Devoir de Philosophie

Le «Romantisme» diversité des tendances (1820-1850)

Publié le 05/03/2022

Extrait du document

« Le diversité des tendances ■ ■ (1820-1850) Mouvement de sensibilité plus qu' «école littéraire» au sens strict, le Romantisme ne comporte pas en son sein de courants divergents à proprement parler.

Mais tandis que certains auteurs recherchent, par la variété de leurs écrits, la réalisation d'une synthèse de toutes les connaissances, émotions et formes d'expression, d'autres privilégient certains thèmes ou certains genres.

Les caractères généraux du mouvement, décrits p.

62, s'appliquent donc aux auteurs mentionnés ci-dessous de même qu'aux romanciers romantiques, (v.

p.

66), qui cependant se distinguent par des insistances particulières. Utopies sociales Mysticisme et révolution sociale s'allient dans une série de poèmes ou d'épopées qui chantent le progrès et la rénovation de l'humanité, dans une nouvelle religion, une nouvelle société fondées sur l'Amour et capables de sauver même !'Enfer. Citons: BALLANCHE (Palingénésie Sociale, 1827; La Ville des expiations, 1832), SOU­ MET (Divine Épopée, 1840), QUINET (Na­ poléon, 1836).

Il n'y a pas là d'analyse politique à proprement parler, de ré- flexion rationnelle sur le pouvoir et le droit; mais la pensée politique est alors plus généreuse que méthodique, comme on peut le voir dans le «socialisme utopi­ que» de SAINT-SIMON, de FOURIER, de LEROUX, voire de PROUDHON.

La Révo­ lution de 1848 leur empruntera nombre de ses thèmes.

Assez proche de ce mélange, le catholicisme social (LAMENNAIS, MON­ TALEMBERT).. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles