Devoir de Philosophie

PEINTURE: François Girardon (1626- 1715)

Extrait du document

Sculpteur officiel de Louis XIV, Girardon fut l'un des principaux artistes de Versailles. Il décora aussi des églises et réalisa plusieurs tombeaux. Il avait étudié attentivement l'art antique et reste l'un des meilleurs représentants de la sculpture classique à son apogée. Le sculpteur du roi. Fils d'un maître fondeur, Girardon entre en 1640 chez un sculpteur sur bois et s'essaya aussi à la peinture. Remarqué par le chancelier Séguier, son concitoyen de Troyes, il fut envoyé en Italie en 1648 ; à Rome, il étudia les oeuvres antiques, qu'il se mit à collectionner. De retour à Troyes en 1650, il se rendit à Paris deux ans plus tard, travaillant notamment à Vaux-le-Vicomte, où il rencontra Le Brun, Le Nôtre, Le Vau ; cette équipe d'artistes fut plus tard engagée par Colbert pour Versailles. En 1657, Girardon fut admis à l'Académie, où il fut nommé professeur en 1659. Devenu sculpteur officiel de Louis XIV, il participa à la décoration de la galerie d'Apollon (Louvre). En 1666, il reçut la commande du groupe d'Apollon servi par les Nymphes pour la grotte de Thétis à Versailles (au XVIIIe siècle, le groupe fut déplacé par Hubert Robert dans le bosquet des bains d'Apollon). Envoyé par Colbert à Toulon, il y supervisa en 1668 la décoration de deux vaisseaux d'apparat.

« François Girardon (1626- 1715) Sculpteur officiel de Louis XIV, Girardon fut l'un des principaux artistes de Versailles.

Il décora aussi des églises et réalisa plusieurs tombeaux.

Il avait étudié attentivement l'art antique et reste l'un des meilleurs représentants de la sculpture classique à son apogée. Le sculpteur du roi. Fils d'un maître fondeur, Girardon entre en 1640 chez un sculpteur sur bois et s'essaya aussi à la peinture.

Remarqué par le chancelier Séguier, son concitoyen de Troyes, il fut envoyé en Italie en 1648 ; à Rome, il étudia les œuvres antiques, qu'il se mit à collectionner.

De retour à Troyes en 1650, il se rendit à Paris deux ans plus tard, travaillant notamment à Vaux-le-Vicomte, où il rencontra Le Brun, Le Nôtre, Le Vau ; cette équipe d'artistes fut plus tard engagée par Colbert pour Versailles.

En 1657, Girardon fut admis à l'Académie, où il fut nommé professeur en 1659. Devenu sculpteur officiel de Louis XIV, il participa à la décoration de la galerie d'Apollon (Louvre).

En 1666, il reçut la commande du groupe d'Apollon servi par les Nymphes pour la grotte de Thétis à Versailles (au XVIIIe siècle, le groupe fut déplacé par Hubert Robert dans le bosquet des bains d'Apollon).

Envoyé par Colbert à Toulon, il y supervisa en 1668 la décoration de deux vaisseaux d'apparat. Les grandes œuvres. A partir de 1669, Girardon fut surtout occupé à la décoration du parc de Versailles, travaillant souvent sur des dessins de Le Brun.

Aux yeux de ses contemporains, ses œuvres rivalisaient avec les plus belles réalisations de l'Antiquité et de la Renaissance.

Pour Versailles, il exécuta la fontaine des Pyramides, Le Bain des Nymphes (basrelief), L'Hiver (sous la figure d'un mendiant encapuchonné), L'Enlèvement de Proserpine, au milieu du bosquet de la Colonnade.

En 1683, il reçut sa dernière grande commande royale : une statue équestre de Louis XIV destinée à la place Vendôme (elle fut détruite à la Révolution, mais il en subsiste une copie au Louvre).

Il réalisa aussi plusieurs tombeaux, dont le mieux conservé est celui de Richelieu, dans la chapelle de la Sorbonne (1675-1694).

Il sculpta également quelques bustes, dont ceux de Louis XIV, de Marie-Thérèse, de Boileau et de Mignard. Repères chronologiques. 1635 : Richelieu fonde l'Académie française - 1648 : travaux de Mansart pour Mazarin - 1654 : couronnement de Louis XIV - 1661 : Le Vau commence Versailles - 1672 : Lulli maître musicien de la cour - 1707 : Saint-Simon, Mémoires - 1715 : mort de Louis XIV.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles