accès privilégié à la connaissance du coeur humain, mais plutôt les personnages romanesques dans leur diversité et leur multiplicité.

Liens utiles