Devoir de Philosophie

Victor HUGO (1802-1885) (Recueil : Les contemplations) - Il faut que le poète

Extrait du document

Victor HUGO (1802-1885) (Recueil : Les contemplations) - Il faut que le poète Il faut que le poète, épris d'ombre et d'azur, Esprit doux et splendide, au rayonnement pur, Qui marche devant tous, éclairant ceux qui doutent, Chanteur mystérieux qu'en tressaillant écoutent Les femmes, les songeurs, les sages, les amants, Devienne formidable à de certains moments. Parfois, lorsqu'on se met à rêver sur son livre, Où tout berce, éblouit, calme, caresse, enivre, Où l'âme à chaque pas trouve à faire son miel, Où les coins les plus noirs ont des lueurs du ciel, Au milieu de cette humble et haute poésie, Dans cette paix sacrée où croit la fleur choisie, Où l'on entend couler les sources et les pleurs, Où les strophes, oiseaux peints de mille couleurs, Volent chantant l'amour, l'espérance et la joie, Il faut que par instants on frissonne, et qu'on voie Tout à coup, sombre, grave et terrible au passant, Un vers fauve sortir de l'ombre en rugissant ! Il faut que le poète aux semences fécondes Soit comme ces forêts vertes, fraîches, profondes, Pleines de chants, amour du vent et du rayon, Charmantes, où soudain l'on rencontre un lion.

« Introduction. 1. a) Victor Hugo : grand écrivain, poète, romancier, auteur de pièces de théâtre, sorte de géant qui domine le xixe siècle. b) Les Contemplations : recueil dominé par la mort de sa fille Léopoldine, mais ici poème écrit en 1842, extrait de « Autrefois », Livre Premier, Aurore — Traite du rôle du poète et de la définition de la poésie, domaine des contrastes. 2. Annonce de plan. I. Le poète : un guide terrifiant. II. Mais aussi un être de douceur, ce qui explique les contrastes de la poésie de V. Hugo. I. Le rôle du poète : un guide terrifiant. A. Un guide. 1. Idée d'obligation. Victor Hugo souligne l'idée que le poète doit avoir un certain rôle, et qu'il conduit les hommes dans ce sens par la répétition de « il faut » trois fois : « Il faut que le poète, « Il faut que par instants », « Il faut que le poète ». 2. Le guide éclaire les hommes. — C'est une sorte de voyant, qui a un caractère surnaturel, c'est une sorte de mage. — « Il marche devant tous », et il sert ainsi de guide au sens propre du terme. — L'idée de lumière qui plane sur tout le poème est symbolique de la connaissance que le poète apporte aux hommes : c'est un homme « au rayonnement pur », éclairant ceux qui doutent. Il a ainsi un rôle rassurant, un rôle de père ou même de Dieu. — Il possède la connaissance universelle, qu'il va transmettre à tous : « aux semences fécondes ». 3. Il est écarté de tous les hommes. C'est un mage universel, pour « Les femmes, les songeurs, les sages, les amants », donc pour tous les êtres, à quelque catégorie qu'ils appartiennent. B. Un être terrifiant. 1. Un être ambigu. Il comporte un certain mystère : ce chanteur est « mystérieux », et de plus « chanteur » évoque l'idée du « chant magique : carmen ». 2. Un être qui fait peur. De nombreux mots soulignent cette réaction de crainte chez ceux qui écoutent la poésie : — ils écoutent « en tressaillant ». — Le poète devient « formidable » au sens étymologique, c'est-à-dire qu'il terrifie les hommes. — « On frissonne » en l'écoutant, sous l'effet de la peur. — « terrible au passant », avec le sens fort de « terrible » : qui terrifie. — « en rugissant », qui annonce l'image du lion au dernier vers. — Ainsi le poète est une sorte de personnage sacré, surnaturel, plus grand que les hommes, et qui, comme un Dieu puissant, les plonge dans le plus grand effroi. II. Mais aussi un être de douceur, ce qui explique les contrastes de la poésie de V. Hugo. A. Sa nature douce apporte la paix aux hommes. 1. La définition du poète. C'est un « esprit doux ». 2. Le domaine de la poésie. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles