Devoir de Philosophie

étude de cas Pays-Bas

Extrait du document

« Etude de cas des Pays Bas Le changement climatique et ses effets sur un espace littoral densément peuplé: le littoral de la mer du Nord. 1°) Le premier document est une carte montrant les risques d'innondation cotière pour les Pays Bas Les Pays Bas se situent entre la Belgique et l'Allemagne. Le deuxième document montre les infrastructures mis en place pour protéger des territoires face au risques 2-3°)Les facteurs naturels et humains qui contribuent a faire de ce littoral une région a rique sont le niveau de la mer qui augmente et les digues construite pour faire face a ce problème, le canal de drainage. 4°)Relevez un chiffre confirmant les risques encourus par les Pays-Bas : « Au moins la moitié des néerlandais vivent dans des terres situées sous le niveau de la mer » et un autre sur l’ampleur des aménagements réalisés : « 17 500 kilomètres de digues » 5°)L’eau est une opportunité pour les Pays-Bas car grace a leurs niveau de sécurité qui est le plus élevé en ce qui concerne les innondations Le niveau de sécurité des Pays Bas sont 100 fois voir 1 000 fois plus élevée que de nombreux pays 6°)Les prévisions : réchauffement climatique, les protections contre la montée du niveau de la mer, le nombre de tempête dévastatrice... 7°) Le GIEC est le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. La principale mission du GIEC consiste à évaluer, à chacun de ses cycles, l'état des connaissances les plus avancées relatives au changement climatique. Pour ce faire, il produit durant chacun de ses cycles : un rapport d'évaluation composé de plusieurs volumes. 8°)quatre îles artificielles qui accueillent 20 000 habitants et abritent boutiques, restaurants et écoles. Ces maisons flottantes ont jeté l'ancre. Amsterdam a alors décidé de tirer profit de l'eau, en construisant des îles au-dessus du niveau de la mer. La mer est devenue une alliée et non plus une ennemie. 9°)Ce type de solution est envisageable cela dit c'est un coût Conçu à l'origine pour compter 7 îles le projet IJburg, s'est vu stoppé à la moitié de son développement par la crise économique. Les quatre premières îles, d'une superficie de 200 hectares, ont coûté près de 400 millions d'euros. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles