LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

103 résultat(s) trouvé(s)
<< < 2 3 4 5 > >>

Pour convaincre est il preferable d'illustrer son point de vue a travers une histoire ou de presenter directement ses arguments ?

Note : 5.5/10

Définition des termes du sujet Le sujet invite à se prononcer pour une des deux formes d'argumentation que l'on distingue généralement. La première étape du travail sera donc de définir, dès l'introduction, ces deux formes d'argumentation. L'argumentation directe, d'abord, est une forme d'argumentation qui se donne comme telle : elle est de nature strictement démonstrative - toute démonstration logique, par...

2 pages - 1,80 ¤

L'écrivain contemporain, Claude Roy écrit dans Défense de le Littérature (1968) : Certains esprits refusent le roman. Ils y voient une amusette, un gaspillage de force. Ils trouvent la vie (ou l'Histoire) plus riche en histoire, la science plus excitante et que la philosophie donne mieux à penser. Vous direz, en vous appuyant sur les textes du corpus, sur les romans que vous avez étudiez et sur vos lectures personnelles ce que vous pensez de ce jugement sur les romans rapporté par Claude Roy.

Note : 8.5/10

Être maître du bien et du mal, régler la vie, régler la société, résoudre à la longue tous les problèmes du socialisme, apporter surtout des bases solides à la justice en résolvant par l'expérience les questions de criminalité, n'est-ce pas là être les ouvriers les plus utiles et les plus moraux du travail humain ? (Le Roman expérimental).     3)      Invitation...

3 pages - 1,80 ¤

Parlant du monde romanesque et de ses personnages, Albert Camus écrit dans L'Homme révolté : les personnages ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n'est ni plus beau ni plus édifiant que le notre. Mais eux du moins,courent jusqu'au bout de leur destin et il n'est jamais de si bouleversants héros que ceux qui vont jusqu'à l'extrémité de leur passion. Commentez. Objets d'étude (extraits) : La Princesse de Clèves de La Fayette, Histoire du Chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut de l'abbé Prévost, le Rouge et Noir de Stendhal et La Condition Humaine de Malraux.

  III)                Les personnages de roman accomplissent-ils tous leur destin et leurs passions ?   1)      Un destin accompli et mené jusqu'à son terme   Certes le héros romanesque, s'il est, à l'origine, un être humain ordinaire, a pour vertu d'accomplir pleinement son destin. Il mène à terme tous ses projets, toutes ses convictions et ses passions même s'il doit en mourir. Le roman a donc...

3 pages - 1,80 ¤

Dans son essai Pour un nouveau roman, le romancier Alain Robbe-Grillet affirme qu'un roman: C'est avant tout une histoire mais il précise que Le vrai roman, c'est celui dont la signification dépasse l'anecdote, la transcende vers une vérité humaine profonde, une morale où une métaphysique. Vous expliciterez et illustrerez ces propos, et éventuellement les discuterez, à partir des extraits qui constituent le corpus et des romans que vous avez lus/étudiés.

Et la déchéance physique de Des Esseintes à la fin du roman, atteint d'une maladie nerveuse nous est ainsi discrètement expliquée par avance. La description n'est plus alors seulement symbole de significations immédiates, elle préfigure ce qui va advenir du personnage ou de l'action dans la suite du récit.   3)      Le récit : un voyage intellectuel   Le récit, plus qu'un enchaînement d'aventures, qu'un...

3 pages - 1,80 ¤

Une histoire intéressante suffit-elle à faire un bon roman ?

Note : 5.4/10

Oui, je sais bien; ça a l'air stupide ce que je dis là. Mettons si vous préférez qu'il n'y aura pas un sujet... "Une tranche de vie", disait l'école naturaliste. Le grand défaut de cette école, c'est de couper sa tranche toujours dans le même sens; dans le sens du temps, en longueur. Pourquoi pas en largeur ?...

2 pages - 1,80 ¤

« Les hommes ont toujours aimé lire des histoires, dont ils savaient qu'elles étaient feintes, parce qu'ils en attendaient une vérité plus intime, plus vaste, plus proche de leur coeur que la vérité dite historique ». De quelle vérité l'oeuvre littéraire, malgré son caractère fictif, peut être l'expression ?

Note : 9/10

. Candide se promène à travers le monde, découvre un pays utopique, celui de l'Eldorado... Voltaire décrit le parcours d'un jeune homme naïf qui parcourt le monde, accompagné de Pangloss son mentor, un philosophe pour qui « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ».             Dans Candide, nous sommes dans l'univers du conte, de l'histoire plaisante où...

3 pages - 1,80 ¤

S'interrogeant sur les moyens dont dispose un écrivain pour faire réfléchir ses lecteurs, Tzvetan Todorov remarque : « Une thèse nous traverse, une histoire nous habite ». Vous expliquerez, puis vous discuterez cette affirmation.

C'est un bon moyen, pour un auteur, de diffuser ses idées et défendre sa thèse tout en évitant la censure. Du XIV au XVIIIe siècle, l'expression n'étant pas libre et il est difficile de critiquer le pouvoir et les institutions sans s'exposer à des risques importants. Le récit et la fiction permettent de contourner plus facilement la censure, car...

3 pages - 1,80 ¤

Commentez cette affirmation de Raymond Fernandez: «A la recherche du Temps perdu est à la fois l'histoire d'une époque et l'histoire d'une conscience. »

l'antinomie entre les personnages décevants de Bergotte, Elstir, Vinteuil et leurs oeuvres artistiques, qui, elles, s'imposent). 2. D'autre part, ou plutôt de ce fait, il semble difficile, voire même impossible, de pénétrer l'univers d'autrui. Seule l'apparence peut être perçue ; or cette apparence est trompeuse. Ainsi, en dépit de son amour, Swann ne parvient jamais à rejoindre la pensée...

2 pages - 1,80 ¤

Où les historiens s'arrêtent, ne sachant plus rien, les poètes apparaissent et devinent. Ils voient encore, quand les historiens ne voient plus. c'est l'imagination des poètes qui perce l'épaisseur de la tapisserie historique ou qui la retourne pour regarder ce qui est derrière Barbey d'Aurévilly, Une histoire sans nom. Partagez-vous l'avis de Barbey d'Aurévilly selon lequel les écrivains comprennent et représentent mieux l'histoire que les historiens ?

II)                 Certains écrivains représentent l'histoire de manière plus convaincante 1)      Des écrivains ultra-documentés   De nombreux écrivains, voulant « concurrencer » les historiens se lancent dans la collecte d'informations et de documents historiques avant d'écrire leurs oeuvres. Ils ont l'ambition de faire, à travers leur oeuvre, une analyse historique d'une société ou d'une époque donnée. Le monde créé dans l'oeuvre littéraire se présente dès-lors comme...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi les écrivains écrivent-ils des histoires ?

  le poème central du recueil, « l'Expiation », où Hugo met en scène une véritable épopée de la chute de Napoléon Ier).   - Tout en servant l'argumentation, les histoires permettent aussi aux écrivains de masquer leur critique, et d'éviter ainsi la censure : ex : Les Lettres Persanes de Montesquieu où les histoires des persans et les apologues (comme l'histoire des troglodytes)...

2 pages - 1,80 ¤

A la question : qu'y a-t-il de vrai dans vos histoires? le romancier contemporain Michel Tournier avoue être tenté de répondre : « Rien, j'ai tout inventé. » Pensez-vous, d'après vos lectures, que tout soit inventé dans les romans ?

De la même façon, Flaubert, romancier réaliste, décrit dans les plus grands détails la casquette de Charles Bovary et la pièce montée de son mariage, Zola s'est longuement documenté dans des livres et par des témoignages directs sur la vie des mineurs, leur travail, leurs maladies, avant d'écrire Germinal. Même Gérard de Villiers va passer quelques semaines dans...

2 pages - 1,80 ¤

Discutez de propos de Barthes : « De toutes les lectures, la lecture tragique est la plus perverse : je prends plaisir à m'entendre raconter une histoire dont je connais la fin. » ?

Et sur un principe : le spectateur connaît l'intrigue et la fin de la pièce. C'est en effet cette omniscience qui lui permet de prendre du recul face à ce à quoi il assiste, et d'éprouver l'horreur (mouvement de rejet) et la pitié (mouvement d'adhésion).   II La re-définition de cette omniscience par Barthes : le tragique appliqué à...

2 pages - 1,80 ¤

À la question : qu'y a-t-il de vrai dans vos histoires ? le romancier contemporain M. Tournier avoue être tenté de répondre : « Rien, j'ai tout inventé ». Pensez-vous, d'après vos lectures, que tout soit inventé dans les romans ?

De la même façon, Flaubert, romancier réaliste, décrit dans les plus grands détails la casquette de Charles Bovary et la pièce montée de son mariage, Zola s'est longuement documenté dans des livres et par des témoignages directs sur la vie des mineurs, leur travail, leurs maladies, avant d'écrire Germinal. Même Gérard de Villiers va passer quelques semaines dans...

2 pages - 1,80 ¤

Certaines éditions de poche, pour éveiller l'intérêt du lecteur éventuel, présentent au dos du volume un bref résumé de l'intrigue. Quelle réflexions cette pratique vous inspire-t-elle A votre avis, l'intérêt essentiel de l'oeuvre littéraire réside-t-elle surtout dans l'histoire ?

Flaubert ou le mouvement poétique de l'Art pour l'Art, le style est l'élément essentiel, le sujet n'a aucune importance. - Dans une lettre à Louise Colet du 16 janvier 1852, G. Flaubert écrit : « Ce que je voudrais faire, c'est un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la force interne...

3 pages - 1,80 ¤

Un bon roman se réduit il à son histoire ?

Homais dans Madame Bovary qui incarne le mythe d'un républicanisme étroit et sectaire, d'une culture mal assimilée et pourtant étalée, d'une « langue de bois » avide de pouvoir. à Cf. le génie balzacien réside dans la volonté de « faire concurrence à l'état civil » à travers ses personnages.( du particulier on passe à des figures générales voire universelles)   2)      Maîtrise des...

3 pages - 1,80 ¤
<< < 2 3 4 5 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :