Devoir de Philosophie

La fonction de la poésie doit-elle se limiter à l'expression de sentiments personnels ?

Extrait du document

. : fait appel à un effort de compréhension, à l'imagination, à l'utilisation de nombreuses métaphores qu'il faut décoder, à de nombreux synonymes. Ex : «Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes» allitérations en « s » dans le vers d'Andromaque de Racine. Métaphores, mages qui nous renvoient à des sensations, des odeurs, des parfums, par un jeu de correspondances habiles.                         B- La création d'un nouvel univers Poiein, en grec, signifie créer : transforme la réalité. • Un langage de l'émotion : la poésie est un condensé d'écriture en peu de mots qui rassemble une grande quantité d'émotions (VS prose ou théâtre qui sont souvent de longs développements). Ainsi avec « il a deux trous rouges dans la poitrine » Rimbaud dépeint en quelques mots toute l'horreur de la guerre. • Chez Eluard, la poésie est un condensé d'écriture. Pas de ponctuation = successions de phrases nominales sans liens car elles s'adressent à la sensibilité, à l'émotion, plus qu'à la raison. La poésie utilise aussi son propre langage               C- La poésie comme une fin en soi « Il n'y a vraiment de Beau que ce qui ne peut servir à rien » Gautier, Préface de Mlle de Maupin. « L'art est utile [.

« R : le sujet premier des poésies, c'est l'amour, la célébration de la femme aimée ou le désespoir, la mélancolie...

il semble donc que la poésie soit le lieu de l'expression des sentiments (lyrisme...) La poésie est-elle seulement le lieu de l'expression personnelle des sentiments ? Est-ce son seul but, sa seule fonction ? I- L'expression des sentiments, lyrisme La poésie est le lieu de l'épanchement, de l'expression de ses sentiments. A- Le poème amoureux • Exaltation du « je » qui célèbre « tu ». Célébration de l'être cher (prenez des exemples de votre corpus).

Dialogue sentimental, tutoiement et désignation directe de la femme aimée : Lou chez Apollinaire, Elsa chez Aragon... • Expression du sentiment amoureux (Ronsard, Hugo, Eluard). Célébrer l'amour et les grands thèmes (pas une femme en particulier mais l'amour en général). On célèbre l'héroïsme, la générosité des hommes => registre épique.

Cf.

Hugo La Légende des siècles. B- Se libérer d'un sentiment douloureux : tristesse, mort... • Séparation, mort : thème fréquents de la poésie => tristesse, désespoir. Mélancolie du souvenir (Verlaine, Lamartine). • Se libérer par les mots, sons, rythmes : Cf.

Baudelaire qui met en poème son mal-être et ses montées d'angoisse (Cf.

« spleen »). C- La sensibilité du poète • Si la poésie est apte à exprimer les sentiments => personnalité du poète : être plus sensible que les autres.

Il ressent les sentiments d'une manière plus intense et il parvient à les mettre en mots (Cf.

la gradation dans « Spleen » LXXVIII de Baudelaire ou « Mignonne allons voir si la rose » de Ronsard : dépasse le thème conventionnel (la jeune fille belle à l'image de la rose) : donne de l'amour l'image d'un jeu intelligent mettant en oeuvre des images gracieuses, évocatrices et des raisons pour séduire.) • La poésie : condensé d'écriture qui rassemble une grande quantité d'émotions (VS prose ou théâtre qui sont souvent de longs développements). Ex : « il a deux trous rouges dans la poitrine » Rimbaud dépeint en quelques mots toute l'horreur de la guerre. II- La poésie, un texte artistique La poésie est aussi un lieu d'un travail de la langue, un travail sur la langue. A- Un jeu avec les mots • Poète : jongleur avec les mots, restitue les sensations et les objets (Ponge) en jouant sur les formes (poésie en vers libre ou en prose). • La poésie remet en cause la syntaxe traditionnelle, le poète joue sur la musicalité, varie les sonorités avec les assonances, les allitérations...

: fait appel à un effort de compréhension, à l'imagination, à l'utilisation de nombreuses métaphores qu'il faut décoder, à de nombreux synonymes.

Ex : «Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes» allitérations en « s » dans le vers d'Andromaque de Racine.

Métaphores, mages qui nous renvoient à des sensations, des odeurs, des parfums, par un jeu de correspondances habiles. B- La création d'un nouvel univers Poiein, en grec, signifie créer : transforme la réalité. • Un langage de l'émotion : la poésie est un condensé d'écriture en peu de mots qui rassemble une grande quantité d'émotions (VS prose ou théâtre qui sont souvent de longs développements).

Ainsi avec « il a deux trous rouges dans la poitrine » Rimbaud dépeint en quelques mots toute l'horreur de la guerre. • Chez Eluard, la poésie est un condensé d'écriture.

Pas de ponctuation = successions de phrases nominales sans liens car elles s'adressent à la sensibilité, à l'émotion, plus qu'à la raison. La poésie utilise aussi son propre langage C- La poésie comme une fin en soi « Il n'y a vraiment de Beau que ce qui ne peut servir à rien » Gautier, Préface de Mlle de Maupin.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles