LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

48 résultat(s) trouvé(s)
<< < 2 > >>

Pour Emile Zola, le premier homme qui passe est un héros suffisant. Vous discuterez cette conception du personnage de roman en vous appuyant sur des exemples précis.

A travers cette recomposition fictive d'une époque et d'une société, le roman permet, comme en témoigne Maupassant par exemple au travers de son personnage Bel Ami, une analyse et une connaissance morale et psychologique. Le roman est avant tout un instrument de réflexion et de contestation.   II Les limites d'une telle conception sur le personnage de roman   1)      roman, société et...

2 pages - 1,80 ¤

Vous composerez un dialogue argumentatif dans lequel deux interlocuteurs défendent leur conception du bonheur. Vous veillerez à ce que chaque interlocuteur prenne en compte tour à tour les arguments de l'autre ?

Note : 5.4/10

à voici donc différents moyens d'atteindre le bonheur qui est fondamentalement lié à la quête d'un souverain Bien.   Contre-arguments possibles : - le bonheur de la vie contemplative se présente davantage comme un idéal inaccessible que comme un bonheur réalisable - définir le bonheur comme une « absence de trouble » = réducteur, définition négative qui détourne de buts plus élevés ou plus nobles...

3 pages - 1,80 ¤

Dans son essai sur Les Personnages, Sylvie Germain, romancière contemporaine, écrit: tous les personnages sont des dormeurs clandestins nourris de nos rêves et de nos pensées. Cette conception du personnage vous paraît-t-elle partagée par les romanciers que vous connaissez.

Note : 5.8/10

Cela peut valoir pour de nombreux personnages particulièrement célèbres : Valmont dans les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir de Stendhal... D'autre part, il se présente comme un dormeur clandestin, comme si la part de création qu'il représente n'était pas l'émanation de la volonté de l'auteur, mais une sorte d'expression d'une pensée ou...

3 pages - 1,80 ¤

Les auteurs de L'Honneur des poètes ont choisi, dans leur préface, de présenter ainsi leur ouvrage : « C'est vers l'action que les poètes à la vue immense sont, un jour ou l'autre, entraînés ». Partagez-vous cette conception de la poésie ? Vous organiserez votre réponse en vous appuyant nécessairement sur les poèmes du corpus et d'autres poèmes que vous avez lus ou étudiés ?

Note : 5.4/10

                                                                                                        L'expérience poétique (de poiein qui signifie « faire ») s'impose comme une absolue nécessité et s'articule à la difficulté d'affronter le monde. Adhérer à ce monde qu'on ne comprend pas et que l'on refuse tel est le projet fondamental de cette poésie dérivée de la douleur et du sentiment d'une difficulté à vivre. Paul Éluard, l'auteur de la...

2 pages - 1,80 ¤

« Les plus désespérés sont les chants les plus beaux. Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots » (Musset, La Nuit de Mai) Que pensez-vous de cette conception de la poésie ?

Enfin toute souffrance, sans être a priori signe d'intelligence ou de distinction, est a priori signe d'inquiétude, signe que le poète n'est pas en accord béat avec le monde, signe qu'il regrette ce qui n'est pas et pourrait être : par exemple, la souffrance de Vigny, hanté par le problème du Mal, par le silence de Dieu. Toute...

2 pages - 1,80 ¤

On a souvent considéré la poésie comme le moyen privilégié d'exprimer ses sentiments ou ses émotions. Cette conception est-elle la seule possible ?

            A- Un jeu avec les mots • Poète : jongleur avec les mots, restitue les sensations et les objets (Ponge) en jouant sur les formes (poésie en vers libre ou en prose). • La poésie remet en cause la syntaxe traditionnelle, le poète joue sur la musicalité, varie les sonorités avec les assonances, les allitérations... : fait appel à un effort...

2 pages - 1,80 ¤

Aragon disait : « Il n'y a poésie qu'autant qu'il y a méditation sur le langage, et à chaque pas réinvention de ce langage. Ce qui implique de briser les cadres fixes du langage, les règles de la grammaire, les lois du discours ». Cette conception permet-elle de rendre compte de la poésie d'Apollinaire dans Alcools ?

) qui du point de vue du langage référentiel ne "veut" rien dire. II. "Briser les règles de la grammaire" : une langue bouleversée - Dans Sémiotique de la poésie, Riffaterre signale que le texte poétique est plus libre dans ses associations verbales : l'ordre des mots est bouleversé, la structure des phrases est plus libre, ainsi que la...

2 pages - 1,80 ¤

Vous imaginerez un dialogue humoristique entre deux personnages qui s'opposent sur la conception du bonheur ?

La volonté [ne] fait jamais la moindre démarche que vers cet objet. C'est le motif de toutes les actions de tous les hommes. Jusqu'à ceux qui vont se pendre.   Et cependant depuis un si grand nombre d'années jamais personne, sans la foi, n'est arrivé à ce point où tous visent continuellement. Tous se plaignent, princes, sujets, nobles,...

3 pages - 1,80 ¤

« Les plus désespérés sont les chants les plus beaux Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots » (Musset, La Nuit de Mai). Que pensez-vous de cette conception de la poésie ?

Or le poète, qui est poète surtout à cause de sa souffrance, crée directement avec son coeur; le coeur est donc à la fois créateur et organe de souffrance : « Ah! Frappe-toi le coeur! C'est là qu'est le génie! C'est là qu'est la pitié, la souffrance et l'amour. » (Musset, A mon ami Edouard .) II. Valeur...

2 pages - 1,80 ¤

«j'aime à suivre les règles, écrit quelque part Corneille, mais loin de me rendre leur esclave, je les élargis et resserre selon le besoin qu'en a mon sujet. » Ce que vous savez de ses principales pièces vous paraît-il prouver que Corneille aime, comme il le dit, à suivre les règles ? Ne prend-il pas à chaque occasion des libertés avec elles? Dans quelle mesure ces libertés s'expliquent-elles par sa conception de la tragédie ?

Tantôt il en élargit le cadre aux proportions d'une ville - c'est le cas pour Le Cid, dont la scène se passe à Séville tour à tour dans le palais du roi, dans la maison de Chimène et sur la place publique. Tantôt il s'attache à la respecter strictement, mais c'est au prix d'une invraisemblance. Dans Horace, le...

2 pages - 1,80 ¤

THEATRE ENGAGE OU THEATRE PUR: Je n'arrive pas à considérer le théâtre comme une façon d'amuser, de distraire; je préfère le considérer comme un moyen de libération de préjugés, d'injustices. Que veut dire Armand GATTI, auteur dramatique, lorsqu'il énonce cette opinion ? Cette conception du théâtre vous paraît-elle acceptable ?

Introduction Armand Gatti, qui refuse de voir dans le théâtre un pur divertissement, mais en fait un moyen de libération, affirme par ailleurs : « C'est fait pour que le public se pose des questions. Car lorsqu'un homme se pose des questions, il commence à changer et il a des chances un jour de chan­ger le monde. » I. -...

1 page - 1,80 ¤

Vous imaginerez un dialogue humoristique entre deux personnages qui s'opposent sur la conception du bonheur ?

La volonté [ne] fait jamais la moindre démarche que vers cet objet. C'est le motif de toutes les actions de tous les hommes. Jusqu'à ceux qui vont se pendre.   Et cependant depuis un si grand nombre d'années jamais personne, sans la foi, n'est arrivé à ce point où tous visent continuellement. Tous se plaignent, princes, sujets, nobles,...

3 pages - 1,80 ¤

Le sort qui de l'honneur nous ouvre la barrière, Offre à notre constance une illustre matière, Et comme il voit en nous des âmes peu communes, Hors de l'ordre commun, il nous fait des fortunes. Par ces vers qu'il place dans la bouche du jeune Horace, Corneille ne vous paraît-il pas définir l'essentiel de sa conception de la tragédie ?

Les êtres exceptionnels Or les personnages sont à la hauteur des circonstances. Et ces situations extraordinaires où ils se trouvent placés leur fournissent l'occasion de révéler leur exceptionnel mérite. Lucides, ils ont tôt fait de prendre un parti en pleine connaissance de cause. Volontaires, ils conformeront leur conduite à leur décision, quoi qu'il leur en coûte. Lorsque Rodrigue vient...

1 page - 1,80 ¤
<< < 2 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :