LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

584 résultat(s) trouvé(s)
<< < 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 > >>

J'écris pour agir, a dit Voltaire. Pensez-vous que le rôle d'un écrivain soit de défendre des valeurs auxquelles il tient ?

Note : 5.5/10

Définition des termes du sujet   Le sujet demande que l'on s'intéresse à la question du rôle de l'écrivain sous un angle particulier : celui qui soutiendrait que ce rôle consisterait pour l'écrivain à « défendre les valeurs auxquelles il tient ». Demander quel rôle joue l'écrivain, c'est envisager la fonction de l'écrivain, c'est-à-dire non pas tant la conception qu'il se fait de...

2 pages - 1,80 ¤

André Maurois écrit « un personnage de roman est simplifié et construit. On peut le comprendre. Dans la vie réelle les personnes sont des énigmes dangereuses ». Quels arguments avez vous contre cette citation ?

Note : 5.4/10

aussi les personnages très marqués socialement de Zola)   3) La caractérisation implicite est la plus à même de faire ressortir la complexité du personnage, complexité qui commence ici même à excéder celle des personnes réelles.   La caractérisation des personnages est plus souvent implicite : les connotations attachées aux noms mêmes, les combinaisons narratives, les discours et les relations sociales complètent...

3 pages - 1,80 ¤

On ne doit écrire, on ne doit parler que pour l'instruction. Discutez ce point de vue de La Bruyère ?

Note : 6.5/10

  Ce point de vue, et en particulier le mot "instruction" évoquent déjà un idéal qui est celui du XVIIIe siècle : celui d'éduquer, d'instruire par les textes. L'idéal des Lumières a été défini par Kant dans Qu'est-ce que les Lumières? : l'homme des Lumières doit pouvoir penser par soi-même, se forger sa propre opinion des choses pour...

2 pages - 1,80 ¤

Pour être poète suffit-il de se laisser emporter par son imagination et de fuir, comme l'écrit Alfred de Vigny, vers des mondes inconnus ?

Note : 8/10

Hugo prône dans ce poème  la communion du poète avec les autres, avec leurs souffrances, leurs problème. Il confie au poète la mission d'orienter l'histoire, de guider vers la lumière, le progrès. ·         Aubigné qui défend les protestants pendant les guerres de religion dans Les Tragiques   3)      La poésie comme retour aux choses familières et quotidiennes   La poésie ne prend pas forcément pour...

3 pages - 1,80 ¤

Vous écrirez un dialogue de comédie dans lequel un Monsieur Jourdain contemporain se vante devant un ami d'un savoir récemment acquis. Vous pourrez utiliser certains procédés comiques présents dans les textes du corpus. Vous veillerez à employer un niveau de langue approprié aux personnages et à la situation ?

Je ne sais pas si vous pouvez maintenant me comprendre... Vous n'êtes pas, je le sais et je ne  vous en blâme pas, un homme Moderne. M. Dubois - Vous avez inventé une fusée spatiale ? Vous avez découvert un nouveau vaccin ? M. Jourdain - Vous êtes bien naïf... Non, je vais vous le dire : dorénavant je sais, car je lai...

1 page - 1,80 ¤

Je hais les livres; ils n'apprennent qu'à parler de ce qu'on ne sait pas, écrit Jean Jacques Rousseau dans son essai sur l'éducation, Emile. Vous discuterez ce point de vue.

Dans Madame Bovary, ainsi, le personnage d'Emma manque sa vie parce qu'elle a lu trop de livres en les prenant pour la réalité : s'attendant à un réel aussi riche, brillant et tumultueux que celui qu'elle a vu dans les romans de chevalerie, elle est déçue par sa vie réelle et est conduite au suicide. Cette déception est aussi...

2 pages - 1,80 ¤

L'écrivain contemporain, Claude Roy écrit dans Défense de le Littérature (1968) : Certains esprits refusent le roman. Ils y voient une amusette, un gaspillage de force. Ils trouvent la vie (ou l'Histoire) plus riche en histoire, la science plus excitante et que la philosophie donne mieux à penser. Vous direz, en vous appuyant sur les textes du corpus, sur les romans que vous avez étudiez et sur vos lectures personnelles ce que vous pensez de ce jugement sur les romans rapporté par Claude Roy.

