LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

718 résultat(s) trouvé(s)
<< < 1 2 3 4 5 6 7 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 > >>

Commentez et discutez cette analyse du genre autobiographique : « l'autobiographie, qui est à la fois témoignage, plaidoyer, justification et réquisitoire, s'inscrit par là dans le judiciaire, auquel elle emprunte sa mise en scène, ses rôles et les modalités de son énonciation. Le judiciaire et le théâtral ont partie liée ici, tant le théâtre est le lieu privilégié du procès, comme dans la tragédie grecque, tant le tribunal ressemble à un théâtre. » (G. Mathieu-Castellani, La Scène judiciaire et l'autobiographie, 1996) ?

En revanche, l'écriture de Saint Simon laisse une impression de chant funèbre, et annonce l'échec du mode de vie de l'aristocratie française du XVIIe siècle. _Comment comprendre le principe de « théâtralité », appliqué à une narration autobiographique ? Autobiographie et représentation théâtrale peuvent trouver un point de rencontre dans le concept de « mise en scène ». Peu différente en cela du roman,...

2 pages - 1,80 ¤

Est-il nécessaire de connaître la biographie d'un écrivain pour comprendre et aimer son oeuvre ?

Il y a là une conception déterministe de la création artistique, où on s'attache à mettre en évidence les influences de l'auteur et où l'oeuvre est conçue comme le résultat d'un ensemble de causes.               3. Caution de vérité   • Si la biographie intéresse également le lecteur, c'est que l'oeuvre parle de choses vivantes, auxquelles nous pouvons être confrontés (amour,...

4 pages - 1,80 ¤

En quoi la reprise dans une oeuvre (littéraire, cinématographique) d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

  Le mythe, une chose vivante   _La critique littéraire moderne aime à souligner la ressemblance phonique entre l'étymologie grecque du mot « mythe », « mythos », avec le verbe latin « mutare », qui signifie se déplacer, se modifier. Les mythes, comme les sociétés, ne sont pas des figures figées, mais évoluent par croisement et par adaptation au milieu. Pour toute figure mythique, il est...

2 pages - 1,80 ¤

Que pensez-vous de cette opinion sur l'oisiveté : « Hors de la société, l'homme isolé, ne devant rien à personne, a le droit de vivre comme il lui plaît ; mais dans la société, où il vit nécessairement aux dépens des autres, il leur doit en travail le prix de son entretien ; cela est sans exception. Travailler est donc un devoir indispensable à l'homme social. Riche ou pauvre, puissant ou faible, tout citoyen oisif est un fripon » (J.-J. Rousseau) ?

Ce sujet correspond à la première partie de la dissertation qui précède. Il faut insister principalement sur la nécessité du travail comme participation à la vie de la société. I. L'homme « hors de la société » : a) C'est là un mythe cher à Rousseau. b) II s'agit d'une reconstruction toute théorique de l'histoire. c) L'isolement total est impossible. II. L'homme doit...

1 page - 1,80 ¤

Commentez cette définition de l'intellectuel que donne André Malraux dans « Les Noyers de l'Altenbourg » : « Un intellectuel n'est pas seulement celui à qui les livres sont nécessaires, mais tout homme dont une idée, si élémentaire soit-elle, engage et ordonne la vie ».

On peut ordonner sa vie sans se référer nécessairement à des théories. Il n'est pas essentiel d'avoir lu tout Kant pour agir rationnellement, ni de s'absorber chaque soir dans une étude de Theilhard de Chardin pour adapter son existence à un idéal chrétien. Certaines circonstances particulières peuvent apporter aux intellectuels des motifs d'action impérieux. Dans l'Europe de 1943 tous...

2 pages - 1,80 ¤

Un dictionnaire donne pour le mot « tolérance » le sens d'« indulgence, condescendance pour ce qu'on ne peut empêcher ». qu'en pensez-vous ?

Tolérer les idées d'autrui ou ses actes, ce serait donc accepter, par bienveillance pure, de s'abaisser à son niveau avec la conviction qu'on a soi-même raison, et que l'autre a tort. C'est l'attitude des Pharisiens qui peuplent les romans de Mauriac, c'est celle d'Oscar Thibault en face de Madame de Fontanin dans l'oeuvre de Martin du Gard. Ils...

3 pages - 1,80 ¤

Se posant le problème de la création littéraire dans le domaine du roman, un auteur contemporain s'exprime en ces termes : « Pourquoi écrit-on un roman ? Comment naît, se développe et s'organise dans le cerveau de son auteur une oeuvre romanesque ? Les personnages que le romancier a créés se conforment-ils dans leur conduite à ce qu'il a prévu ou échappent-ils à son contrôle ? » Pouvez-vous répondre à ces diverses questions ?

Tantôt, quand le romancier a trouvé dans un fait divers l'événement qui lui a dicté le choix de son sujet, il s'attache à rendre intelligible et plausible cet événement en reconstituant les assises morales du drame. Les caractères des personnages s'organisent de telle manière, au cours du travail créateur, que l'événement essentiel apparaît comme l'aboutissement logique de leurs...

1 page - 1,80 ¤

Un critique écrit : « Ne confondons pas versification et poésie. Le versificateur n'est qu'un technicien ; la qualité d'un poète au contraire réside dans la puissance de suggestion qu'il emprunte aux sonorités, aux rythmes, aux images en accord étroit avec le sentiment. » En illustrant votre exposé d'exemples précis, vous commenterez ce jugement. ?

Là encore, en dépit de la forme versifiée, il ne saurait être question de poésie. Bien plus, quand la maîtrise de la technique s'étale dans un exercice de pure virtuosité, c'est le versificateur qui entre seul en jeu. Le couplet de Chantecler, où Rostand accumule une cascade de sonorités qui suggère étonnamment le chant du coq, s'impose comme un...

2 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous que la poésie doit être nécessairement musicale ?

C'est le cas d'Apollinaire dans ses Calligrammes.   II)                 ... Il faut «  de la Musique avant toute chose » (Verlaine) La musicalité apparaît tout de même comme ce qui fonde le genre poétique, et comme la meilleure mise en valeur des mots.   - On note une importance du rythme et de la rime dans la tradition poétique. La poésie est marquée par l'oralité...

2 pages - 1,80 ¤

Le roman épistolaire est-il un roman de formation ?

La variété des points de vue qui y est souvent proposée permet au romancier de s'effacer, de se masquer et de ne pas se porter garant des propos de ces personnages ; d'ailleurs, certains romans épistolaires sont présentés comme des documents véridiques afin de ne pas mettre en cause le romancier. Le roman épistolaire, par son caractère « réaliste » et...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il forcément une fin inatendue pour faire un roman ou une piéce de théatre réussie ?

Les romans à tendance réaliste se présentent comme des reflets directs d'une réalité sociale ou historique et proposent souvent une étude des mécanismes d'une société. Ils ont donc une fin analytique et en cela présentent un intérêt non négligeable pour le lecteur en lui permettant de mieux comprendre son époque, ou une époque passée. Ces types de romans...

3 pages - 1,80 ¤

Le journaliste P. Lepape écrivait en 1982 dans Télérama qu'en tant que critique il était « gavé de confidences autobiographiques dont il n'[avait] que faire », faisant ainsi allusion à la masse de livres de ce type lancés sur le marché depuis quelques années, et à leur qualité souvent médiocre. En évoquant de façon précise vos réactions de lecteur d'oeuvres et de fragments d'oeuvres autobiographiques, vous direz si vous partagez la sévérité du critique.

Se peindre revient alors à se maquiller, à arranger sa vérité sous des couleurs aussi favorables que fausses. Ce danger est d'autant plus redoutable que le lecteur ignorant tout des faits et des circonstances rapportés par l'autobiographie n'a aucun moyen d'en vérifier l'authenticité. Le récit de soi peut donc se prêter à toutes les manipulations, à toutes les surenchères....

3 pages - 1,80 ¤

Bien des écrivains ont goûté et célébré la solitude. Avez-vous vous-même éprouvé l'utilité et le charme de la solitude ? Qu'il en soit ainsi ou non, essayez de dégager très sincèrement ce que vous ressentez dans un moment de solitude. Vous éclairerez votre analyse en comparant votre propre expérience avec les réactions que vous inspirent des écrivains comme Montaigne, Descartes, Pascal, La Fontaine, Rousseau, Chateaubriand, Lamartine, etc.

On comprend mal Montaigne s'enfermant dans sa « librairie », plus mal encore le Chateaubriand des Mémoires d'Outre-Tombe qui coupe les contacts avec le réel, ci pas du tout Descartes lorsqu'il se réfugie en Hollande pour fuir la foule parisienne... La solitude est bonne pour le vieillard et non pour l'adolescent. Celui-ci veut connaître la vie la respirer à...

2 pages - 1,80 ¤

« J'ai l'optimisme de croire qu'on a enfin compris dans les autres sphères de l'Enseignement que plus un auteur est proche de l'enfant dans le temps, plus il a de chance de l'intéresser et de l'enrichir. Toute éducation littéraire doit commencer par les contemporains » écrit Michel Tournier dans Le Vent Paradet (1977). Partagez-vous cette opinion? Vous illustrerez votre pensée par des exemples précis tirés de vos lectures.

Les mentalités ont évolué, et la morale a changé vers une moins grande rigidité : ils ne peuvent qu'être surpris devant l'éducation des enfants dans les romans de la Comtesse de Ségur, et si les bêtises de Sophie les amusent encore, les sermons et les punitions leur paraissent tout à fait excessifs, et même parfois incompréhensibles. Ainsi, grâce à...

3 pages - 1,80 ¤

Pour présenter un recueil des plus beaux poèmes français, le critique littéraire Robert Kanters écrit : « Ce n'est pas un livre comme un autre dont vous venez de tourner les premières pages. C'est un jardin qui vous accueille, si vous le voulez, peuplé d'amis connus et inconnus. » Quel est le meilleur des « amis » que vous reconnaîtriez dans ce «jardin » des poètes ? Faites-nous comprendre et partager votre amitié. ?

Introduction Au jardin des poètes, le meilleur ami peut être chaque jour différent ; ce n'est pas inconstance mais besoin d'enrichissement et de renouvellement. Pourtant, Apollinaire est sans doute celui que j'aime à rencontrer le plus souvent (1). I. - Pour sa personnalité complexe. 1° Explicable par son ascendance slave et italienne, et la diversité des lieux qui l'ont marqué :...

1 page - 1,80 ¤
<< < 1 2 3 4 5 6 7 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :