Devoir de Philosophie

Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu, acte I, scène 10

Extrait du document

Jean Giraudoux, La Guerre de Troie n'aura pas lieu, acte I, scène 10 HÉLÈNE, CASSANDRE CASSANDRE: Moi je ne vois rien, coloré ou terne. Mais chaque être pèse sur moi par son approche même. À l'angoisse de mes veines, je sens son destin. HÉLÈNE: Moi, dans mes scènes colorées, je vois quelques fois un détail plus étincelant encore que les autres. Je ne l'ai pas dit à Hector. Mais le cou de son fils est illuminé, la place du cou où bat l'artère... CASSANDRE: Moi, je suis comme un aveugle qui va à tâtons. Mais c'est au milieu de la vérité que je suis aveugle. Eux tous voient, et ils voient le mensonge. Je tâte la vérité. HÉLÈNE: Notre avantage, c'est que nos visions se confondent avec nos souvenirs, l'avenir avec le passé ! On devient moins sensible... C'est vrai que vous êtes sorcière, que vous pouvez évoquer la paix ? CASSANDRE: La paix ? Très facile. Elle écoute en mendiante derrière chaque porte... La voilà. La paix apparaît. HÉLÈNE: Comme elle est jolie ! LA PAIX: Au secours, Hélène, aide-moi ! HÉLÈNE: Mais comme elle est pâle. LA PAIX:Je suis pâle ? Comment, pâle ! Tu ne vois pas cet or dans mes cheveux ? HÉLÈNE:Tiens, de l'or gris ? C'est une nouveauté... LA PAIX: De l'or gris ! Mon or est gris ? La paix disparaît. HÉLÈNE: Elle a disparu ? CASSANDRE: Je pense qu'elle se met un peu de rouge. La paix reparaît, outrageusement fardée. LA PAIX: Et comme cela ? HÉLÈNE: Je la vois de moins en moins. LA PAIX: Et comme cela ? CASSANDRE: Hélène ne te voit pas davantage. LA PAIX: Tu me vois, toi, puisque tu me parles ! CASSANDRE: C'est ma spécialité de parler à l'invisible. LA PAIX: Que se passe-t-il donc ? pourquoi les hommes dans la ville et sur la plage poussent-ils ces cris ? CASSANDRE: Il paraît que leurs dieux entrent dans le jeu et aussi leur honneur. LA PAIX: Leurs dieux ! Leur honneur ! CASSANDRE: Oui... Tu es malade ! Le rideau tombe

Liens utiles