Devoir de Philosophie

"D'ailleurs, quel que soit l'état conscient dans lequel l'auteur a écrit la pièce, il ne la connaît pas... c'est le metteur en scène qui découvrira en particulier si le texte est effectivement tragique ou comique" (J. Giraudoux). Pour créer une pièce il faut être deux : l'auteur et la salle... La pièce toute entière ne vit que les soirs de rencontre avec le public - rencontres toujours surprenantes (A. Salacrou). Vous expliquerez ces réflexions sur le théâtre en vous appuyant sur des exemples empruntés à vos lectures et aux spectacles auxquels vous avez assistés ?

Extrait du document

Armand Salacrou, écrivain à la sève exubérante, a parcouru toute la gamme des formules dramatiques : pièce romantique (Atlas-Hôtel), fantaisie surréaliste (Patchouli), comédie légère (Histoire de rire), farce dramatique (La Terre est ronde), tragédie sociale (Les Nuits de la colère), drame métaphysique (Dieu le savait), mais il a surtout réussi dans la peinture satirique des moeurs (Une Femme libre, 1934; L'Inconnue d'Arras, 1935; Un Homme comme les autres, 1936; L'Archipel Lenoir, 1947). Il peint avec prédilection de grands bourgeois de son pays normand : solennels et nuls, douillettement installés dans leur confort moral, ils invoquent les principes d'une morale surannée, auxquels ils sont les premiers à ne plus croire. Le comique de Salacrou est strident et sardonique.

Liens utiles