LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

111 résultat(s) trouvé(s)
<< < 2 3 4 5 > >>

20 résultats dans : Dissertations

On ne doit écrire, on ne doit parler que pour l'instruction. Discutez ce point de vue de La Bruyère ?

Note : 6.5/10

  Ce point de vue, et en particulier le mot "instruction" évoquent déjà un idéal qui est celui du XVIIIe siècle : celui d'éduquer, d'instruire par les textes. L'idéal des Lumières a été défini par Kant dans Qu'est-ce que les Lumières? : l'homme des Lumières doit pouvoir penser par soi-même, se forger sa propre opinion des choses pour...

2 pages - 1,80 ¤

« Tout est dit et l'on vient trop tard depuis plus de sept mille ans qu'il y a des hommes et qui pensent. » c'est ce qu'écrit La Bruyère au début du premier chapitre des Caractères. Pensez-vous qu'aujourd'hui encore les jeunes générations se heurtent à ce même problème pour créer à leur tour des oeuvres littéraires et artistiques ?

... Polyeucte, Tartuffe, Andromaque et Iphigénie de Racine. Même ceux qui rejettent le christianisme ont subi son empreinte.... (Michelet, Renan, Baudelaire.) 3. Enfin le XIXe siècle nous a fait connaître des civilisations et des religions différentes. On a essayé de pénétrer dans la psychologie des primitifs, des Chinois, des Musulmans, des Hindous, etc. Nos horizons se sont élargis, la...

1 page - 1,80 ¤

La Bruyere trouvait le caractère de Tartuffe outré et invraisemblable. Il a refait le portrait de l'hypocrite dans Onuphre. Vous comparerez les deux personnages et vous direz lequel vous semble plus vrai, plus vivant, plus dramatique ?

, (Le pauvre homme !) II. Quelques autres sont demandées par les habitudes de théâtre de Molière, et le désir de faire un personnage vivant et complexe. Tartuffe n'est pas n'importe quel hypocrite. C'est un homme qui a un certain tempérament, qui est sensuel et passionné, et qui vit dans un milieu donné.... Molière choisit ce milieu de façon...

1 page - 1,80 ¤

Tout est dit, et l'on vient trop tard, depuis plus de sept mille ans qu'il y a des homme et qui pensent" (La Bruyère). qu'en pensez-vous ?

) 3. Enfin le XIXe siècle nous a fait connaître des civilisations et des religions différentes. On a essayé de pénétrer dans la psychologie des primitifs, des Chinois, des Musulmans, des Hindous, etc. Nos horizons se sont élargis, la connaissance du coeur humain en a profité... et la littérature aussi. (Leconte de Lisle, Loti, etc.) Sans doute les ressorts de...

1 page - 1,80 ¤

Commentez, au moyen des pièces de Corneille que vous connaissez, ce mot de La Bruyère sur notre grand tragique : « Il peint les Romains. Ils sont plus grands et plus romains dans ses vers que dans leur histoire. » ?

II. Ils sont plus grands que dans leur histoire Cette évocation presque complète n'est pas à tout prendre une évocation fidèle. Sévère, il est vrai, représente assez exactement le Romain cultivé de l'Empire sur son déclin, mais Nicomède ne fut pas dans la réalité cet adversaire loyal qui lors même qu'il combat les Romains sait faire grand cas, de...

1 page - 1,80 ¤

Appréciez ce mot de M. de Malézieu à La Bruyère dont il venait de lire "Les Caractères": "Voilà de quoi vous attirer beaucoup de lecteurs et beaucoup d'ennemis".

La malignité publique y trouva son compte. On crut voir partout les originaux. On les désigna du doigt : Fontenelle (Cydias), M. de Harlay (votre fils est bègue), le maréchal de Villeroy (Ménippe), le comte d'Aubigné (Théodecte), l'abbé de Choisy (Théodote), le marquis de Daneau (Pamphile), M. de Brancas (Ménalque), Fléchier (Théodule), Santeul (Diphile et Théodas), Benserade (Théobalde). II....

1 page - 1,80 ¤

Taine écrit, dans ses Nouveaux essais de critique et d'histoire : « Nous avons vu dans La Bruyère un éloge du peuple, des réclamations en faveur des pauvres, une satire amère contre l'inégalité des conditions et des fortunes, bref les sentiments qu'on appelle aujourd'hui démocratiques. » Que pensez-vous de ce jugement ?

Taine écrit, dans ses Nouveaux essais de critique et d'histoire : « Nous avons vu dans La Bruyère un éloge du peuple, des réclamations en faveur des pauvres, une satire amère contre l'inégalité des conditions et des fortunes, bref les sentiments qu'on appelle aujourd'hui démocratiques. » Que pensez-vous de ce jugement ? Les affirmations de Taine portent en définitive...

1 page - 1,80 ¤

La Bruyère écrivait : Il faut faire comme les autres, maxime suspecte qui signifie presque toujours qu'il faut mal faire. Dans un développement organisé et correctement rédigé, vous soutiendrez ce point de vue en prenant appui sur des exemples précis et que vous analyserez.

Taine écrit, dans ses Nouveaux essais de critique et d'histoire : « Nous avons vu dans La Bruyère un éloge du peuple, des réclamations en faveur des pauvres, une satire amère contre l'inégalité des conditions et des fortunes, bref les sentiments qu'on appelle aujourd'hui démocratiques. » Que pensez-vous de ce jugement ? Les affirmations de Taine portent en définitive...

1 page - 1,80 ¤

Décrire un endroit comme le texte de La Bruyère, c'est a dire évoquer avec un regard étranger une réalité bien connue avec une visée critique et satirique (on ne doit pas situer l'endroit).

Taine écrit, dans ses Nouveaux essais de critique et d'histoire : « Nous avons vu dans La Bruyère un éloge du peuple, des réclamations en faveur des pauvres, une satire amère contre l'inégalité des conditions et des fortunes, bref les sentiments qu'on appelle aujourd'hui démocratiques. » Que pensez-vous de ce jugement ? Les affirmations de Taine portent en définitive...

1 page - 1,80 ¤
1,80 ¤

91 résultats dans : Commentaires

Chateaubriand, René

Chateaubriand, René Comment exprimer cette foule de sensations fugitives que j'éprouvais dans mes promenades ? Les sons que rendent les passions dans le vide d'un cœur solitaire ressemblent au murmure que les vents et les eaux font entendre dans le silence d'un désert ; on en jouit, mais on ne peut les peindre. L'automne me surprit au milieu de ces incertitudes : j'entrai avec ravissement dans

» Accédez au corrigé

Note : 5.2/10
1,80 ¤

Jean de La Bruyère : «Du Souverain» (Les Caractères, fragment XXIX, 1688)

Jean de La Bruyère : «Du Souverain» (Les Caractères, fragment XXIX, 1688) Quand vous voyez quelquefois un nombreux troupeau qui, répandu sur une colline vers le déclin d'un beau jour, paît1 tranquillement le thym et le serpolet, ou qui broute dans une prairie une herbe menue et tendre qui a échappé à la faux du moissonneur, le berger, soigneux et attentif, est debout

» Accédez au corrigé

Note : 5.8/10
1,80 ¤

Jean Giraudoux, La guerre de Troie n'aura pas lieu, 1935.

Jean Giraudoux, La guerre de Troie n'aura pas lieu, 1935. [La scène se passe dans l'Antiquité. Les Grecs assiègent la ville de Troie. Des négociations sont encore possibles pour éviter l'assaut et la guerre. Andromaque, belle-fille du roi de Troie, Priam, et épouse d'Hector, lutte de toutes ses forces contre l'idée même de la guerre.] ANDROMAQUE - Mon père, je vous en supplie. Si vous avez cette amitié

» Accédez au corrigé

Note : 6/10
1,80 ¤

Alfred de VIGNY (1797-1863) (Recueil : Les Destinées) - La mort du loup

Alfred de VIGNY (1797-1863) (Recueil : Les Destinées) - La mort du loup

I

Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Victor Hugo : «Demain, dès l'aube...» (Pauca Meae1, Les Contemplations, 1856).

Victor Hugo : «Demain, dès l'aube...» (Pauca Meae1, Les Contemplations, 1856). Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends. J'irai par la forêt, j'irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, Seul, inconnu,

» Accédez au corrigé

1,80 ¤
<< < 2 3 4 5 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :