Devoir de Philosophie

Nombreux sont les poètes qui se sont interrogés sur les fonctions de la poésie. Ainsi, aux yeux de Musset, elle est essentiellement lyrique : d'un sourire, d'un mot, d'un soupire, d'un regard /Faire un travail exquis, plein de crainte et de charme, / Faire une perle d'une larme. Telle est pour lui l'ambition du poète. En vous appuyant sur les textes poétiques que vous connaissez, vous discuterez de ce jugement ?

Extrait du document

Elle a une fonction métaphorique et une puissance d'évocation qui visent à transporter le lecteur dans un monde imaginaire. Elle cherche donc à transfigurer le monde quotidien par les images qu'elle invente. La poésie est donc souvent une « invitation au voyage », pour reprendre le titre du poème Baudelairien. Ex : ·         Etudier le poème de Baudelaire « L'invitation au voyage » véhiculant un exotisme sensuel. ·         La section « Paysages Belges »  des Romances sans parole de Verlaine où le poète transfigure la réalité des villes belges en jouant sur les sonorités.   -           La poésie, en tant que discipline artistique à visée essentiellement esthétique se présente aussi comme une fin en soi. Elle cherche la perfection esthétique : c'est pourquoi le souci de la forme est constant chez les poètes qui effectuent un travail de longue haleine à la recherche de cette perfection formelle. Ex : ·         Les théoriciens et praticiens de l'art pour l'art, partageant la conviction que « l'art vit de contraintes et meurt de liberté », comme le dira Paul Valéry. ·         Mallarmé et son désir de « donner un sens plus pur aux mots de la tribu » et de relever des défis formels ( cf. Le sonnet en X)   -           La dimension artistique de la poésie est aussi traditionnellement associée au " don de poésie ", c'est à dire à une fonction quasi divine du poète inspiré, en relation avec le sacré, qui se présente comme un décodeur de l'invisible, éclairant les hommes sur les vérités du monde.

« Analyse du sujet et problématisation : La citation venant illustrer le sujet est extraite du très court poème de Musset, L'Impromptu, qui se présente comme une définition de la poésie, comme un art poétique.

Cette citation, comme le libellé du sujet l'explique, révèle une conception lyrique de la poésie : Musset rêve d'une poésie qui soit le passage d'une émotion ressentie ( cette émotion est exprimée matériellement par un « sourire », un « mot », un « soupir » ou un « regard ») à une production, un travail.

La démarche essentielle du poète est, selon Musset, celle de la métamorphose de l'affectif, de la pensée en production précieuse, raffinée mais aussi fragile ( l'antithèse entre les termes « craintes » et « charmes » signifiant que la démarche poétique est certes envoûtante, mais n'est pas facile, qu'elle est peu sûre d'elle, incertaine, comme le sont d'ailleurs parfois les sentiments et les émotions.) à l'« objectif » de la poésie doit donc être, selon Musset, de révéler les émotions et sentiments personnels dans leur raffinement mais aussi dans leur fragilité.

Cet objectif se présente comme celui de la poésie lyrique romantique. Le sujet, comme on l'a dit précédemment caractérise cette poésie de lyrique ; définissons plus précisément le lyrisme poétique.

Le lyrisme, en poésie peut s'entendre comme l'expression d'un sujet singulier qui tend à métamorphoser, voire à sublimer le contenu de son expérience et de sa vie affective, dans une parole mélodieuse et rythmée ayant la musique pour modèle.

La poésie lyrique doit en effet son nom à la lyre qui, dans l'Antiquité, accompagnait ses chants.

Il s'agira donc de ne pas occulter cet aspect musical de la poésie qui participe à son raffinement lyrique. Le sujet, dans sa formulation négative ( peut-on réduire) invite à ce que l'on dépasse cette conception lyrique de la poésie. Problématique : La poésie n'a-t-elle qu'une fonction lyrique ? Quelles sont les finalités de la poésie ? I) Certes le lyrisme apparaît comme un registre privilégié de la poésie - La poésie apparaît comme le genre littéraire privilégié de l'expression des sentiments intimes de l'individu. L'adjectif « poétique » qui a, dans son acception quotidienne, le sens d'harmonieux et de sentimental le doit à l'importance de la poésie lyrique qui est souvent considérée comme la seule forme de poésie.

La poésie lyrique est orientée vers le « moi » du poète, elle exprime ses sentiments les plus personnels.

Le poète lyrique se confie et s'épanche dans son poème.

La figure la plus célèbre du poète lyrique se présente comme celle d'une créature solitaire dont l'identité même se trouve suspendue à son chant.

En voulant exprimer ses sentiments intimes, le poète lyrique met souvent à nu sa fragilité et ses doutes, qu'il cherche à sublimer par le Verbe poétique : Ex : · Nerval, Les Chimères, « El Desdichado » : « Je suis le ténébreux,- le Veuf, - l'inconsolé » à poète évoquant son désespoir amoureux et tenant de reconquérir sa personnalité grâce à l'épanchement lyrique. · Le lyrisme sentimental des poètes élégiaques de La Pléiade ( Ronsard, Du Bellay etc..) à travers l'utilisation de formes telles que l'ode ou le sonnet, dédiées à l'expression lyrique.

cf.

Le sonnet XII des Regrets de Du Bellay, un poème lyrique dans lequel l'auteur tente de fuir son désespoir en chantant.: les deux premières strophes Vu le soin ménager dont travaillé je suis, Vu l'importun souci qui sans fin me tourmente, Et vu tant de regrets desquels je me lamente, Tu t'ébahis souvent comment chanter je puis. Je ne chante, Magny, je pleure mes ennuis, Ou, pour le dire mieux, en pleurant je les chante; Si bien qu'en les chantant, souvent je les enchante : Voilà pourquoi, Magny, je chante jours et nuits - La poésie lyrique traduit des émotions intenses dans une volonté de célébration des sentiments violents. Elle exploite donc souvent (surtout au XIXe siècle) le registre pathétique pour émouvoir le lecteur.

Mais l'ambition du poète lyrique est bien de métamorphoser ce pathos en Beauté. Ex : · Musset, La Nuit de Mai, « La Muse » : Les plus désespérés sont les chants les plus beaux, Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots. àCes deux vers énoncent la thèse romantique de la souffrance comme moteur de la création ; il y a un plaisir esthétique du sanglot dans la poésie lyrique romantique. - L'objet de la poésie lyrique est extrêmement variable puisqu'il est lié à la diversité des états psychologiques du sujet.

Toutes les tonalités de la vie affective trouvent à s'y exprimer.

Ceci explique l'essence musicale du lyrisme poétique ( lyrisme = lié à lyre ; il s'agit donc, à l'origine, d'un chant).

C'est pourquoi cette poésie prend souvent. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles