Devoir de Philosophie

Les conditions de la vie moderne ne sont-ils que des obstacles pour ceux qui voudraient se cultiver ?

Extrait du document

• Parcellisation et « time is money » (le temps c'est de l'argent) peuvent-ils s'accommoder du rythme que demandait MONTAIGNE à un homme se cultivant ? Ex. : dans sa « librairie » (= bibliothèque), il va de livre en livre, butinant ici, réfléchissant là, faisant sienne telle remarque, laquelle ne prend toute sa valeur qu'après, précisément, avoir été tout à fait assimilée. • De plus, un homme cultivé ne peut se contenter d'être remarquablement documenté sur tels et tels points. • Il risquerait de s'enfermer dans ce qu'il sait. Or il ne doit jamais rester fermé à ce qui lui reste inconnu. • En cela il ne sera pas seulement érudit ou homme de sciences ; - remarquons que ces derniers peuvent être en même temps des hommes cultivés si leur tête « bien pleine » est aussi « tête bien faite » -. • De même il ne saurait être dilettante ou amateur ; I' « honnête homme » du xviie siècle qui avait « des clartés de tout » ne peut être l'homme cultivé du xxe siècle, les conditions d'instruction et le niveau général n'étant plus du tout les mêmes. • L'homme cultivé doit non seulement avoir un bagage littéraire et artistique, connaître le produit de l'esprit des hommes mais sa culture est nourriture, il doit se servir d'elle pour se former, « non (selon la formule de LE CLEZIO), pour s'oublier » ; donc être humaniste. • Notre rythme de vie n'est-il pas un terrible handicap ?

Liens utiles