Devoir de Philosophie

Anne d' URFÉ (1555-1621) - Sonnet

Extrait du document

Anne d' URFÉ (1555-1621) - Sonnet L'âme sortant du corps du Roi de l'univers, Prenant le bois sacré que l'agneau sans macule Avait oint de son sang, ainsi que fit Hercule, Magnanime guerrier, elle vint aux enfers. Là d'un coup de la croix, elle verse à l'envers Les huis impérieux de la maison qui brûle, Épouvante Pluton qui confus se recule. Elle en tira les siens, y laissant les pervers. Et le troisième jour, peu après que l'aurore Fut apparue au ciel qu'elle peint et colore, Rentrant dedans son corps, le fit ressusciter, Immortel, glorieux, d'une façon nouvelle, Car la mort n'eut pouvoir aucun d'y résister, Parce que tout fléchit à sa force éternelle.

Liens utiles