Devoir de Philosophie

Doit-on accorder de l'importance à son apparence ?

Extrait du document

xxx ?

« Ce sujet est facile pour deux raisons : d'abord, il vous interroge sur une question qui intéresse généralement la jeunesse, celle de l'apparence.

Toutefois, même si cette notion paraît évidente, il faudra la définir dans l'introduction.

Ensuite, il vous suggère un plan en deux parties.

Une thèse dans laquelle vous montrerez que l'on doit donner de l'importance à l'apparence et une antithèse où vous montrerez les limites de ce principe. INTRODUCTION Nous vivons dans une société qui attache beaucoup de crédit à l'apparence et qui a tendance à juger un individu sur sa mine.

L'importance de la mode dans nos vies atteste ce souci du vêtement et de la parure, tout comme la place du sport dans notre quotidien montre le prestige d'un beau corps bien musclé aux yeux de chacun. Cependant, il ne s'agit pas d'un phénomène purement contemporain : les tombeaux des rois égyptiens, remplis de vêtements, de bijoux d'apparat et d'onguents ne montrent-ils pas que ce souci de l'apparence est millénaire et qu'il répond chez l'homme à l'éternel besoin de plaire et de se plaire ? Mais un proverbe français dit avec sagesse que l'habit ne fait pas le moine, nous incitant à relativiser l'importance du costume, à nous en méfier et peut-être à rechercher l'être derrière le paraître. 1er partie.

Thèse : il faut accorder de l'importance à son apparence. - Pour l'esthétique et pour la santé : le corps est une belle machine.

Il faut l'entretenir, le maintenir en forme, éviter d'être trop maigre ou trop gros, soigner ses attitudes. - Par respect des autres : nous vivons en communauté.

Il est important d'offrir aux autres une image attractive et plaisante. - Parce que c'est une règle sociale : même si ce principe est discutable, nous sommes souvent jugés sur notre tenue vestimentaire et sur nos attitudes, notamment dans le monde du travail.

Il convient donc d'obéir aux conventions sociales en matière d'habillement et, par exemple, de ne pas nous présenter à un entretien d'emploi en blue-jean. - Pour se plaire à soi-même : une belle tenue vestimentaire nous met en valeur ; il est agréable et nécessaire de se plaire quand on se regarde dans un miroir car cela nous met en confiance dans nos relations personnelles et professionnelles. 2e partie.

Antithèse : il ne faut pas accorder tant d'importance à son apparence. - Les gens intelligents ne jugent pas une personne sur son apparence : l'image n'est pas la personne. -L'apparence peut être trompeuse : quelquefois derrière une tenue vestimentaire négligée se cache une personne de grande qualité pour qui l'extérieur ne compte pas.

Il serait dommage de manquer une rencontre pour une simple question d'image. - Soigner son apparence est un combat perdu d'avance : nous ne pouvons rien contre le flétrissement dû à la vieillesse.

Il est donc plus sage de miser sur l'être — qui dure — que sur le paraître — dont le contrôle, de toute façon, nous échappe un jour. CONCLUSION L'esthétique contre la morale : c'est dans ces deux domaines que l'on s'affronte lorsqu'on débat de l'importance à accorder à l'image de l'individu.

D'un point de vue esthétique, il est certain qu'une belle personne, bien habillée, réjouit le regard et que l'homme est invinciblement attiré vers la beauté et le style. D'un point de vue moral, il est injuste et dangereux d'accorder trop d'importance à l'apparence car elle est, par définition, superficielle et, en plus, elle peut être trompeuse. Toutefois, comme dans de nombreux domaines, l'essentiel est d'éviter l'excès : un soin exagéré apporté à l'image devient suspect aussi bien qu'une négligence trop affichée.. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles