LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

243 résultat(s) trouvé(s)
<< < 1 2 3 4 5 6 8 9 10 > >>

André Malraux écrit, à propos du mythe d'oedipe, que l'essentiel de l'émotion tragique « c'est la conscience simultanée de la servitude humaine et de l'indomptable aptitude des hommes à fonder leur grandeur sur elle ». Vous apprécierez ce jugement sur quelques exemples pris notamment dans le théâtre français.

.) ce qu'on avait à dire (...) Et pour rien : pour se le dire à soi, pour l'apprendre, soi ». Il s'agit là en fait d'une grandeur assez dérisoire. La lucidité ne prend sa pleine valeur humaine que chez l'être qui se sacrifie. Encore ce sacrifice, où réside l'essentiel de la grandeur tragique, peut-il recouvrir deux mouvements opposés...

2 pages - 1,80 ¤

Le récit de vie doit-il nécessairement éveiller la sympathie pour le personnage central ?

.). Or l'emploi du "je" et le flot continu de paroles de Ferdinand oblige le lecteur à rentrer dans son univers et à adopter son point de vue : il est alors lié au personnage par une relation d'attirance et de répulsion, de dégoût, de pitié et de fascination. _dans l'autobiographie, la revendication de l'honnêteté est ambiguë chez...

2 pages - 1,80 ¤

Discutez ce propos d'André Maurois : « Qu'est-ce qu'un roman ? Très simplement un récit d'évènement fictif. » ?

Ce dernier est fictif et évolue au fil des évènements, eux aussi fictifs. Le roman semble donc nécessiter une mise en scène totale.     II.                Roman n'implique pas forcément récit.   Il peut avoir des caractéristiques propres au théâtre Pensons ici à Jacques le Fataliste de Diderot : roman qui comporte des passages proches typographiquement du texte théâtral.   Il peut prendre une forme épistolaire Citons les Liaisons...

1 page - 1,80 ¤

On a dit de Villon qu'il avait « toutes les qualités d'un grand poète lyrique ». Vous essaierez de le montrer à l'aide d'exemples précis.

. (Les Regrets de la belle Heaulmière) ; • ses mélancolies sur ses camarades de plaisir aujourd ' hui disparus : Où sont les gracieux galants... (Grand Testament) ou sur les beautés fanées par le temps : Dites-moi où, n'en quel pays... (Ballade des dames du temps jadis) 2.Son horreur physique de la mort, commune à tous les grands lyriques et qui s'exprime...

2 pages - 1,80 ¤

Emile Faguet estime que Les Essais sont à la fois « un livre pour les hommes du temps de Montaigne» et «un livre pour tous les temps». En vous aidant des pages des Essais que vous connaissez, vous préciserez le sens de ces deux formules, et, compte tenu du jugement que vous portez vous-même sur l'oeuvre de Montaigne, vous direz celle qui vous parait la plus pertinente.

Son portrait est la note pittoresque du début des Essais : « C'est moi que je peins... » il se présente comme un homme simple avec qualités et défauts, « maladroit à la paume », « ayant des mains si grandes » qu'il ne peut tailler une plume lui-même... ; ce début est séduisant, réconfortant, et chacun se...

2 pages - 1,80 ¤

Un jour, en Sorbonne, un candidat ayant employé la formule connue « le tendre Racine », l'examinateur l'interrompit en disant : « Racine n'est pas tendre, Monsieur, il est féroce. » Vous direz, en vous appuyant sur des faits précis, ce qui a pu faire donner à Racine cette épithète de tendre, et pourquoi d'autres, au contraire, le jugent féroce.

Un jour, en Sorbonne, un candidat ayant employé la formule connue « le tendre Racine », l'examinateur l'interrompit en disant : « Racine n'est pas tendre, Monsieur, il est féroce. » Vous direz, en vous appuyant sur des faits précis, ce qui a pu faire donner à Racine cette épithète de tendre, et pourquoi d'autres, au contraire, le...

1 page - 1,80 ¤
<< < 1 2 3 4 5 6 8 9 10 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :