Devoir de Philosophie

Réécrivez les paroles des deux médecins d'abord en langage courant puis en langage soutenu. Quelles modifications sur le ton observez- vous ?

Extrait du document

« Réécrivez les paroles des deux médecins d'abord en langage courant puis en langage soutenu.

Quelles modifications sur le ton observez- vous ? Les paroles des médecins sont les suivantes: -"A droguer cette fille comme ça depuis dix jours, Berthold, vous allez transformer son cerveau en sauce blanche, c'est moi qui vous le dis!" -"Et moi je vous répète que si on la réveille d'un coup, elle claque.

Je ne prendrai pas ce risque Marty." - "C'est pour vos fesses que vous prenez des précautions, Berthold, et pour le coussin doré que vous avez placé dessous! Mais si cette fille se réveille un jour, avec les saloperies que vous lui balancez dans les veines, votre tête ou votre cul, pour elle, ce sera du pareil au même." - "Allez vous faire mettre, Marty, après tout ce n'est pas votre service, que je sache." - " Que je sache, mon cher Berthold, si c'était mon service, je ne vous en confierais même pas les chiottes." Langage courant : - À droguer cette fille comme cela depuis dix jours, Berthold, vous allez transformer son cerveau en sauce blanche, vous pouvez me faire confiance ! - Et moi, je vous répète que si on la réveille d'un coup, elle meurt.

Je ne prendrai pas ce risque Marty. - C'est pour vous que vous prenez des précautions, Berthold, et pour vous seul ! Mais si cette fille se réveille un jour, avec les mauvais produits que vous lui introduisez dans les veines, votre tête ou votre derrière, pour elle, ce sera la même chose. - Allez vous faire voir, Marty, après tout ce n'est pas votre service, que je sache." - Que je sache, mon cher Berthold, si c'était mon service, je ne vous en confierais même pas les toilettes. Langage soutenu : -Si vous continuez à droguer cette fille comme vous faites depuis dix jours, Berthold, vous allez nuire à son activité cérébrale, c'est mon intime conviction. - Et moi, je me permets de vous répéter que si nous la réveillons trop brusquement, elle décédera.

Je refuse de prendre ce risque, Marty. - Ce n'est que pour votre chère personne que vous prenez des précautions, Berthold, et cela uniquement ! Toutefois, si cette fille se réveille un jour, avec les néfastes produits que vous lui injectez, elle ne verra pas la différence entre votre visage et, sauf votre respect, votre postérieur. - Fi, mêlez-vous de vos histoires car après tout, ce n'est pas votre service, à ce que je sache. - À ce que je sache, mon cher Berthold, si c'était mon service, je ne vous en confierais même pas les petits coins. On remarque que le ton change vraiment entre les différents langages. Le langage soutenu et le langage courant respectent la syntaxe traditionnelle du français et n'acceptent pas les fautes ni les vulgarités.

Toutefois, le langage courant, à la différence du soutenu, tolère quelques expressions plus orales.

Il y a une réelle différence entre le langage familier et le langage soutenu, les formes des phrases ne sont pas les mêmes.

Le langage soutenu est plus précieux, plus recherché, il bannit toutes les gros mots.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles