Devoir de Philosophie

Écrivez un apologue en prose ayant pour morale la phrase de Cioran : La misère n'est pas un état transitoire : elle coïncide avec la certitude que, quoi qu'il arrive, vous n'aurez jamais rien, que vous êtes né en deçà du circuit des biens, que vous devez combattre pour respirer, qu'il faut conquérir jusqu'à l'air, jusqu'à l'espoir, jusqu'au sommeil.

Extrait du document

Écrivez un apologue en prose ayant pour morale la phrase de Cioran : La misère n'est pas un état transitoire : elle coïncide avec la certitude que, quoi qu'il arrive, vous n'aurez jamais rien, que vous êtes né en deçà du circuit des biens, que vous devez combattre pour respirer, qu'il faut conquérir jusqu'à l'air, jusqu'à l'espoir, jusqu'au sommeil.         Examen du sujet   Le sujet est un sujet d'invention, combinant une contrainte formelle avec une contrainte thématique.   La contrainte formelle est la suivante : il s'agit d'écrire un apologue. Au sens étroit, l'apologue est un court récit à visée morale. En un sens plus large, le mot s'applique à toute fiction à visée argumentative. Il ne s'agit donc pas d'un genre littéraire aux frontières fixes, mais d'une forme en mouvement, qui inclut, la fable, le conte, la parabole, l'utopie, voire le roman à thèse. Pour le travail demandé, il faudra s'en tenir au sens étroit, c'est-à-dire produire un texte répondant aux exigences suivantes : être un récit - donc un texte de fiction, bref, complet et cohérent - et avoir pour morale la phrase de Cioran donnée dans le sujet. Cela signifie qu'il va falloir mettre en scène une histoire permettant d'aboutir à la phrase de Cioran qui servira de « morale » : cette phrase figurera donc en toute fin du texte et constituera à la fois sa conclusion, son essence et sa chute.   Pour utiliser à bon escient cette phrase de Cioran comme morale de l'apologue, il faut l'examiner de près. Sa thèse est que « la misère n'est pas un état transitoire ».

Liens utiles