Devoir de Philosophie

Dans l'extrait de La guerre de Troie n'aura pas lieu, Andromaque expose le point de vue des femmes et les raisons pour lesquelles elles condamnent la guerre. Ecrivez un dialogue théâtral dans lequel Hector, l'époux d'Andromaque, expose le point de vue des hommes et les raisons pour lesquelles lui aussi condamne la guerre. Il s'adresse à son père Priam en présence d'Andromaque ... [Ces deux personnages interviendront nécessairement dans la scène théâtrale] ?

Extrait du document

  HECTOR - Inutile ? (Il se lève et s'échauffe en parlant). Mais mon père, la guerre signifie obligatoirement la mort d'hommes, d'êtres qui aiment et qui sont aimés, d'êtres qui ont des responsabilités... Les femmes ont besoin de leurs époux, qu'elles ont choisis et qu'elles adorent. Et les enfants, n'oubliez pas les enfants ! Ils ont besoin de leur père : par le travail, il rapporte de l'argent et donc de la nourriture pour leur croissance. Le père, vous le savez bien, incarne l'autorité, et donc supervise leur éducation : un enfant sans père risque de dévier, de mal se comporter. Une mère ne peut pas toujours dominer un fils qui devient indépendant. En outre, à n'importe quel stade de sa vie, un enfant a besoin de son père : c'est lui qui le conseillera dans la vie, lui donnera des conseils, l'aidera de son mieux. Qu'est-ce que bien apporter à son enfant un père mort ? Cela ne lui apportera que du chagrin, même s'il est mort glorieusement au combat.   ANDROMAQUE - La mort est odieuse.

« • V ous devez respecter les règles du genre théâtral et présenter votre texte avec le nom des personnages, éventuellement des didascalies… • Il vous faut réfléchir à des raisons pour lesquelles Hector condamne aussi la guerre. V otre travail préparatoire est d'imaginer des raisons de condamner la guerre.

Vous pouvez vous appuyer sur celles qui ont été déjà données par Andromaque ou, au contraire, reprendre les arguments de Priam pour les remettre en cause. Raisons de condamner la guerre : • « Ma fille, la première lâcheté est la première ride d'un peuple » : mais est-ce lâche d'éviter un conflit donc d'éviter des morts ? • Si les femmes ont besoin de leurs époux, elles ne sont pas les seules : les enfants ont besoin de leur père => par le travail, il rapporte de l'argent et donc de la nourriture pour leur croissance ; il incarne l'autorité, et donc supervise leur éducation ; un enfant a toujours besoin de son père qui le conseillera dans la vie.

Un enfant doit avoir un père.

Cela ne lui apportera que du chagrin d'avoir un père mort, même s'il est mort glorieusement au combat. • Un homme sera peut-être moins glorieux éternellement s'il meurt de sa belle mort que sur le champ de bataille mais qu'est-ce que la renommée à côté d'une vie de travail et une vie de famille ? • Pourquoi aller combattre contre des soldats qui, individuellement ? Pourquoi aller tuer des pères de famille, des fils, des frères ? Pour des idées, pour des histoires de pouvoir qui dépassent tous ces soldats ? Après, vous devez essayer de classer vos arguments en quelques catégories : n'oubliez pas que vous devez être convaincant (alors ce discours doit être préparé).

Ex : * A ucune envie de mourir. * L'homme est avant tout un père et un mari. * Pourquoi la guerre ? Voici un exemple de début, à vous ensuite de le continuer, de le modifier, de vous en inspirer… Tous les arguments n'ont pas été repris, à vous de les développer au milieu des répliques… HEC TOR – Malgré tout le respect que je vous dois, mon père, je dois vous avouer que je comprends plus les arguments de ma tendre Andromaque que les vôtres.

Elle a parlé avec son cœur de femme et d'épouse.

Moi, je vais vous parler franchement en tant qu'homme.

C 'est vrai que les Grecs sont là et qu'il faut agir mais ne croyez-vous pas que l'on puisse discuter, hisser le drapeau blanc et nous concerter ? V ous dites qu'il faut que les hommes aillent se battre et qu'ils défendent leur ville.

Mais pourquoi ne pas éviter avant tout la bataille ? Je suis un homme, j'aime ma cité, j'aime ma famille mais j'aime aussi la vie. Pourquoi devrais-je mourir ? Je suis jeune, je suis vigoureux, j'ai toute la vie devant moi.

Je ne veux pas mourir pour des idées, pour des conflits que l'on pourrait éviter. P R I A M – Mon fils, serais-tu lâche toi aussi ? Tu me parles de ta famille, de ta cité…mais dès qu'il est question de les protéger, tu me parles de ta joie de vivre, de ton envie de vivre.

Est-ce ainsi que je t'ai élevé ? HEC TOR – Ne soyez pas injuste mon père.

Vous savez que si A ndromaque courait le moindre danger, je ferais tout pour la sauver.

La question n'est pas là. Je ne pense pas que je sois lâche.

Est-ce lâche de se dire : pourquoi mourir alors que l'on pourrait régler le conflit par des mots ? Un homme sera peut-être moins glorieux éternellement s'il meurt de sa belle mort que sur le champ de bataille mais qu'est-ce que la renommée à côté d'une vie de travail et une vie de famille ? P R I A M – Hector, un père de famille doit protéger sa famille et donc, combattre ses ennemis.

Le reste est inutile. HEC TOR – Inutile ? (Il se lève et s'échauffe en parlant).

Mais mon père, la guerre signifie obligatoirement la mort d'hommes, d'êtres qui aiment et qui sont aimés, d'êtres qui ont des responsabilités… Les femmes ont besoin de leurs époux, qu'elles ont choisis et qu'elles adorent.

Et les enfants, n'oubliez pas les enfants ! Ils ont besoin de leur père : par le travail, il rapporte de l'argent et donc de la nourriture pour leur croissance.

Le père, vous le savez bien, incarne l'autorité, et donc supervise leur éducation : un enfant sans père risque de dévier, de mal se comporter.

Une mère ne peut pas toujours dominer un fils qui devient indépendant.

En outre, à n'importe quel stade de sa vie, un enfant a besoin de son père : c'est lui qui le conseillera dans la vie, lui donnera des conseils, l'aidera de son mieux.

Qu'est-ce que bien apporter à son enfant un père mort ? Cela ne lui apportera que du chagrin, même s'il est mort glorieusement au combat. ANDROMAQUE – La mort est odieuse.

Pour une mère, d'imaginer son fils sur le champ de bataille est un supplice.

De penser que son mari court le moindre danger est terrible.

Pourquoi ne pas oublier les guerres ? HEC TOR – Mon père, vous avez dit tout à l'heure : la « première lâcheté est la première ride d'un peuple ».

Mais est-ce lâche d'éviter un conflit donc d'éviter des morts ? Ne pensez-vous pas que finalement, notre société place bien mal ses conceptions de lâcheté et de fierté ? En quoi un soldat serait-il vraiment meilleur, en quoi honorerait-il sa famille plus qu'un artisan, qu'un agriculteur ? Parce qu'il a protégé sa cité, certes.

Mais pourquoi tant de conflits, mon père ? ANDROMAQUE – Mon père, écoutez votre fils.

Il dit des choses sensées, des choses que de nombreux hommes, de nombreuses femmes ressentent… HEC TOR – Pourquoi aller combattre contre des soldats qui, individuellement ? Pourquoi aller tuer des pères de famille, des fils, des frères ? Pour des idées, pour des histoires de pouvoir qui dépassent tous ces soldats ? C'est l'égoïsme des chefs, des rois qui ressurgit ! La guerre est une histoire de puissants, mais ce sont les petites gens qui meurent.

Evidemment, les rois restent dans leur forteresse à orchestrer les combats et à ruminer leurs idées de vengeance et d'attaque contre leurs ennemis.

Mais qui a peur, qui a mal, qui souffre, qui meurt ? Le peuple, des hommes du peuple, des soldats que l'on nommera héros une fois morts… P R I A M – Je sens bien qu'au fond, tu as raison Hector.

Mais que veux-tu, l'Histoire est en marche… Et la guerre de Troie aura bien lieu…. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles