LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

357 résultat(s) trouvé(s)
<< < 1 2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 > >>

Pensez-vous qu'une autobiographie soit nécessairement la confession des repentis et des erreurs de son auteur ?

  III- Les limites de l'autobiographie             A- Que recherche l'auteur en écrivant son autobiographie ? â?¢ Première réponse évidente : raconter sa vie, se raconter.  « Connais-toi toi-même » : Essayer de mieux se comprendre, de donner un sens à sa vie. Envie de s'expliquer, d'expliquer pourquoi l'auteur, moi, (souvent connu) a agi et devenu ainsi. â?¢ Envie de laisser une trace de soi : échapper au néant. L'auteur sait que tant qu'il...

3 pages - 1,80 ¤

« J'aime lire comme lit une concierge : m'identifier à l'auteur et au livre. Toute autre attitude me fait penser au dépeceur de cadavres », écrit Cioran dans De l'inconvénient d'être né (1988). Vous commenterez cette réflexion en vous appuyant sur des exemples tirés de votre propre expérience de la lecture ?

Le texte plaisant est donc un vecteur pour l'individu, puisqu'il lui donne à voir une situation qui lui est étrangère à priori, mais dans laquelle il lui est possible de se reconnaître lui-même. S'identifier à un personnage revient à déplacer sa propre identité, à se faire autre.   III Pour une autopsie du texte_ Ainsi s'explique la propension de la...

2 pages - 1,80 ¤

Que pensez-vous de cette réflexion de d'Alembert (Réflexions sur la poésie) : « Quand on prend la peine de lire des vers, on cherche et on espère un plaisir de plus que si on lisait de la prose » ?

Et dans les poèmes modernes, l'absence de ponctuation, la longueur variable des vers, les appositions brutales donnent au texte un caractère hermétique. Le vocabulaire ne facilite pas la compréhension : jusqu'à la période romantique, les «mots nobles » sévissent dans les vers ; et bien que Victor Hugo ait mis « un bonnet rouge au vieux dictionnaire »,...

3 pages - 1,80 ¤

Pensez vous que la modernité des romantiques consiste à représenter sur la scène, non plus des héros, mais des hommes ?

Note : 5.4/10

La notion d' « homme » renvoie, au contraire, à l'universalité de l'humanité commune, avec ses qualités et ses défauts, sa complexité : si on l'oppose au héros, le héros peut être considéré comme une sorte de surhomme. Ce travail de définition effectué, il va falloir évaluer la pertinence de l'affirmation contenue dans le sujet, en interrogeant les procédés de traitement du personnage...

2 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous que la lecture de romans serve à mieux comprendre l'homme et le monde ?

Prosper Mérimée qui laisse toujours peser le doute et quoiqu'il éclaire les manifestations surnaturelles de ses récits avec objectivité, aucune affirmation ne peut jamais être faite. ( cf. La Vénus d'Ille)   III)         La capacité de déchiffrement du réel des « pures fictions » romanesques Mais les romans qui semblent les plus désancrés, les plus éloignés des réalités du monde et de l'homme, n'ont pas...

3 pages - 1,80 ¤

Tout est dit, et l'on vient trop tard, depuis plus de sept mille ans qu'il y a des homme et qui pensent" (La Bruyère). qu'en pensez-vous ?

) 3. Enfin le XIXe siècle nous a fait connaître des civilisations et des religions différentes. On a essayé de pénétrer dans la psychologie des primitifs, des Chinois, des Musulmans, des Hindous, etc. Nos horizons se sont élargis, la connaissance du coeur humain en a profité... et la littérature aussi. (Leconte de Lisle, Loti, etc.) Sans doute les ressorts de...

1 page - 1,80 ¤

À la question : qu'y a-t-il de vrai dans vos histoires ? le romancier contemporain M. Tournier avoue être tenté de répondre : « Rien, j'ai tout inventé ». Pensez-vous, d'après vos lectures, que tout soit inventé dans les romans ?

De la même façon, Flaubert, romancier réaliste, décrit dans les plus grands détails la casquette de Charles Bovary et la pièce montée de son mariage, Zola s'est longuement documenté dans des livres et par des témoignages directs sur la vie des mineurs, leur travail, leurs maladies, avant d'écrire Germinal. Même Gérard de Villiers va passer quelques semaines dans...

2 pages - 1,80 ¤

Au théâtre, si l'on veut créer l'illusion (du réel), pensez-vous d'une part que la mise en abyme suffise, d'autre part que le rapport frontal scène-public soit efficace ?

Le public doit avoir la sensation qu'il pourrait sans opération très savante faire ce que les acteurs font.    II)                 ...Mais apparaissent souvent comme des moyens inefficaces voire contre-productifs...   - La mise en abyme au théâtre dénonce plus souvent l'illusion scénique qu'elle ne la crée. Lorsqu'elle est mise en abyme de l'énonciation théâtrale, elle agit comme un révélateur pour le public, en...

3 pages - 1,80 ¤

Depuis le XVIIIième siècle, on affirmait la concordance des progrès techniques et du progrès moral. Pensez-vous qu'on ait des raisons aujourd'hui de la remettre en cause ?

Dans ce livre, le train est un beau monstre, certes capable de transporter des centaines de passagers mais aussi capable de tuer, de dérailler et de faire « dérailler » ceux qui l'approchent. Son conducteur, Jacques Lantier, est d'ailleurs un déséquilibré. Ce qui est en cause dans La bête humaine comme d'ailleurs dans le film de Charlie Chaplin,...

3 pages - 1,80 ¤

« Tout logis qu'on habite longtemps devient prison ! » (Maupassant). Qu'en pensez-vous ?

.. Le logis qu'on habite longtemps» ne peut jamais, à ce compte, m un prison . Il est plutôt un étrange bateau immobile qui fait cent fois le tour du monde... [III. Le royaume de l'esprit] [1. Le point de départ] Toujours amarré au même endroit familier, ce bâtiment court les mille aventures de l'esprit qui l'habite sans jamais, sauf si...

2 pages - 1,80 ¤

« Les plus désespérés sont les chants les plus beaux Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots » (Musset, La Nuit de Mai). Que pensez-vous de cette conception de la poésie ?

Or le poète, qui est poète surtout à cause de sa souffrance, crée directement avec son coeur; le coeur est donc à la fois créateur et organe de souffrance : « Ah! Frappe-toi le coeur! C'est là qu'est le génie! C'est là qu'est la pitié, la souffrance et l'amour. » (Musset, A mon ami Edouard .) II. Valeur...

2 pages - 1,80 ¤

On a défini Voltaire « un pessimiste gai » et Rousseau « un optimiste triste ». Qu'en pensez-vous ?

b) Rousseau de son côté, est effectivement « optimiste » :• puisqu'il part du principe que l'homme « naturel » a été autrefois, avant la constitution de la société en classes : "bon, sain, libre, heureux". (Discours sur l'Inégalité);• et qu'on pourrait tout attendre de l'homme s'il est élevé selon « l'état de nature », comme en témoignent...

2 pages - 1,80 ¤

La fiction ne peut-elle servir qu'à l'expression de la pensée ?

La fiction se charge alors d'un message idéologique dans un contexte qui motive ses engagements. Les Lettres persanes sont une critique des institutions de la monarchie absolue. Les Misérables attire l'attention des lecteurs sur la condition humaine du prolétariat de  1830. Certains romans ont pour origine une réflexion sur le sens de la vie et sont alors souvent ...

2 pages - 1,80 ¤

« Il y a deux sortes de romans : le roman qui nous fait oublier la vie, et le roman qui nous explique la vie. » Qu'en pensez-vous ?

Mais alors que le merveilleux tend souvent, tout comme le mythe, à structurer une société désordonnée ( à la fin des récits merveilleux, tout rentre dans l'ordre !) c'est à une fin inverse qu'obéit souvent le roman fantastique : le Fantastique semble d'abord voué à déstructurer - ou être l'expression d'une société elle-même destructurée. Là où le fantastique utilise les...

3 pages - 1,80 ¤

«l'esprit du roman est l'esprit de complexité. Chaque roman dit au lecteur : les choses sont plus compliquées que tu ne le penses. » Vous commenterez et au besoin discuterez ces lignes de Milan Kundera (l'Art du roman, 1986) ?

Note : 5.1/10

• Au-delà même de la complexité de l'intrigue, la description, élément caractéristique du roman, permet au regard aigu du romancier de déceler la complexité du monde à première vue invisible. Exemples : la boutique d'antiquités au début de La Peau de chagrin de Balzac ou encore l'inventaire du grand magasin dans Au Bonheur des dames d'Emile Zola, où...

2 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous que l'amour que l'on porte à un enfant soit plus étouffant que libérateur ?

Amour excessif. L'enfant remplace tout pour les parents, c'est la compensation à une vie ratée par ailleurs : 1. Une mère seule a souvent tendance à couver son enfant : surprotection qui aboutit soit à l'étouffement, soit à la rupture. Exemple. Tendres Passions où Shirley Mac Laine paralyse sa fille par un excès d'amour et la conduit à des ruptures successives et...

1 page - 1,80 ¤

Vigny écrit dans le Journal d'un poète : « J'aime peu la comédie, qui tient toujours plus ou moins de la charge et de la bouffonnerie.» Il précise plus loin sa pensée en disant: «Je sais apprécier la charge dans la comédie, mais elle me répugne parce que, dans tous les arts, elle enlaidit et appauvrit l'espèce humaine et, comme homme, elle m'humilie. » ?

» Mais en même temps, il peignit la nature humaine et, dans tous ses héros, nous retrouvons quelques traits de notre personnalité. N'y a-t-il pas, de nos jours encore, des avares qui sacrifient leurs enfants à leur fortune, des hypocrites coureurs de dot qui flattent les lubies de bourgeois insensés pour s'approprier leur argent, des bourgeois parvenus, des...

2 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous que le romancier puisse, à partir d'un seul personnage, représenter tout un groupe social ?

Emile Zola s'appuie sur ces mêmes ressorts : quelques personnages emblématiques d'une société. Gervaise, dans L'assommoir, résume par son destin tragique la misère de la classe ouvrière. Nana, dans le roman éponyme, est la courtisane dévoyée qui traverse une existence faite d'une gloire illusoire, avant de mourir de la petite vérole. - Balzac, dans sa Préface à la...

2 pages - 1,80 ¤
<< < 1 2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :