Devoir de Philosophie

Taine écrit, dans ses Nouveaux essais de critique et d'histoire : « Nous avons vu dans La Bruyère un éloge du peuple, des réclamations en faveur des pauvres, une satire amère contre l'inégalité des conditions et des fortunes, bref les sentiments qu'on appelle aujourd'hui démocratiques. » Que pensez-vous de ce jugement ?

Extrait du document

Taine écrit, dans ses Nouveaux essais de critique et d'histoire : « Nous avons vu dans La Bruyère un éloge du peuple, des réclamations en faveur des pauvres, une satire amère contre l'inégalité des conditions et des fortunes, bref les sentiments qu'on appelle aujourd'hui démocratiques. » Que pensez-vous de ce jugement ? Les affirmations de Taine portent en définitive sur trois points essentiels : 1.La Bruyère a fait l'éloge du peuple ; 2.Il a protesté contre l'inégalité des fortunes ; 3.Il a protesté contre l'inégalité des conditions. Qu'y a-t-il de vrai ou de faux dans ces affirmations ? - Quant à la question de savoir si, en résumé, La Bruyère a, ou non, des sentiments démocratiques, elle pourra fournir la matière de la conclusion. Introduction : On a été souvent enclin à voir dans La Bruyère non seulement un homme épris d'idées généreuses, mais un esprit agressif, avide de réformes sociales et par conséquent précurseur de la Révolution. C'est un peu sous ce jour que Taine semble nous le présenter dans le jugement en question.

« Taine écrit, dans ses Nouveaux essais de critique et d'histoire : « Nous avons vu dans La Bruyère un éloge du peuple, des réclamations en faveur des pauvres, une satire amère contre l'inégalité des conditions et des fortunes, bref les sentiments qu'on appelle aujourd'hui démocratiques.

» Que pensez-vous de ce jugement ? Les affirmations de Taine portent en définitive sur trois points essentiels : 1.La Bruyère a fait l'éloge du peuple ; 2.Il a protesté contre l'inégalité des fortunes ; 3.Il a protesté contre l'inégalité des conditions. Qu'y a-t-il de vrai ou de faux dans ces affirmations ? — Quant à la question de savoir si, en résumé, La Bruyère a, ou non, des sentiments démocratiques, elle pourra fournir la matière de la conclusion. Introduction : On a été souvent enclin à voir dans La Bruyère non seulement un homme épris d'idées généreuses, mais un esprit agressif, avide de réformes sociales et par conséquent précurseur de la Révolution.

C'est un peu sous ce jour que Taine semble nous le présenter dans le jugement en question.

Dans quelle mesure ce jugement est-il exact ? I.

Il est vrai * * * * que La Bruyère a fait l'éloge du peuple, notamment dans un passage célèbre où, l'opposant aux grands, il constate que sans doute le peuple a un fond grossier, mais que ce fond est bon ; que d'autre part il sait se rendre utile ; qu'entre les grands et le peuple, lui, La Bruyère, n'hésite pas : il veut être peuple. Il est également vrai qu'il a protesté contre l'inégalité des fortunes : parce qu'elle donne à un seul tout le superflu, tandis qu'elle prive cent autres du strict nécessaire ; parce qu'elle réduit ainsi les pauvres à un dénuement inhumain. II.

Mais il est faux de prétendre que La Bruyère ait protesté contre l'inégalité des conditions, car: * il est choqué au contraire de voir dans certains cas cette inégalité disparaître, bien que cette disparition doive, au point de vue démocratique, être regardée comme un progrès ; * il considère en outre cette inégalité comme très nécessaire pour assurer la vie des sociétés, et il en fait remonter le principe à Dieu même. Conclusion : Si, en parlant de sentiments démocratiques chez La Bruyère, on a simplement voulu dire qu'il a eu de la sympathie pour le peuple et qu'il a souffert de voir tant d'inégalité dans les fortunes, rien de plus juste.

Mais il faut se garder de voir dans ces sentiments l'expression d'une tendance révolutionnaire qui aspirerait à des changements profonds dans l'ordre social.

Soumis aux institutions de son temps, La Bruyère n'en a critiqué que les abus, et il les a critiqués au nom de la simple morale, que ces abus offensaient.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles