Devoir de Philosophie

L'art d'apprendre se réduit-il à imiter longtemps et à copier longtemps (Alain) ?

Extrait du document

La citation présente tout d'abord une répétition qui alerte le candidat « longtemps ». Alain insiste, par ce procédé, sur la durée de l'apprentissage. En ce sens, nous avons une opposition avec le second paragraphe et la prétendue spontanéité de l'enfant. Ce temps important pour acquérir un certain nombre de connaissances, ou un savoir-faire, s'accompagne de la notion d'effort, de patience, d'humilité même face à la tâche à accomplir. Par ailleurs, le verbe « se réduit » suggère que l'auteur a trouvé une formule simple, rapide, qui exprime bien ce qu'est le savoir. Indirectement, il y a là un « coup de pattes » aux « sots pédagogues » qui compliquent les choses. La citation se veut donc brève mais efficace, suffisante. Mais la difficulté principale réside dans l'emploi de deux termes voisins « imiter » et « copier ». Doit-on les réunir ? On dit souvent que les synonymes n'existent pas. Une copie qui tenterait d'exprimer les nuances, les différences de signification entre ces mots si proches serait certainement valorisée. Le premier verbe suppose de reproduire un modèle, de s'en inspirer ; le second comporte parfois une tonalité plus péjorative ; il s'agit alors de suivre très scrupuleusement, presque servilement le modèle. Il est évident qu'Alain ne déprécie pas ce terme, il lui assigne simplement une tâche plus humble, plus mécanique, qu'à l'imitation.

Liens utiles