Devoir de Philosophie

Hector de SAINT-DENYS GARNEAU (1912-1943) (Recueil : Les solitudes) - Ma maison

Extrait du document

Hector de SAINT-DENYS GARNEAU (1912-1943) (Recueil : Les solitudes) - Ma maison Je veux ma maison bien ouverte, Bonne pour tous les miséreux. Je l'ouvrirai à tout venant Comme quelqu'un se souvenant D'avoir longtemps pâti dehors, Assailli de toutes les morts Refusé de toutes les portes Mordu de froid, rongé d'espoir Anéanti d'ennui vivace Exaspéré d'espoir tenace Toujours en quête de pardon Toujours en chasse de péché.

« Hector de SAINT DENYS GARNEAU, Les Solitudes, « Ma maison ». 1.

Je veux ma maison bien ouverte, 2.

Bonne pour tous les miséreux. 3.

Je l'ouvrirai à tout venant 4.

Comme quelqu'un se souvenant 5.

D'avoir longtemps pâti dehors, 6.

Assailli de toutes les morts 7.

Refusé de toutes les portes 8.

Mordu de froid, rongé d'espoir 9.

Anéanti d'ennui vivace 10.

Exaspéré d'espoir tenace 11.

Toujours en quête de pardon 12.

Toujours en chasse de péché. Poète Hector de Saint-Denys Garneau (1912-1943) : poète québécois. Épris des son jeune âge de peinture et de poésie, il s'éloigne des formes classiques et crée un langage poétique qui lui est propre.

Il est considéré comme l’un des plus grands poètes québécois.

Poète de la solitude et de la nuit, il ne publie de son vivant, à compte d’auteur, qu’un seul recueil de poèmes, Regards et jeux dans l’espace qui n’est pas bien accueilli par la critique.

Il décède jeune d’un malaise cardiaque.

Après sa mort, seront publiés un deuxième recueil, Les Solitudes, sa correspondance et son Journal, ainsi que des poèmes de jeunesse. Les Solitudes > recueil posthume. « Ma Maison » : • Poème composé de 12 octosyllabes. • 4 strophes : 1 distique – 1 sizain – 2 distiques. • Rimes : - le poème ne rime pas forcément.

Ex : vers 1 et 2, 11-12. - Rimes suivies du type AABB.

Cf.

vers 3-4, 5-6, 9-10. • Qualité des rimes. - Rimes riches.

Ex : « souvenant ; venant ». - Rimes suffisantes.

Ex : « dehors ; morts » ; « vivace ; tenace ». « Ma Maison » > poème qui semble parler de l’intime, du lieu personnel… I- Un lieu d’asile A- Le poète • « je » > poète qui parle en son nom. Cf.

les marques de 1e personne du singulier.

Ex : « je » ; « ma » ; « je ». • « Je veux » : volonté du poète, souhait. • « Je l'ouvrirai » > verbe au futur : assurance du poète.

Décision qu’il a prise et qu’il appliquera. • « ma maison » > possessif.

Idée de propriété + d’intimité, sa maison, lieu protecteur, lieu à soi… • « bien ouverte » : ce terme peu a priori avoir plusieurs sens > ouverte dans le sens de fenêtres et portes ouvertes ou dans le sens d’accueillante… B- Une maison d’accueil • « Bonne pour tous les miséreux » : - « Bonne » > personnification de la maison.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles