LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

99 résultat(s) trouvé(s)
<< < 2 3 4 > >>

Vous écrirez un dialogue de comédie dans lequel un Monsieur Jourdain contemporain se vante devant un ami d'un savoir récemment acquis. Vous pourrez utiliser certains procédés comiques présents dans les textes du corpus. Vous veillerez à employer un niveau de langue approprié aux personnages et à la situation ?

Je ne sais pas si vous pouvez maintenant me comprendre... Vous n'êtes pas, je le sais et je ne  vous en blâme pas, un homme Moderne. M. Dubois - Vous avez inventé une fusée spatiale ? Vous avez découvert un nouveau vaccin ? M. Jourdain - Vous êtes bien naïf... Non, je vais vous le dire : dorénavant je sais, car je lai...

1 page - 1,80 ¤

On a pu dire que le théâtre était, parmi les genres littéraires, le plus conventionnel. Après avoir précisé quelles sont les conventions essentielles que le théâtre impose, vous chercherez les raisons pour lesquelles le spectateur se soumet volontiers à ces conventions et accepte sur scène les fantaisies les plus débridées qu'il refuserait dans la vie réelle ?

Note : 8/10

» ·                           La vraisemblance : « l'esprit n'est point ému de ce qu'il ne croit pas » précise Boileau dans son Art poétique (chant III). ·                           La bienséance : les bienséances, dans un souci de ne pas choquer les spectateurs, excluent en principe de la scène tout ce qui (violence, amour) irait contre la morale établie ; les bienséances linguistiques interdisent au...

3 pages - 1,80 ¤

En réponse à des critiques qui lui reprocheraient d'avoir engagé la littérature dans le combat politique, Victor Hugo écrit un article où il défend le choix de tout écrivain de mettre la littérature au service de grandes causes. Vous rédigerez cet article ?

Note : 5.2/10

      -                            Promotion du « choix de tout écrivain de mettre la littérature au service de grandes causes » :     Il faut réfléchir d'abord sur la nature de la littérature du point de vue de sa diffusion : elle consiste en des écrits aisément reproductibles ou communicables à l'oral, elle constitue sans doute un des meilleurs moyens de diffuser les idées nouvelles. Elle...

2 pages - 1,80 ¤

Dans la préface du Mariage de Figaro, Beaumarchais affirme avoir construit sa pièce « de façon à y faire entrer la critique d'une foule d'abus qui désolent la société ». Le théâtre est-il, selon vous, un lieu propice à une telle critique ? Vous y répondrez dans un développement argumenté, en vous appuyant sur les textes étudiés et sur vos lectures personnelles et votre expérience de spectateur.

Note : 10/10

Dans le tableau que Figaro nous trace de la misère du peuple, il fait part des souffrances qu'il a lui-même enduré, mais cette représentation des conditions de vie des classes inférieures a une vocation plus étendue. Il s'agit de rendre sensible le lecteur à cette souffrance et pour ce faire, Beaumarchais n'hésite pas à montrer la misère de...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi les personnages de comédie se déguisent-ils si souvent ? Vous vous demanderez quelles fonctions peut avoir le travestissement des personnages au théâtre ?

Au déguisement pesant de la bienséance, la comédie oppose un travestissement joyeux, un plaisir ludique du changement de forme par lequel le transfuge social découvre l'étendue de son pouvoir naissant.   II   _ Cet enjeu social du déguisement trouve un médium particulièrement fécond dans l'art de la scène, puisqu'il se double alors d'une nécessité à demi formelle : les personnages de...

2 pages - 1,80 ¤

La modernité n'a rien avoir avec la date de parution. Des textes écrits il y a plusieurs siècles sont résolument modernes. Ils répondent parfois mieux que des oeuvres plus récentes à nos préoccupations et à notre soif de beauté. Qu'en pensez-vous ?

La modernité, si elle n'est appuyée sur aucune tradition, se démode rapidement. L'héritage des Anciens paraît effectivement nécessaire. Sans que la littérature vive toutefois exclusivement de tradition, celle-ci est un substrat sur lequel vient éclore la modernité. C'est ainsi que des thèmes éternels sont développés dans La princesse de Clèves de Mme de La Fayette, L'éducation sentimentale de Flaubert...

3 pages - 1,80 ¤

On a pu dire que le théâtre était parmi les genres littéraires le plus conventionnel. Après avoir précisé quelles sont les conventions essentielles que le théâtre impose, vous chercherez les raisons pour lesquelles, selon vous, le spectateur se soumet volontiers à ses conventions et accepte sur scène les fantaisies les plus débridées qu'il refuserait dans la vie réelle ?

N'allez pas croire qu'il suffit de retrouver le ton de la vie. D'abord dans la vie le texte est toujours si mauvais ! Nous vivons dans un monde qui a complètement perdu l'usage du point-virgule, nous parlons, tous par phrases inachevées, avec trois petits points sous-entendus, parce que nous ne trouvons jamais le mot juste. Et puis le...

3 pages - 1,80 ¤

« Nommer un objet, c'est supprimer les trois quarts de la jouissance du poème qui est faite de deviner peu à peu : le suggérer, voilà le rêve... Il doit y avoir toujours énigme en poésie et c'est le but de la littérature ». Commentez et discutez ces propos sur la poésie de Mallarmé ?

Or pour lui, comme pour ses contemporains symbolistes, la poésie doit être suggestive. Le poète est un « voleur de feu » (Rimbaud), qui doit rapporter aux hommes. Mallarmé sous-entend par là que le poète ne doit pas expliquer les choses en les nommant. Il s'efforce de séparer les mots de leur contexte logique auquel ils sont rattachés d'habitude. De...

2 pages - 1,80 ¤

Quelles idées sur le théâtre de Racine vous suggère ce jugement de François Mauriac (Mémoires Intérieurs, p. 167) : « L'âme dans Hermione, dans Roxane, dans Phèdre, loin de freiner cet instinct animal et monstrueux qu'elle porte en elles, prête à sa fureur ce qu'il faut d'intelligence et de puissance pour le rendre criminel et pour donner raison à la Grâce de leur avoir manqué » ?

II. - Le statut tragique : Tous ces éclaircissements s'organisent si l'on se souvient que Racine a choisi comme thème tragique la misère de l'homme sans Dieu, point de départ précisément de l'apologétique pascalienne. a) On retrouve donc ici toutes les conditions générales de cette misère : - l'âme victime d'une fatalité qui la livre à la concupiscence comme malgré...

2 pages - 1,80 ¤

On a pu dire que le théâtre était parmi les genres littéraires, le plus conventionnel. Après avoir précisé quelles sont les conventions essentielles que le théâtre impose, vous chercherez les raisons pour lesquelles, selon vous, le spectateur se soumet volontiers à ces conventions et accepte sur scène les fantaisies les plus débridées qu'il refuserait dans la vie réelle ?

C'est joli la vie, mais cela n'a pas de forme. L'art a pour objet de lui en donner une précisément et de faire, par tous les artifices possibles - plus vrai que le vrai. II)            Le plaisir et l'intérêt du spectateur Si le théâtre est fondé sur un ensemble de « conventions », il n'est pas pour autant toujours « conventionnel », proposant souvent des...

3 pages - 1,80 ¤

Quelle utilité peut avoir l'homme de lettres dans la société et de quelles armes dispose-t-il ?

Les conflits font des victimes chez les intellectuels. Elles influent leur mode de pensée : faut-il être pacifiste ou soutenir certaines causes ? Diverses sortes d'implications sont possibles : être résistant comme René Char ou participer au pouvoir comme André Malraux...   II/ L'univers aux infinies possibilités de l'homme de lettres   ·         Dans Madame de Bovary, l'un des romans de Gustave Flaubert le lecteur est...

2 pages - 1,80 ¤

Les aspects comiques d'une comédie vous semblent-ils n'avoir qu'une fonction de divertissement ?

Note : 8.5/10

Si le spectateur rie d'Orgon le couard, confiné sous sa table et cocu en puissance, il est amené également à réfléchir aux travers à la mode. ·         Le XVIIe siècle codifie tragédie et comédie, le XVIIIe siècle voit apparaître le drame bourgeois, le XIXe siècle le perpétue et voit naître le drame romantique... C'est pourquoi, il apparaît que la comédie...

2 pages - 1,80 ¤

En une réponse à des critiques qui lui reprocheraient d'avoir engagé la littérature dans le combat politique, Montesquieu écrit un essai dans lequel il défend le choix de tout écrivain de mettre la littérature au service de grandes causes. Rédigez cet essai.

Elle est, en outre, d'une nature artistique qui ajoute, au contenu doctrinal, un plaisir : autrement dit, la littérature mise au service de grandes causes peut être un moyen particulièrement efficace de servir ces grandes causes. On pourra prendre pour exemple le texte de Montesquieu sur l'esclavage, dans l'Esprit des lois :   « Si j'avais à soutenir le droit que nous avons...

2 pages - 1,80 ¤

POURQUOI AIMONS-NOUS LA FONTAINE ? Après avoir étudié l'oeuvre de La Fontaine, un critique contemporain conclut : « Il n'y a pas de note humaine qui ne s'y fasse entendre, l'ironie, l'émotion, la pitié, le courage, le goût du plaisir et de la retraite, l'acceptation de la vie et le besoin du rêve. On voudrait faire sentir pourquoi on l'aime ; mais on n'ose forcer la voix quand on parle du plus discret des poètes. » Vous direz si vous retrouvez dans ces quelques lignes l'impression que vous a laissée la lecture de la Fontaine.

Et il y a parfois des actes courageux dans l'oeuvre de La Fontaine. Le moucheron n'est-il pas téméraire en s'attaquant au lion ? Voilà pour les actes extérieurs, les sentiments, les émotions ; on peut dire que La Fontaine sentit comme nous sentons tous pour la plupart, aima non point passionnément mais spontanément, naturellement, sans déchaînements, sans idéalisation...

3 pages - 1,80 ¤
<< < 2 3 4 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :