Devoir de Philosophie

LE THÉÂTRE

Extrait du document

Définitions générales Dramatique (du grec drama : action). Qui concerne le théâtre : auteur dramatique, oeuvre dramatique. Qui définit l'action d'une pièce de théâtre ; celle-ci consiste dans le fait qu'une situation donnée mettant en conflit, dans un dialogue, les passions des personnages, ces passions, en se heurtant poussent les personnages à prendre une décision et donc à agir, ce qui dénoue la situation et en amène une nouvelle. C'est en ce sens qu'on parle d'intérêt dramatique ou de progression dramatique. Dramaturgie. Ensemble des techniques théâtrales employées par un auteur pour composer une pièce. Théâtre. Genre littéraire comprenant des textes exposant une action et des situations dramatiques, sous forme de dialogue entre des personnages. Art qui consiste à représenter ces textes devant un public et par l'intermédiaire d'acteurs pour en faire un spectacle à voir et à entendre (du verbe grec theômai : contempler). Les principaux genres Comédie. Elle a pour but de divertir en représentant les travers, les ridicules d'individus ou de groupes sociaux (souvent la bourgeoisie) et/ou une suite d'événements plaisants. Son dénouement est heureux. On distingue la comédie de caractères, la comédie de moeurs, la comédie d'intrigue dont le charme réside surtout dans la complication comique de l'action, et la comédie d'idées. Commedia dell'arte. Genre de comédie né en Italie (2e moitié du 16e siècle). Le texte en est réduit à un simple canevas sur lequel improvisent les acteurs. Le jeu, burlesque, est essentiellement corporel ; les personnages traditionnels sont identifiés par leur costume, leur masque et par des comportements codifiés. Ex : Arlequin : costume bariolé à losanges, batte ; agile, futé, paresseux et gourmand.

« LE THÉÂTRE Définitions générales Dramatique (du grec drama : action). Qui concerne le théâtre : auteur dramatique, oeuvre dramatique. Qui définit l'action d'une pièce de théâtre ; celle-ci consiste dans le fait qu'une situation donnée mettant en conflit, dans un dialogue, les passions des personnages, ces passions, en se heurtant poussent les personnages à prendre une décision et donc à agir, ce qui dénoue la situation et en amène une nouvelle.

C'est en ce sens qu'on parle d'intérêt dramatique ou de progression dramatique. Dramaturgie.

Ensemble des techniques théâtrales employées par un auteur pour composer une pièce. Théâtre.

Genre littéraire comprenant des textes exposant une action et des situations dramatiques, sous forme de dialogue entre des personnages. Art qui consiste à représenter ces textes devant un public et par l'intermédiaire d'acteurs pour en faire un spectacle à voir et à entendre (du verbe grec theômai : contempler). Les principaux genres Comédie.

Elle a pour but de divertir en représentant les travers, les ridicules d'individus ou de groupes sociaux (souvent la bourgeoisie) et/ou une suite d'événements plaisants.

Son dénouement est heureux.

On distingue la comédie de caractères, la comédie de moeurs, la comédie d'intrigue dont le charme réside surtout dans la complication comique de l'action, et la comédie d'idées. Commedia dell'arte.

Genre de comédie né en Italie (2e moitié du 16e siècle).

Le texte en est réduit à un simple canevas sur lequel improvisent les acteurs.

Le jeu, burlesque, est essentiellement corporel ; les personnages traditionnels sont identifiés par leur costume, leur masque et par des comportements codifiés.

Ex : Arlequin : costume bariolé à losanges, batte ; agile, futé, paresseux et gourmand. Drame.

Au sens large, toute pièce de théâtre. Drame romantique : présentant des personnages de toutes conditions, il est caractérisé par le mélange des genres, une action tragique souvent déterminée par la fatalité et dont le dénouement est malheureux.

Il suscite admiration et haine. Drame bourgeois : apparenté à la comédie par la peinture réaliste de milieux bourgeois, à la tragédie par le sérieux du ton et la gravité des malheurs qui menacent les héros, il se termine souvent bien et vise à émouvoir et édifier le spectateur. Farce.

Au Moyen Age, pièce comique mettant en scène une situation plaisante empruntée à la vie populaire.

Par la suite, pièce bouffonne et de style souvent grossier qui se limite au comique de situation, de mots ou de gestes. Spectacle total.

Représentation théâtrale mêlant toutes les formes d'expression (musique, danse, mime, spectacle de cirque, marionnettes, projections audiovisuelles, etc.). Tragédie.

Pièce qui met en scène des personnages illustres le plus souvent, engagés malgré eux dans des événements gouvernés par le destin ou le jeu fatal des passions, et dont l'issue est malheureuse.

Tragi-comédie. Tragédie dont l'action romanesque laisse une certaine place au hasard et à la liberté et dont le dénouement est heureux (ex.

Le Cid). Vaudeville.

A partir du 19' siècle, comédie légère, divertissante, sans grandes préoccupations psychologiques ni morales, fondée sur une intrigue fertile en rebondissements et souvent stéréotypée. Le théâtre dit « de boulevard » en est la continuation au 20» siècle. III.

Vocabulaire théâtral Accessoires.

Objets complétant les costumes et le dispositif scénique pour créer l'illusion théâtrale ou être le support de diverses significations. Aparté (n.

m.).

Paroles qu'un personnage prononce à part soi et que seul le spectateur est censé entendre. Choeur.

Groupe d'acteurs non individualisés qui présentent ou commentent l'action sans y participer directement.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles