Devoir de Philosophie

Un roman est un miroir promené le long d'un chemin » ; « toute oeuvre d'art est un beau mensonge »... Comment concilier ces déclarations apparemment contradictoires de Stendhal ? En vous appuyant sur vos lectures, vous vous demanderez dans quelle mesure l'oeuvre littéraire peut et doit refléter la réalité.

Extrait du document

Les manuels littéraires aiment regrouper les grands auteurs sous des étiquettes esthétiques ou historiques. Ainsi en est-il de Stendhal que l'on regroupe avec Balzac parmi les romanciers réalistes. Certaines affirmations de l'auteur semblent autoriser cette démarche. Ne déclare-t-il pas : « Le roman est un miroir promené le long d'un chemin. » Formule qui définit un parti pris réaliste. Cependant, le même auteur sans craindre apparemment de se contredire affirme que « toute oeuvre d'art est un beau mensonge ». Dans quelle mesure l'oeuvre littéraire reflète-t-elle la réalité ? Le peut-elle ? Le doit-elle ? Quels en sont les grandeurs et les pièges ? Nous verrons que l'oeuvre littéraire reflète la réalité quand elle entend assumer un rôle de témoignage, mais qu'elle tend néanmoins à dépasser cette mimésis car l'authentique vérité est au-delà de la réalité.

Liens utiles