LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

51 résultat(s) trouvé(s)
<< < 2 3 > >>

Dans son essai sur Les Personnages, Sylvie Germain, romancière contemporaine, écrit: tous les personnages sont des dormeurs clandestins nourris de nos rêves et de nos pensées. Cette conception du personnage vous paraît-t-elle partagée par les romanciers que vous connaissez.

Note : 5.8/10

Cela peut valoir pour de nombreux personnages particulièrement célèbres : Valmont dans les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir de Stendhal... D'autre part, il se présente comme un dormeur clandestin, comme si la part de création qu'il représente n'était pas l'émanation de la volonté de l'auteur, mais une sorte d'expression d'une pensée ou...

3 pages - 1,80 ¤

Rousseau écrit: La tragédie est si loin de nous, elle nous présente des êtres si gigantesques, si boursouflés, si chimériques que l'exemple de leurs vices n'est guère plus contagieux que celui de leurs vertus n'est utile. Partagez-vous cette condamnation de la tragédie par Rousseau ? Vous appuierez votre argumentation sur des exemples précis tirés des tragédies de RACINE que vous connaissez ?

Note : 5.4/10

. Il ne faut pas laisser dire que cela n'est ni vrai, ni humain, ni vivant. Les héros de Corneille sont grands, non pas gigantesques, ils s'émeuvent, ils souffrent, mais ils se domptent (Auguste, Pauline). Ils sont sublimes, non boursouflés (le Cid, Polyeucte), vivants, non chimériques; ils discutent avec eux-mêmes, ils luttent et si la victoire est certaine,...

1 page - 1,80 ¤

Les auteurs de L'Honneur des poètes ont choisi, dans leur préface, de présenter ainsi leur ouvrage : « C'est vers l'action que les poètes à la vue immense sont, un jour ou l'autre, entraînés ». Partagez-vous cette conception de la poésie ? Vous organiserez votre réponse en vous appuyant nécessairement sur les poèmes du corpus et d'autres poèmes que vous avez lus ou étudiés ?

Note : 5.4/10

                                                                                                        L'expérience poétique (de poiein qui signifie « faire ») s'impose comme une absolue nécessité et s'articule à la difficulté d'affronter le monde. Adhérer à ce monde qu'on ne comprend pas et que l'on refuse tel est le projet fondamental de cette poésie dérivée de la douleur et du sentiment d'une difficulté à vivre. Paul Éluard, l'auteur de la...

2 pages - 1,80 ¤

Un écrivain contemporain déclare: C'est une profonde erreur de porter un roman à l'écran. Partagez-vous ce sentiment ?

Note : 10/10

  1)      Une sublimation par l'image   L'adaptation cinématographique peut permettre de sublimer une oeuvre romanesque en la mettant en image. L'image peut révéler davantage que les mots l'intensité de certaines scènes et produire ainsi une émotion plus forte et rendre plus saisissant le message du romancier. La sublimation par l'image opère souvent dans les scènes comiques, qui, figurées concrètement inspirent un...

2 pages - 1,80 ¤

Où les historiens s'arrêtent, ne sachant plus rien, les poètes apparaissent et devinent. Ils voient encore, quand les historiens ne voient plus. c'est l'imagination des poètes qui perce l'épaisseur de la tapisserie historique ou qui la retourne pour regarder ce qui est derrière Barbey d'Aurévilly, Une histoire sans nom. Partagez-vous l'avis de Barbey d'Aurévilly selon lequel les écrivains comprennent et représentent mieux l'histoire que les historiens ?

II)                 Certains écrivains représentent l'histoire de manière plus convaincante 1)      Des écrivains ultra-documentés   De nombreux écrivains, voulant « concurrencer » les historiens se lancent dans la collecte d'informations et de documents historiques avant d'écrire leurs oeuvres. Ils ont l'ambition de faire, à travers leur oeuvre, une analyse historique d'une société ou d'une époque donnée. Le monde créé dans l'oeuvre littéraire se présente dès-lors comme...

3 pages - 1,80 ¤

Selon Alain, « il n'y a point de fatalité dans le roman : au contraire, le sentiment qui y domine est d'une vie où tout est voulu, même les passions et les crimes, même le malheur » (Système des Beaux-Arts, 1920). Partagez-vous cette opinion ?

En ce sens, la volonté du personnage principal occupe le centre d'un triptyque, dont les panneaux sont la volonté de l'auteur qui l'engendre, et celle du lecteur qu'elle détermine. _Si c'est au récit balzacien ou stendhalien que pense sans doute Alain lorsqu'il parle de « vie où tout est voulu », le roman moderne radicalise la Toute-Puissance de la volonté dans...

2 pages - 1,80 ¤

Georges Duhamel écrivait à propos du cinéma, dans les « Scènes de la Vie Future », ces lignes sévères : « c'est un divertissement d'ilotes, un passe-temps d'illettrés, de créatures misérables, ahuries par leurs besognes et leurs soucis. » Partagez-vous cette opinion ?

1° II est intégré aux mouvements artistiques. Le Surréalisme s'y est exprimé, comme en littérature, en peinture, en sculpture. Le Chien Andalou de Buñuel en est le témoignage. Des poètes en ont fait leur instrument d'expression, tels Prévert et Cocteau (Le sang d'un Poète, Orphée). 2° II possède un langage original. Duhamel affirme n'avoir aucun effort à accomplir au...

2 pages - 1,80 ¤

« Il n'y a point de fatalité dans le roman ; au contraire le sentiment qui y domine est d'une vie où tout est voulu, même les passions et les crimes, même les malheurs ». Partagez-vous ce point de vue ? Vous pouvez vous appuyer sur votre connaissance de l'Assommoir de Zola.

C'est particulièrement le cas du genre « historique », dont l'issue se laisse deviner par le lecteur (ainsi le roman de Malraux intitulé L'Espoir met en scène des républicains espagnols durant la guerre civile, dont le destin ne peut-être que la défaite finale et la mort). Dans le roman, rien n'est fatal, pas même l'absence de fatalité.   II : Le roman, un...

2 pages - 1,80 ¤

Le journaliste P. Lepape écrivait en 1982 dans Télérama qu'en tant que critique il était « gavé de confidences autobiographiques dont il n'[avait] que faire », faisant ainsi allusion à la masse de livres de ce type lancés sur le marché depuis quelques années, et à leur qualité souvent médiocre. En évoquant de façon précise vos réactions de lecteur d'oeuvres et de fragments d'oeuvres autobiographiques, vous direz si vous partagez la sévérité du critique.

Se peindre revient alors à se maquiller, à arranger sa vérité sous des couleurs aussi favorables que fausses. Ce danger est d'autant plus redoutable que le lecteur ignorant tout des faits et des circonstances rapportés par l'autobiographie n'a aucun moyen d'en vérifier l'authenticité. Le récit de soi peut donc se prêter à toutes les manipulations, à toutes les surenchères....

3 pages - 1,80 ¤

« J'ai l'optimisme de croire qu'on a enfin compris dans les autres sphères de l'Enseignement que plus un auteur est proche de l'enfant dans le temps, plus il a de chance de l'intéresser et de l'enrichir. Toute éducation littéraire doit commencer par les contemporains » écrit Michel Tournier dans Le Vent Paradet (1977). Partagez-vous cette opinion? Vous illustrerez votre pensée par des exemples précis tirés de vos lectures.

Les mentalités ont évolué, et la morale a changé vers une moins grande rigidité : ils ne peuvent qu'être surpris devant l'éducation des enfants dans les romans de la Comtesse de Ségur, et si les bêtises de Sophie les amusent encore, les sermons et les punitions leur paraissent tout à fait excessifs, et même parfois incompréhensibles. Ainsi, grâce à...

3 pages - 1,80 ¤

Pour présenter un recueil des plus beaux poèmes français, le critique littéraire Robert Kanters écrit : « Ce n'est pas un livre comme un autre dont vous venez de tourner les premières pages. C'est un jardin qui vous accueille, si vous le voulez, peuplé d'amis connus et inconnus. » Quel est le meilleur des « amis » que vous reconnaîtriez dans ce «jardin » des poètes ? Faites-nous comprendre et partager votre amitié. ?

Introduction Au jardin des poètes, le meilleur ami peut être chaque jour différent ; ce n'est pas inconstance mais besoin d'enrichissement et de renouvellement. Pourtant, Apollinaire est sans doute celui que j'aime à rencontrer le plus souvent (1). I. - Pour sa personnalité complexe. 1° Explicable par son ascendance slave et italienne, et la diversité des lieux qui l'ont marqué :...

1 page - 1,80 ¤

Un fléau est comme un test expérimental qui nous permet de voir réagir une humanité moyenne et nullement héroïque écrivait le penseur Roland Barthes, en 1955.Partagez-vous ce jugement ?

Note : 5.2/10

Ce personnage comporte les mêmes caractéristiques que Hugo prête dans la Préface de Cromwell au drame romantique:il allie sublime et grotesque. Ex: Lorenzaccio de Musset, héros romantique débauché qui passe pour un incapable 2. le personnage réaliste ou naturaliste: un héros du quotidien A partir de la fin du XIXe siècle, la littérature met en lumière des personnages proches de la...

3 pages - 1,80 ¤
<< < 2 3 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :