Devoir de Philosophie

Jean-François de Saint-Lambert

Extrait du document

Jean-François de Saint-Lambert 1716-1803 A vingt-six ans, il devint l'amant de Madame du Châtelet, qui en avait trente-six. Mais Voltaire en avait cinquante-quatre et pardonna. La pauvre "Emilie" mourut d'ailleurs peu après, assez tragiquement. Puis, pendant près d'un demi-siècle, il fut fidèle à Madame d'Houdetot. C'est à elle et à la faveur qu'il rencontra dans les salons (Madame Geoffrin, Mademoiselle Quinault, Madame Necker) qu'il doit sa réputation. Son grand poème, les Saisons (1769), en quatre chants, s'il fut applaudi par les philosophes, fut critiqué par les esprits non prévenus : pour Horace Walpole, c'est "des éléments de physique rimés". Bien que la réputation n'en égale pas celle des Saisons, ses Poésies fugitives, le Matin et le Soir sont plus agréables. Un Essai sur le luxe (1764) et les Principes des mœurs chez toutes les nations ou Catéchisme universel (1798) sont les témoignages de sa ferveur "philosophique".

« Jean-François de Saint-Lambert 1716-1803 A vingt-six ans, il devint l'amant de Madame du Châtelet, qui en avait trente-six.

Mais Voltaire en avait cinquantequatre et pardonna.

La pauvre "Emilie" mourut d'ailleurs peu après, assez tragiquement.

Puis, pendant près d'un demi-siècle, il fut fidèle à Madame d'Houdetot.

C'est à elle et à la faveur qu'il rencontra dans les salons (Madame Geoffrin, Mademoiselle Quinault, Madame Necker) qu'il doit sa réputation.

Son grand poème, les Saisons (1769), en quatre chants, s'il fut applaudi par les philosophes, fut critiqué par les esprits non prévenus : pour Horace Walpole, c'est "des éléments de physique rimés".

Bien que la réputation n'en égale pas celle des Saisons, ses Poésies fugitives, le Matin et le Soir sont plus agréables.

Un Essai sur le luxe (1764) et les Principes des mœurs chez toutes les nations ou Catéchisme universel (1798) sont les témoignages de sa ferveur "philosophique".. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles