LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

34 résultat(s) trouvé(s)
<< < 2 > >>

Que représentent pour vous les héros ? Vous vous demanderez ce que signifie ce besoin d'admirer des êtres réels ou de fiction, de les aimer ou de les imiter, et vous appuierez votre réflexion sur des exemples précis.

Le talon d'Achille, signe de son humanité mortelle, lui permet paradoxalement d'échapper au temps et d'entrer dans l'éternité de la légende. Aujourd'hui encore, ce mythe a quelque résonance : tous les « héros » musclés de nos écrans doivent un peu de leur pouvoir de fascination au personnage d'Achille. Le héros est donc à la fois un surhomme par...

3 pages - 1,80 ¤

Aimez vous les romans appuyés sur une solide documentation et décrivant précisément la réalité, ou préférez vous les oeuvres de pure imagination, capable de vous transporter dans un univers éloigné de celui de la vie quotidienne ? Vous répondrez à cette question en utilisant des exemples issus de vos lectures.

Note : 10/10

Les Milles et une Nuits, Les contes de Perrault, Les romans de Jules Vernes ) ·                             Mauvais image des romans fantastiques, considérés comme une sous-littérature par la critique universitaire mais plebiscités pourtant par le public ( cf. Harry Potter).     III) Qui gagne le duel ? Les oeuvres de pure imagination semblent avoir un intérêt plus grand   - La littérature de pure imagination n'est...

3 pages - 1,80 ¤

Aimez-vous lire des oeuvres autobiographiques ou bien leur préférez-vous des oeuvres de fiction ?

La littérature fait oublier les soucis l'espace du temps de la lecture le réel. Évasion. • Cf. les robinsonnades du XIXe siècle : Les Nouveaux Robinsons suisses et toute la vogue des histoires qui se déroulent sur une île déserte loin de tout. Exotisme. • Longues description au XIXe qui font rêver les lecteurs. À l'époque, pas de télévision : il faut s'occuper. On...

3 pages - 1,80 ¤

« J'aime lire comme lit une concierge : m'identifier à l'auteur et au livre. Toute autre attitude me fait penser au dépeceur de cadavres », écrit Cioran dans De l'inconvénient d'être né (1988). Vous commenterez cette réflexion en vous appuyant sur des exemples tirés de votre propre expérience de la lecture ?

Le texte plaisant est donc un vecteur pour l'individu, puisqu'il lui donne à voir une situation qui lui est étrangère à priori, mais dans laquelle il lui est possible de se reconnaître lui-même. S'identifier à un personnage revient à déplacer sa propre identité, à se faire autre.   III Pour une autopsie du texte_ Ainsi s'explique la propension de la...

2 pages - 1,80 ¤

Les écrivains français ont toujours eu le goût des écoles. Toujours ils ont aimé à se regrouper autour d'un terme abstrait: classicisme, romantisme, réalisme, naturalisme, symbolisme, existentialisme. A la vérité, les frontières de ces concepts sont confuses. Les grands écrivains ne sont jamais les prisonniers d'une doctrine, même lorsqu'ils en sont les parrains. Leur puissance de création fait éclater les cadres. Vous commenterez ces lignes d'André Maurois ?

Le goût des écoles. - (En distinguer quelques raisons dans la littérature française.) 1. Raison sociale. Les écrivains français sont volontiers mondains et sociables. Même lorsqu'on ne peut parler d'école, il y a des groupes, des « ronds », comme on disait au XVIIe siècle. A ces groupes correspond en général un esprit littéraire et, dans les cas privilégiés, cet...

4 pages - 1,80 ¤

Pierre-Aimé Touchard écrivait dans une étude récente sur Molière : « l'auteur dramatique n'est auteur que parce qu'il est lui-même le théâtre d'un incessant conflit qu'il ne peut ni résoudre ni dépasser, et dont il essaye de se délivrer en l'objectivant, en le dépliant sous nos yeux. » Vous examinerez quelques exemples pour expliquer et au besoin discuter cette assertion.

Si Philinte était, comme on l'a dit, « le sage de la pièce », et Alceste la victime jetée en pâture aux rires du parterre, comment expliquerait-on que quelques-uns des accents humains les plus graves de notre théâtre aient été précisément placés dans la bouche d'Alceste ? « Je veux que l'on soit homme, et qu'en toute rencontre Le...

2 pages - 1,80 ¤

«j'aime à suivre les règles, écrit quelque part Corneille, mais loin de me rendre leur esclave, je les élargis et resserre selon le besoin qu'en a mon sujet. » Ce que vous savez de ses principales pièces vous paraît-il prouver que Corneille aime, comme il le dit, à suivre les règles ? Ne prend-il pas à chaque occasion des libertés avec elles? Dans quelle mesure ces libertés s'expliquent-elles par sa conception de la tragédie ?

Tantôt il en élargit le cadre aux proportions d'une ville - c'est le cas pour Le Cid, dont la scène se passe à Séville tour à tour dans le palais du roi, dans la maison de Chimène et sur la place publique. Tantôt il s'attache à la respecter strictement, mais c'est au prix d'une invraisemblance. Dans Horace, le...

2 pages - 1,80 ¤

En quoi consiste pour vous le plaisir de lire la poésie ? Justifiez votre analyse par des exemples précis tirés des poèmes que vous aimez ?

Note : 5.5/10

tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté. » Deuxième partie : une expérience intérieure • Mais la poésie n'est pas qu'évasion, elle est aussi, selon le mot de Jean Cocteau, «invasion». Elle fait naître en moi des émotions uniques, que n'émousse jamais la relecture, bien au contraire. Ainsi, le fameux poème de Victor Hugo, «Demain dès l'aube... »,...

1 page - 1,80 ¤

POURQUOI AIMONS-NOUS LA FONTAINE ? Après avoir étudié l'oeuvre de La Fontaine, un critique contemporain conclut : « Il n'y a pas de note humaine qui ne s'y fasse entendre, l'ironie, l'émotion, la pitié, le courage, le goût du plaisir et de la retraite, l'acceptation de la vie et le besoin du rêve. On voudrait faire sentir pourquoi on l'aime ; mais on n'ose forcer la voix quand on parle du plus discret des poètes. » Vous direz si vous retrouvez dans ces quelques lignes l'impression que vous a laissée la lecture de la Fontaine.

Et il y a parfois des actes courageux dans l'oeuvre de La Fontaine. Le moucheron n'est-il pas téméraire en s'attaquant au lion ? Voilà pour les actes extérieurs, les sentiments, les émotions ; on peut dire que La Fontaine sentit comme nous sentons tous pour la plupart, aima non point passionnément mais spontanément, naturellement, sans déchaînements, sans idéalisation...

3 pages - 1,80 ¤

Aimer Molière, c'est, savez-vous, avoir une garantie en soi contre bien des défauts, des travers, des vices d'esprit (Sainte Beuve). qu'en pensez-vous ?

. II est possible que le rire soit une arme insuffisante contre les vices (un avare ne se corrigera pas en voyant Harpagon, un hypocrite, après avoir vu Tartuffe)... Il est efficace contre les manies et les travers. Molière s'adresse à notre vanité. Nous ne voulons pas être ridicules. Qui de nous voudrait ressembler à Oronte, aux marquis,...

1 page - 1,80 ¤
<< < 2 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :