Devoir de Philosophie

Honoré de Balzac

Extrait du document

Honoré de Balzac naquit à Tours dans une famille de souche paysanne et étudia à Vendôme au collège des Oratoriens, avant que sa famille monte à Paris dans le sillage de la chute de Napoléon. Déterminé à entreprendre une carrière littéraire, il tâtonna durant deux ans, expérimentant divers genres qui tous se révélèrent purement alimentaires, puis abandonna pour un temps l'écriture et monta une maison d'édition. En 1828, au bord de la faillite, Balzac retourna à son labeur d'écrivain. Il publia l'année suivante deux romans bien accueillis dans les coteries parisiennes, qui forgèrent son appétit de succès, sa réputation d'auteur flamboyant et d'habile conteur. Mais l'histoire s'agitait et Balzac fut bientôt entraîné dans les remous politiques de l'époque, mettant sa plume au service de journaux polémiques dont l'organe royaliste Le Rénovateur, avant de retirer son soutien au parti aristocratique, en faveur d'un gouvernement autoritaire. En 1834, Balzac avait déjà produit une masse importante d'écrits, qu'il avait décidé de regrouper en une seule œuvre immense ; ce concept se concrétisera par dix-sept volumes publiés sous le titre unique de La Comédie humaine. Durant sa vie de célébrité, acquise en 1829 avec Les Chouans, Balzac s'investit tièdement dans plusieurs liaisons sentimentales, dont certaines l'aidèrent à comprendre les femmes, personnages souvent au centre de ses romans. A la veille de sa mort en 1850, il épousa la comtesse polonaise Mme Hanska, sa maîtresse de longue date.

« Honoré de Balzac Honoré de Balzac naquit à Tours dans une famille de souche paysanne et étudia à Vendôme au collège des Oratoriens, avant que sa famille monte à Paris dans le sillage de la chute de Napoléon.

Déterminé à entreprendre une carrière littéraire, il tâtonna durant deux ans, expérimentant divers genres qui tous se révélèrent purement alimentaires, puis abandonna pour un temps l'écriture et monta une maison d'édition.

En 1828, au bord de la faillite, Balzac retourna à son labeur d'écrivain.

Il publia l'année suivante deux romans bien accueillis dans les coteries parisiennes, qui forgèrent son appétit de succès, sa réputation d'auteur flamboyant et d'habile conteur.

Mais l'histoire s'agitait et Balzac fut bientôt entraîné dans les remous politiques de l'époque, mettant sa plume au service de journaux polémiques dont l'organe royaliste Le Rénovateur, avant de retirer son soutien au parti aristocratique, en faveur d'un gouvernement autoritaire.

En 1834, Balzac avait déjà produit une masse importante d'écrits, qu'il avait décidé de regrouper en une seule œuvre immense ; ce concept se concrétisera par dix-sept volumes publiés sous le titre unique de La Comédie humaine.

Durant sa vie de célébrité, acquise en 1829 avec Les Chouans, Balzac s'investit tièdement dans plusieurs liaisons sentimentales, dont certaines l'aidèrent à comprendre les femmes, personnages souvent au centre de ses romans.

A la veille de sa mort en 1850, il épousa la comtesse polonaise Mme Hanska, sa maîtresse de longue date. L'HÉRITIÈRE DE BIRAGUE (1822) JEAN-LOUIS OU LA FILLE TROUVÉE (1822) CLOTILDE DE LUSIGNAN (1822) LE CENTENAIRE (1822) LE VICAIRE DES ARDENNES (1822) LA DERNIÈRE FÉE (1823) ANNETTE ET LE CRIMINEL (ARGOW LE PIRATE) (1824) WANN CHLORE (JANE LA PALE) (1825) STÉNIE OU LES ERREURS PHILOSOPHIQUES (1936) FALTHURNE (1950) LA COMÉDIE HUMAINE Le titre général de Comédie Humaine apparaît pour la première fois dans la correspondance de Balzac en 1840. Dans le tableau ci-dessous, les romans ont été cités dans l'ordre arrêté par l'auteur en 1845. SCÈNES DE LA VIE PRIVÉE : MÉMOIRES DE DEUX JEUNES MARIÉES (1842) ALBERT SAVARUS (1842) LA FEMME DE TRENTE ANS (1832-1842) LA FEMME ABANDONNÉE (1832) LE CONTRAT DE MARIAGE (1835) MODESTE MIGNON (1844) BÉATRIX (1839) LE COLONEL CHABERT (1832). »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles