LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

1270 résultat(s) trouvé(s)
<< < 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 > >>

Dans quelle mesure la fiction littéraire est-elle capable de convaincre et de persuader le lecteur ?

Note : 7.5/10

    II/Dangers et limites de la fiction littéraire               La fiction littéraire use de nombreux ressorts plus ou moins puissants pour parvenir à convaincre et persuader. Or il arrive que celle-ci possède un caractère dangereux (lorsqu'elle devient trop convaincante) ou qu'elle soit mise en péril (si elle semble trop hermétique).               Nous pouvons très brièvement évoquer les fictions littéraires à dessein...

2 pages - 1,80 ¤

Pensez vous qu'un héros de roman doit nécessairement être un personnage capable d'accomplir des exploits extraordinaires ?

Note : 8.7/10

Il peut aussi être un héros accomplissant des exploits intellectuels, un héros qui brille par son génie et ses inventions surhumaines. Ex : -                           Le héros du Tour du monde en 80 jours de Jules Verne : Phileas Fogg, qui relève un défi extraordinaire. -                           Les héros des romans fantastiques, tels le professeur Frankenstein, héros du roman éponyme de Marie Schelley ou Le professeur Edison,...

3 pages - 1,80 ¤

Pour Emile Zola, le premier homme qui passe est un héros suffisant. Vous discuterez cette conception du personnage de roman en vous appuyant sur des exemples précis.

A travers cette recomposition fictive d'une époque et d'une société, le roman permet, comme en témoigne Maupassant par exemple au travers de son personnage Bel Ami, une analyse et une connaissance morale et psychologique. Le roman est avant tout un instrument de réflexion et de contestation.   II Les limites d'une telle conception sur le personnage de roman   1)      roman, société et...

2 pages - 1,80 ¤

Les gens ne s'intéressent pas aux héros heureux, il leur faut du tragique, du mythique, du monstrueux, du terrifiant. J. Lacarrière - L'Eté Grec. Vous étudierez cette opinion en vous référant aux oeuvres étudiées en classe, mais aussi à vos lectures et à vos connaissances personnelles.

Note : 7/10

  1)      Le héros tragique et mythique : un héros fascinant   Le héros malheureux du mythe ou de la tragédie est souvent un héros fascinant car un héros hors-norme, soit du fait de son apparence monstrueuse et inhumaine, soit du fait de sa vie soumise à une fatalité elle aussi monstrueuse et inhumaine contre laquelle il ne peut rien. Le héros tragique...

3 pages - 1,80 ¤

« La poésie n'est pas un ornement, elle est un instrument », a prétendu Victor Hugo. Commentez ?

Note : 5.4/10

C'est ce qui est arrivé aux Tragiques d'Agrippa d'Aubigné, qui, publiés trop tard, ne trouvèrent plus d'écho dans les esprits enfin pacifiés, - et cela en dépit de leur magie verbale.III. - Élévation du débat :Mais ces quelques considérations nous font entrevoir une solution :a) C'est précisément cette magie verbale qui a sauvé les Tragiques de l'injuste accueil...

2 pages - 1,80 ¤

On ne doit écrire, on ne doit parler que pour l'instruction. Discutez ce point de vue de La Bruyère ?

Note : 6.5/10

  Ce point de vue, et en particulier le mot "instruction" évoquent déjà un idéal qui est celui du XVIIIe siècle : celui d'éduquer, d'instruire par les textes. L'idéal des Lumières a été défini par Kant dans Qu'est-ce que les Lumières? : l'homme des Lumières doit pouvoir penser par soi-même, se forger sa propre opinion des choses pour...

2 pages - 1,80 ¤

Pour être poète suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir, comme l'écrit Alfred de Vigny, vers des mondes inconnus ?

Note : 8/10

Hugo prône dans ce poème  la communion du poète avec les autres, avec leurs souffrances, leurs problème. Il confie au poète la mission d'orienter l'histoire, de guider vers la lumière, le progrès. ·         Aubigné qui défend les protestants pendant les guerres de religion dans Les Tragiques   3)      La poésie comme retour aux choses familières et quotidiennes   La poésie ne prend pas forcément pour...

3 pages - 1,80 ¤

Le rôle principal du poète est-il de célébrer le monde ? Vous répondrez à cette question en un développement organisé s'appuyant sur les textes du corpus, les textes étudiés en classe et vos lectures personnelles.

Note : 9/10

Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses. »   Ex : Jacques Réda, « La bicyclette » : Réda opère dans son poème une transfiguration d'un objet technique appartenant au domaine du sport ou à l'univers de l'enfance : il entraîne le lecteur dans l'expérience sensorielle qu'il a connue, lui offre ainsi une image renouvelée de la...

3 pages - 1,80 ¤

Pour Rousseau les fables de La Fontaine ne jouent pas leur rôle éducatif parce qu'elles donnent à voir ce qu'il ne faut pas faire. Vous discuterez son point de vue en prenant appui sur la fonction traditionnelle des apologues et sur les moyens mis en oeuvre pour faire passer un message didactique et moral ?

Note : 6/10

En lui supposant réellement l'objet d'être entendue des enfants, de leur plaire et de les instruire, cette fable est assurément son chef-d'oeuvre : qu'on me permette donc de la suivre et de l'examiner en peu de mots. Rousseau analyse ensuite « à la manière d'un enfant » Le Corbeau et le Renard de La Fontaine et conclut qu' « on leur apprend moins...

4 pages - 1,80 ¤

On a souvent reproché au roman d'entretenir les rêves et illusions du lecteur. Ce reproche vous parait-il pleinement fondé ?

Note : 5.1/10

Le roman se caractérise par son contenu fictionnel : il s'agit pour lui, au premier abord, de raconter une histoire inventée, parfois dans le seul but de divertir un public. On pourra donner l'exemple des romans de chevalerie, des romans d'aventure, ou encore des romans de gare. Le lecteur peut lire naïvement ces romans et voir son rapport au...

2 pages - 1,80 ¤

Parlant du monde et de ses personnages, Albert Camus écrit dans l'Homme révolté : Les héros ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n'est ni plus beau, ni plus édifiant que le nôtre. Mais eux, du moins, courent jusqu'au bout de leur destin et il n'est jamais de si bouleversant héros que ceux qui vont jusqu'à l'extrémité de leurs passions. Vous expliciterez et illustrerez ce point de vue à partir de vos lectures romanesques et vous le discuterez si cela vous semble nécessaire.

Note : 5.5/10

Il est un personnage a priori insignifiant, qui, certes possède des faiblesses, mais qui illustre aussi les forces de l'homme, notamment ses forces morales, son instinct de survie...Le personnage romanesque est donc véritablement un héros de tous les jours qui arrive à passer et dépasser les épreuves quotidiennes de la vie. (Ex : le personnage principal de A la...

3 pages - 1,80 ¤

Je hais les livres; ils n'apprennent qu'à parler de ce qu'on ne sait pas, écrit Jean Jacques Rousseau dans son essai sur l'éducation, Emile. Vous discuterez ce point de vue.

Dans Madame Bovary, ainsi, le personnage d'Emma manque sa vie parce qu'elle a lu trop de livres en les prenant pour la réalité : s'attendant à un réel aussi riche, brillant et tumultueux que celui qu'elle a vu dans les romans de chevalerie, elle est déçue par sa vie réelle et est conduite au suicide. Cette déception est aussi...

2 pages - 1,80 ¤

L'écrivain contemporain, Claude Roy écrit dans Défense de le Littérature (1968) : Certains esprits refusent le roman. Ils y voient une amusette, un gaspillage de force. Ils trouvent la vie (ou l'Histoire) plus riche en histoire, la science plus excitante et que la philosophie donne mieux à penser. Vous direz, en vous appuyant sur les textes du corpus, sur les romans que vous avez étudiez et sur vos lectures personnelles ce que vous pensez de ce jugement sur les romans rapporté par Claude Roy.

Note : 8.5/10

Être maître du bien et du mal, régler la vie, régler la société, résoudre à la longue tous les problèmes du socialisme, apporter surtout des bases solides à la justice en résolvant par l'expérience les questions de criminalité, n'est-ce pas là être les ouvriers les plus utiles et les plus moraux du travail humain ? (Le Roman expérimental).     3)      Invitation...

3 pages - 1,80 ¤

On a pu dire que le théâtre était, parmi les genres littéraires, le plus conventionnel. Après avoir précisé quelles sont les conventions essentielles que le théâtre impose, vous chercherez les raisons pour lesquelles le spectateur se soumet volontiers à ces conventions et accepte sur scène les fantaisies les plus débridées qu'il refuserait dans la vie réelle ?

Note : 8/10

» ·                           La vraisemblance : « l'esprit n'est point ému de ce qu'il ne croit pas » précise Boileau dans son Art poétique (chant III). ·                           La bienséance : les bienséances, dans un souci de ne pas choquer les spectateurs, excluent en principe de la scène tout ce qui (violence, amour) irait contre la morale établie ; les bienséances linguistiques interdisent au...

3 pages - 1,80 ¤

« Je hais les livres; ils n'apprennent qu'à parler de ce qu'on ne sait pas ». Jean Jacques Rousseau, L'Emile.

Et, surtout, ne méconnaît-elle pas la rapport complexe que les livres, quelle que soit leur nature, entretiennent avec la réalité, rapport fait à la fois d'imitation, de mise à distance et de création ? La valeur formatrice des livres n'est-elle pas dans le recul que ceux-ci peuvent permettre d'avoir par rapport au réel ?   Eléments pour le développement   I. Le point de...

2 pages - 1,80 ¤

"Le théâtre, c'est d'être réel dans l'irréel", écrit Jean Giraudoux dans l'Impromptu de Paris. Comment expliquez-vous ce jugement? Votre développement sera argumenté d'exemples pertinents, précis et variés ?

Développer cette idée à partir de cet auteur ou d'un autre. Ex : caricature de l'avare, il fait rire et donc le spectateur prend conscience de son propre défaut.                 B- L'autre côté du miroir Prendre une pièce et montrer comment tout est un peu grossi, caricatural mais que finalement, ce n'est pas si loin de la vérité               Ex : Le Jeu...

3 pages - 1,80 ¤

Faire un éloge paradoxal sur la paresse.

Note : 7/10

Voltaire : « j'aime le luxe et la mollesse ». • On laisse tout faire aux autres : en mettant dix minutes à se lever lorsque notre mère nous appelle pour mettre le couvert, en arrivant finalement le couvert a déjà été mis par exemple. Devant notre peu d'envie de faire les choses, les autres les font à notre place. ... À vous de développer...

1 page - 1,80 ¤

Hugo a écrit: Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez-vous pas ? Ah ! Insensé qui crois que je ne suis pas toi. Qu'en pensez-vous ?

Parfois, la littérature dite « engagée » permet souvent à un auteur de régler des comptes personnels.   Ex :  Les Châtiments de Victor Hugo (Hugo y règle ses comptes avec Napoléon)   II)                 L'auteur cherche souvent, à travers son expérience personnelle, à toucher tout lecteur   Mais, comme l'affirme Victor Hugo, l'auteur, chercher, à travers le particulier à viser l'universel, à travers son expérience personnelle, à toucher tout...

2 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous que l'on puisse lutter efficacement contre l'oppression par la littérature ?

Adossé à son île comme Gilliatt à son rocher, Hugo brava les tempêtes d'un régime et, jour après jour, bâtit une oeuvre dont chaque texte était destiné à ébranler le Second Empire, et au-delà, tous les régimes anti-républicains. (cf. Les Châtiments) Autre ex : les contre-utopies littéraires comme arme de lutte contre l'oppression politique (cf. Orwell, 1984, dénonciation de l'oppression...

2 pages - 1,80 ¤

Parlant du monde romanesque et de ses personnages, Albert Camus écrit dans L'Homme révolté : les personnages ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n'est ni plus beau ni plus édifiant que le notre. Mais eux du moins,courent jusqu'au bout de leur destin et il n'est jamais de si bouleversants héros que ceux qui vont jusqu'à l'extrémité de leur passion. Commentez. Objets d'étude (extraits) : La Princesse de Clèves de La Fayette, Histoire du Chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut de l'abbé Prévost, le Rouge et Noir de Stendhal et La Condition Humaine de Malraux.

  III)                Les personnages de roman accomplissent-ils tous leur destin et leurs passions ?   1)      Un destin accompli et mené jusqu'à son terme   Certes le héros romanesque, s'il est, à l'origine, un être humain ordinaire, a pour vertu d'accomplir pleinement son destin. Il mène à terme tous ses projets, toutes ses convictions et ses passions même s'il doit en mourir. Le roman a donc...

3 pages - 1,80 ¤
<< < 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :