Devoir de Philosophie

John Donne

Extrait du document

Fils de ferronnier, John Donne naquit à Londres dans une famille catholique, entouré d'oncles jésuites dont l'un, Jasper, avait traduit en anglais des tragédies de Sénèque. Il entra à Oxford, mais il était impossible pour un catholique de prêter serment, acte nécessaire à la remise du diplôme, si bien qu'il partit sans l'obtenir. Il s'inscrivit à Lincoln's Inn pour étudier le droit, mais ses convictions le poussaient à se tourner vers la religion. Il écrivit les Élégies avant de participer à l'expédition maritime d'Essex (1596) qui dérouta la flotte espagnole et s'embarqua ensuite pour les Açores, composant à bord La tempête et Le calme. A son retour, il devint le secrétaire du garde des Sceaux, sir Thomas Egerton. Sa gloire naissante prendra brutalement fin en 1601 du fait de son mariage avec une mineure, Anne More. Privé de son emploi et destitué, il vivra les premières années de son mariage dans l'isolement, avec sa femme et leurs douze enfants. Il écrivit pour le cercle restreint de ses amis des Chansons et sonnets. Il finit par se convertir à l'Église anglicane et composa Pseudo-Martyr pour inciter les catholiques anglais à prêter le serment d'allégeance au roi. Donne traversa une crise spirituelle reflétée dans ses Sonnets sacrés. En 1615 il fut ordonné prêtre et publia ses poèmes religieux. Nommé doyen de Saint-Paul en 1621, il prêcha le premier sermon du règne de Charles Ier. A l'agonie, il monta une dernière fois en chaire en 1631, délivrer son ultime sermon.

« Euripide Peu d'informations fiables peuvent nous éclairer sur la vie d'Euripide et même les plus crédibles reposent sur des légendes fantaisistes et malveillantes.

Plusieurs faits semblent confirmer qu'il est né dans une famille aisée, même si une boutade d'Aristophane lui attribue une mère marchande de légumes.

Les registres administratifs ne mentionnent nulle part qu'il a travaillé dans la fonction publique ou participé aux campagnes militaires athéniennes.

Toutefois, on sait avec certitude qu'il se présenta au concours tragique à partir de 455 avant JC et qu'il le remporta pour la première fois en 441 avant JC.

Malgré les quatre-vingt douze pièces qui lui sont attribuées, il ne gagna que quatre victoires la dernière à titre posthume même s'il figura plus de vingt fois au nombre des finalistes.

Sa vie privée, sujet de raillerie des comiques, est mal connue ; il épousa Mélito qui lui donna trois fils, puis Choerilé.

Bien qu'il soit souvent accusé de misogynie et que ses pièces mettent en scène des femmes perfides, rien ne permet d'en déduire qu'il s'inspira de sa propre expérience.

Mais l'immoralité de ses personnages lui valut une condamnation pour blasphème.

En 408 avant JC, le poète âgé quitta définitivement Athènes sur une invitation du roi de Macédoine. Sans doute était-il déçu de son manque de succès ou lassé de la guerre entre Athènes et Sparte.

Il mourut en Macédoine en 406 avant JC.

Euripide fut reconnu au siècle suivant comme un grand poète tragique, largement loué et imité après sa mort.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles