LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

1739 résultat(s) trouvé(s)
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 > >>

Quelles idées sur le théâtre de Racine vous suggère ce jugement de François Mauriac (Mémoires Intérieurs, p. 167) : « L'âme dans Hermione, dans Roxane, dans Phèdre, loin de freiner cet instinct animal et monstrueux qu'elle porte en elles, prête à sa fureur ce qu'il faut d'intelligence et de puissance pour le rendre criminel et pour donner raison à la Grâce de leur avoir manqué » ?

II. - Le statut tragique : Tous ces éclaircissements s'organisent si l'on se souvient que Racine a choisi comme thème tragique la misère de l'homme sans Dieu, point de départ précisément de l'apologétique pascalienne. a) On retrouve donc ici toutes les conditions générales de cette misère : - l'âme victime d'une fatalité qui la livre à la concupiscence comme malgré...

2 pages - 1,80 ¤

La transposition d'une oeuvre d'un genre dans un autre vous paraît-elle être un enrichissement ou un appauvrissement ?

Comment peut-on tronquer un tel texte ? C'est justement ce qui est très réussi dans ces 3 tomes. Certaines phrases clé ont été choisies afin de permettre de suivre l'histoire du narrateur. Bien entendu toute la puissance du texte ne peut pas être conservée dans une adaptation. Mais les phrases sélectionnées ne peuvent que toucher le lecteur quant...

2 pages - 1,80 ¤

La littérature et la peinture doivent-elles, peuvent-elles représenter la réalité telle qu'elle est ?

Note : 9/10

.) avec son calepin et notait tout. Volonté scientifique de rendre compte de la réalité. D'où de longues descriptions (Cf. par exemple La Bête humaine). Ce travail serait ainsi presque comme une photographie, un morceau de réalité.             * cependant, l'écrivain naturaliste se veut « observateur et expérimentateur ». L'expérimentateur organise les faits recueillis, montre un mécanisme où tout s'enchaîne en...

2 pages - 1,80 ¤

Montaigne écrit dans les Essais : « ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière de mon livre ». Vous montrerez (en structurant votre propos et en évitant de juxtaposer les oeuvres) dans quelle mesure cette citation s'applique aux oeuvres au programme ?

MONTAIGNE RÉVÉLÉ PAR LA COMPOSITION DE SON LIVRE Mais ce portrait détaillé que Montaigne nous a laissé de lui-même, il ne s'est pas, bien entendu, préoccupé de l'organiser. Ses confidences viennent au hasard de sa fantaisie, se complètent ici et là selon son humeur du moment et le vagabondage capricieux de ses pensées. Il est ennemi de toute composition...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi les hommes cherchent-ils à connaître leur passé ?

• « Les hommes » cherchent-ils à connaître leur passé pour se libérer du passé qui est en eux ? • « Les hommes » cherchent-ils à connaître leur passé par exotisme, besoin d'étrangeté ? • Pour recouvrer leur identité ? • Par fidélité ? • Par piété ? INDICATIONS DE LECTURE • Considérations inactuelles de Nietzsche (Aubier). Chapitre II : de l'utilité et...

1 page - 1,80 ¤

Au moment où vous commencez à vous orientez vers un spécialisation littéraire, vous réfléchirez au conseil que donnait Voltaire: Je vous invite à ne lire que des ouvrages depuis longtemps en possession des suffrages du public et dont la réputation n'est point équivoque. Il y en a peu, mais on profite bien davantage en les lisant qu'avec tous les mauvais petits livres dont nous sommes inondés ?

xxv : Visite chez le seigneur Pococurante, noble vénitien). 3. Le « critère » retenu : les « classiques » consacrés par le temps (cf. Boileau, Réflexions critiques sur Longin, Réflexion VII) et non les « ouvrages équivoques », c'est-à-dire non encore sortis vainqueurs de l'épreuve du temps. On rencontre la même prudence chez tous les directeurs de conscience...

2 pages - 1,80 ¤

Les écrivains français ont toujours eu le goût des écoles. Toujours ils ont aimé à se regrouper autour d'un terme abstrait: classicisme, romantisme, réalisme, naturalisme, symbolisme, existentialisme. A la vérité, les frontières de ces concepts sont confuses. Les grands écrivains ne sont jamais les prisonniers d'une doctrine, même lorsqu'ils en sont les parrains. Leur puissance de création fait éclater les cadres. Vous commenterez ces lignes d'André Maurois ?

Le goût des écoles. - (En distinguer quelques raisons dans la littérature française.) 1. Raison sociale. Les écrivains français sont volontiers mondains et sociables. Même lorsqu'on ne peut parler d'école, il y a des groupes, des « ronds », comme on disait au XVIIe siècle. A ces groupes correspond en général un esprit littéraire et, dans les cas privilégiés, cet...

4 pages - 1,80 ¤

On a pu dire que le théâtre était parmi les genres littéraires, le plus conventionnel. Après avoir précisé quelles sont les conventions essentielles que le théâtre impose, vous chercherez les raisons pour lesquelles, selon vous, le spectateur se soumet volontiers à ces conventions et accepte sur scène les fantaisies les plus débridées qu'il refuserait dans la vie réelle ?

C'est joli la vie, mais cela n'a pas de forme. L'art a pour objet de lui en donner une précisément et de faire, par tous les artifices possibles - plus vrai que le vrai. II)            Le plaisir et l'intérêt du spectateur Si le théâtre est fondé sur un ensemble de « conventions », il n'est pas pour autant toujours « conventionnel », proposant souvent des...

3 pages - 1,80 ¤

Au théâtre, si l'on veut créer l'illusion (du réel), pensez-vous d'une part que la mise en abyme suffise, d'autre part que le rapport frontal scène-public soit efficace ?

Le public doit avoir la sensation qu'il pourrait sans opération très savante faire ce que les acteurs font.    II)                 ...Mais apparaissent souvent comme des moyens inefficaces voire contre-productifs...   - La mise en abyme au théâtre dénonce plus souvent l'illusion scénique qu'elle ne la crée. Lorsqu'elle est mise en abyme de l'énonciation théâtrale, elle agit comme un révélateur pour le public, en...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il parler et écrire seulement pour instruire ?

Instruire dans le sens d'informer, on peut en douter, car alors, pourquoi ne pas s'exprimer plus simplement et plus clairement aussi ? Quant à instruire dans le sens d'éduquer, de cultiver, on pourrait l'admettre, mais est-ce là le but ? N'est ce pas plutôt une conséquence ? Le poète écrit-il vraiment pour que les écoliers puissent s'instruire en apprenant ses poèmes ?         II....

2 pages - 1,80 ¤

Commentez cette affirmation de Georges Duhamel : « La civilisation est dans le coeur de l'homme, ou bien elle n'est nulle part ».

. jouissant à peine du don de la parole, s'apercevant à peine qu'ils sont malheureux, vivant et mourant presque sans le savoir ». Qu'importent alors les progrès matériels apportés par l'intelligence de quelques-uns si tous les autres vivent dans l'inconscience ? La tâche des grands penseurs qui veulent développer une civilisation véritable sera donc de lutter contre l'ignorance et...

2 pages - 1,80 ¤

Pierre-Aimé Touchard écrivait dans une étude récente sur Molière : « l'auteur dramatique n'est auteur que parce qu'il est lui-même le théâtre d'un incessant conflit qu'il ne peut ni résoudre ni dépasser, et dont il essaye de se délivrer en l'objectivant, en le dépliant sous nos yeux. » Vous examinerez quelques exemples pour expliquer et au besoin discuter cette assertion.

Si Philinte était, comme on l'a dit, « le sage de la pièce », et Alceste la victime jetée en pâture aux rires du parterre, comment expliquerait-on que quelques-uns des accents humains les plus graves de notre théâtre aient été précisément placés dans la bouche d'Alceste ? « Je veux que l'on soit homme, et qu'en toute rencontre Le...

2 pages - 1,80 ¤

Si je me suis mis au roman, c'est parce que j'avais rencontré dans cet apprentissage nombres de difficultés et de contradictions, et qu'en lisant divers grands romanciers, j'avais eu l'impression qu'il y avait là une charge poétique prodigieuse, donc que le roman, dans ses formes les plus hautes, pouvait être un moyen de résoudre, dépasser ces difficultés, qu'il était capable de recueillir tout l'héritage de l'ancienne poésie. (M. Butor).Quelles réflexions vous inspire ce témoignage ?

Ils présentent parfois un véritable examen scientifique cherchant à éclairer la nature humaine et les mécanismes déterminant les comportements humains : Ex : ·                             Zola insiste beaucoup sur l'influence de l'hérédité et de l'éducation, et s'appuie sur des théories qui, pour avoir été inspirés par la médecine expérimentale de Claude Bernard, se veulent scientifiques pour peindre une réalité souvent crue. ·                             Autre exemple de roman...

3 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui fait, selon vous, le succès, l'influence et la durée d'une oeuvre littéraire ?

Ainsi SOPHOCLE, à travers la souveraine grandeur du Destin et les efforts aveugles de l'homme qu'il écrase, livre en exemple à la postérité le tragique à l'état pur, dépasse la durée simple et atteint l'universalité : citons par exemple Oedipe Roi ou Antigone. • Ceux-ci deviennent même des mythes qui se dissocient en branches et nuances diverses à travers...

3 pages - 1,80 ¤

Certaines éditions de poche, pour éveiller l'intérêt du lecteur éventuel, présentent au dos du volume un bref résumé de l'intrigue. Quelle réflexions cette pratique vous inspire-t-elle A votre avis, l'intérêt essentiel de l'oeuvre littéraire réside-t-elle surtout dans l'histoire ?

Flaubert ou le mouvement poétique de l'Art pour l'Art, le style est l'élément essentiel, le sujet n'a aucune importance. - Dans une lettre à Louise Colet du 16 janvier 1852, G. Flaubert écrit : « Ce que je voudrais faire, c'est un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la force interne...

3 pages - 1,80 ¤
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :