Devoir de Philosophie

Argent (Thème de la littérature française)

Argent 1 L'argent et l'individu : l'argent suscite l'avarice et durcit le cœur de l'usurier : Molière, L'Avare (Harpagon); Balzac, Eugénie Grandet (le père Grandet), Les Paysans (Rigou). II fait naître le souci : La Fontaine, Fables, VIII, 2 (Le Savetier et le Financier). Il entraîne la tromperie : La Farce de Maître Panthelin; Molière, Les Fourberies de Scapin. II engendre la vanité : Molière, Le Bourgeois gentilhomme; Labiche, Le Voyage de Monsieur Berrichon. Il dégrade les cœurs et même les sentiments familiaux : Fabliaux; Balzac, Le Père Goriot, Le Cousin Pons; Zola, La Terre; Claudel, Le Pain dur; Mauriac, Le Nœud de vipères; Anouilh, La Sauvage. Dans la littérature, le bourgeois est presque toujours un homme gâté par son argent. 2 L'argent et la vie sociale : a) XVIe-XVIIe siècles : des abus liés à l'argent : Montaigne, Essais, I, 31 (Des cannibales); Bossuet, Sermons (Sur le mauvais riche); La Bruyère, Caractères, VI (Des biens de fortune), critique vigoureuse des financiers.

Liens utiles