Note : 8.5/10

Être maître du bien et du mal, régler la vie, régler la société, résoudre à la longue tous les problèmes du socialisme, apporter surtout des bases solides à la justice en résolvant par l'expérience les questions de criminalité, n'est-ce pas là être les ouvriers les plus utiles et les plus moraux du travail humain ? (Le Roman expérimental).     3)      Invitation...

3 pages - 1,80 ¤

En réponse à des critiques qui lui reprocheraient d'avoir engagé la littérature dans le combat politique, Victor Hugo écrit un article où il défend le choix de tout écrivain de mettre la littérature au service de grandes causes. Vous rédigerez cet article ?

Note : 5.2/10

      -                            Promotion du « choix de tout écrivain de mettre la littérature au service de grandes causes » :     Il faut réfléchir d'abord sur la nature de la littérature du point de vue de sa diffusion : elle consiste en des écrits aisément reproductibles ou communicables à l'oral, elle constitue sans doute un des meilleurs moyens de diffuser les idées nouvelles. Elle...

2 pages - 1,80 ¤

Le roman doit-il, selon vous, privilégier l'imagination ou décrire fidèlement la réalité ?

Aussi le genre fantastique présente-t-il une difficulté, puisque pour bien des lecteurs, un texte fantastique fait plus que de permettre une échappée fantasmatique hors des lois du réel : il intègre les éléments surnaturels aux descriptions les plus ordinaires, et ce faisant tâche d'agir par contamination sur le réel lui-même. De ce point de vue, le roman a bien...

2 pages - 1,80 ¤

Parlant du monde et de ses personnages, Albert Camus écrit dans l'Homme révolté : Les héros ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n'est ni plus beau, ni plus édifiant que le nôtre. Mais eux, du moins, courent jusqu'au bout de leur destin et il n'est jamais de si bouleversant héros que ceux qui vont jusqu'à l'extrémité de leurs passions. Vous expliciterez et illustrerez ce point de vue à partir de vos lectures romanesques et vous le discuterez si cela vous semble nécessaire.

Note : 5.5/10

Il est un personnage a priori insignifiant, qui, certes possède des faiblesses, mais qui illustre aussi les forces de l'homme, notamment ses forces morales, son instinct de survie...Le personnage romanesque est donc véritablement un héros de tous les jours qui arrive à passer et dépasser les épreuves quotidiennes de la vie. (Ex : le personnage principal de A la...

3 pages - 1,80 ¤

"Le théâtre, c'est d'être réel dans l'irréel", écrit Jean Giraudoux dans l'Impromptu de Paris. Comment expliquez-vous ce jugement? Votre développement sera argumenté d'exemples pertinents, précis et variés ?

Développer cette idée à partir de cet auteur ou d'un autre. Ex : caricature de l'avare, il fait rire et donc le spectateur prend conscience de son propre défaut.                 B- L'autre côté du miroir Prendre une pièce et montrer comment tout est un peu grossi, caricatural mais que finalement, ce n'est pas si loin de la vérité               Ex : Le Jeu...

3 pages - 1,80 ¤

Dans son essai sur Les Personnages, Sylvie Germain, romancière contemporaine, écrit: tous les personnages sont des dormeurs clandestins nourris de nos rêves et de nos pensées. Cette conception du personnage vous paraît-t-elle partagée par les romanciers que vous connaissez.

Note : 5.8/10

Cela peut valoir pour de nombreux personnages particulièrement célèbres : Valmont dans les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir de Stendhal... D'autre part, il se présente comme un dormeur clandestin, comme si la part de création qu'il représente n'était pas l'émanation de la volonté de l'auteur, mais une sorte d'expression d'une pensée ou...

3 pages - 1,80 ¤

Parlant du monde romanesque et de ses personnages, Albert Camus écrit dans L'Homme révolté : les personnages ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n'est ni plus beau ni plus édifiant que le notre. Mais eux du moins,courent jusqu'au bout de leur destin et il n'est jamais de si bouleversants héros que ceux qui vont jusqu'à l'extrémité de leur passion. Commentez. Objets d'étude (extraits) : La Princesse de Clèves de La Fayette, Histoire du Chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut de l'abbé Prévost, le Rouge et Noir de Stendhal et La Condition Humaine de Malraux.

  III)                Les personnages de roman accomplissent-ils tous leur destin et leurs passions ?   1)      Un destin accompli et mené jusqu'à son terme   Certes le héros romanesque, s'il est, à l'origine, un être humain ordinaire, a pour vertu d'accomplir pleinement son destin. Il mène à terme tous ses projets, toutes ses convictions et ses passions même s'il doit en mourir. Le roman a donc...

3 pages - 1,80 ¤

Hugo a écrit: Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez-vous pas ? Ah ! Insensé qui crois que je ne suis pas toi. Qu'en pensez-vous ?

Parfois, la littérature dite « engagée » permet souvent à un auteur de régler des comptes personnels.   Ex :  Les Châtiments de Victor Hugo (Hugo y règle ses comptes avec Napoléon)   II)                 L'auteur cherche souvent, à travers son expérience personnelle, à toucher tout lecteur   Mais, comme l'affirme Victor Hugo, l'auteur, chercher, à travers le particulier à viser l'universel, à travers son expérience personnelle, à toucher tout...

2 pages - 1,80 ¤

« De la musique avant toute chose » écrit Verlaine dans son « art poétique ». Cette expression peut-elle suffire à définir la poésie ?

Note : 6/10

_ On peut donc opposer au principe musical du poème, vu comme force de dissolution, une règle de formation du chant qui suit une logique essentiellement plastique. En effet, la poésie moderne est lue avant d'être récitée, et apparaît au lecteur comme chose tracée, comme une configuration de l'espace qu'est la page blanche. A ce titre, l'oeuvre d'Apollinaire...

2 pages - 1,80 ¤

Rousseau écrit: La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés, si chimériques que l'exemple de leurs vices n'est guère plus contagieux que celui de leurs vertus n'est utile. Partagez-vous cette condamnation de la tragédie par Rousseau ? Vous appuierez votre argumentation sur des exemples précis tirés des tragédies de RACINE que vous connaissez ?

Note : 5.4/10

. Il ne faut pas laisser dire que cela n'est ni vrai, ni humain, ni vivant. Les héros de Corneille sont grands, non pas gigantesques, ils s'émeuvent, ils souffrent, mais ils se domptent (Auguste, Pauline). Ils sont sublimes, non boursouflés (le Cid, Polyeucte), vivants, non chimériques; ils discutent avec eux-mêmes, ils luttent et si la victoire est certaine,...

1 page - 1,80 ¤

Réécrire, est-ce imiter ou innover ?

Note : 9.5/10

·                           Paul Reboux et Charles Müller, dans A la manière de..., recueil de pastiches de grands écrivains.   II)           Mais la réécriture implique une distance, un décalage vis à vis du modèle   - La réécriture implique souvent une distance spatio-temporelle vis-à-vis du modèle. Elle met en place un processus d'actualisation temporelle et/ou spatiale permettant d'adapter les propos de l'hypotexte à une époque et à...

3 pages - 1,80 ¤

On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit » écrivait Jean-Jacques Rousseau. qu'en pensez-vous ?

Note : 7.3/10

En effet, l'ignorance a pour l'homme un caractère inacceptable. Les cosmogonies des peuples antiques ou primitifs ne procèdent pas d'un mouvement essentiellement différent de celui qui pousse le chercheur scientifique d'aujourd'hui: il s'agit toujours d'expliquer le monde, son origine et son fonctionnement. De même, si nous nous rendons à une exposition par curiosité, ce n'est pas pour voir...

1 page - 1,80 ¤
<< < 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :