LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

222 résultat(s) trouvé(s)
<< < 1 2 4 5 6 7 8 9 > >>

Que la comédie fasse rire, tout le monde, s'accorde à le dire toutefois, ce rire peut ne pas être gratuit et revêtir différentes fonctions et enjeux : elle peut par exemple châtier les moeurs en riant. Dans quelles mesures y parvient-elle ? Serait-ce sa seule fonction ?

rendre agréablement sur le théâtre les défauts de tout le monde » . La comédie est, non moins que la tragédie, « utile »; elle permet de voir et ainsi d'éviter l'excès; c'est à ce titre que Voltaire a pu invoquer les deux genres comme des manifestations complémentaires d'une seule et même pratique: Je regarde la tragédie...

3 pages - 1,80 ¤

Que la comédie fasse rire, tout le monde, s'accorde à le dire toutefois, ce rire peut ne pas être gratuit et revêtir différentes fonctions et enjeux : elle peut par exemple châtier les moeurs en riant ?

Ex : ·                           Critique des inégalités sociales à travers la problématique du rapport entre maîtres et valets dans le Mariage de Figaro de Beaumarchais. ·                           Molière et la critique de l'hypocrisie des dévots ( Tartuffe), satire des précieuses ( Les Précieuses ridicules)... ·                           Critique de « caractère » dans Don Juan de Molière. Du coureur de jupons au « plus grands des scélérats que la terre ait jamais connu...

3 pages - 1,80 ¤

Pascal a beaucoup utilisé les Essais de Montaigne, qui, cependant, lui était antipathiques par certains côtés. Vous comparerez les deux écrivains et vous direz ce qui plaisait à l'auteur des Pensées et ce qui le choquait dans l'ouvrage de Montaigne ?

. C'est la conclusion lâche et paresseuse qu'il tire, que nous ne devons pas nous tourmenter pour ce qui nous dépasse et ne pas chercher une vérité qui nous échappe.... Enfin c'est sa molle complaisance pour les vices des hommes qu'il semble encourager et qui le rend extrêmement dangereux pour ceux qui ont quelque pente à l'impiété et...

1 page - 1,80 ¤

Que la comédie fasse rire, tout le monde, s'accorde à le dire toutefois, ce rire peut ne pas être gratuit et revêtir différentes fonctions et enjeux : elle peut par exemple châtier les moeurs en riant. Dans quelles mesures y parvient-elle ? Serait-ce sa seule fonction ?

  3)      La catharsis comique   Le mécanisme de la catharsis comique est à certains égards le contraire de la catharsis tragique: au lieu de souffrir avec le protagoniste qui malgré son rang nous ressemble, ici on s'en désassocie, toute notre réaction est d'éviter de lui ressembler. C'est le rire qui marque cette distance, ce refus de compassion. C'est cette notion de...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi peut-on dire que le metteur en scène est le deuxième auteur d'une pièce de théâtre ?

En outre, les didascalies sont parfois tellement nombreuses que le rôle du metteur en scène s'avère extrêmement délicat. En effet, la transposition de l'oeuvre sur la scène exige trop de paramètres auxquels il est impossible de répondre. Le rôle du metteur en scène s'efface donc dans certains cas, notamment dans les pièces de théâtre, dites « pièces à lire »,...

2 pages - 1,80 ¤

Le journaliste P. Lepape écrivait en 1982 dans Télérama qu'en tant que critique il était « gavé de confidences autobiographiques dont il n'[avait] que faire », faisant ainsi allusion à la masse de livres de ce type lancés sur le marché depuis quelques années, et à leur qualité souvent médiocre. En évoquant de façon précise vos réactions de lecteur d'oeuvres et de fragments d'oeuvres autobiographiques, vous direz si vous partagez la sévérité du critique.

Se peindre revient alors à se maquiller, à arranger sa vérité sous des couleurs aussi favorables que fausses. Ce danger est d'autant plus redoutable que le lecteur ignorant tout des faits et des circonstances rapportés par l'autobiographie n'a aucun moyen d'en vérifier l'authenticité. Le récit de soi peut donc se prêter à toutes les manipulations, à toutes les surenchères....

3 pages - 1,80 ¤

Cherchez les raisons qui ont fait dire à Napoléon 1er : « Si Corneille vivait encore, j'en aurais fait mon premier ministre. »

Cherchez les raisons qui ont fait dire à Napoléon 1er : « Si Corneille vivait encore, j'en aurais fait mon premier ministre. » Introduction : Le bonhomme Corneille était, semble-t-il, plus propre à remplir les fonctions d'un marguillier que celles d'un premier ministre. Aussi ne faut-il voir dans le mot de Napoléon qu'une boutade par laquelle il a exprimé...

1 page - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que Victor Hugo a été un grand poète épique ?

Mais V. Hugo est un grand poète épique, grâce à ses dons d'observateur qui lui permettent d'atteindre à un réalisme saisissant: 1. soit dans les descriptions (moissonneurs couchés en groupes sombres auprès de leurs meules, dans Ruth et Booz, retraite de Russie dans l'Expiation, etc.), 2. soit dans les scènes (dans Les pauvres gens, la veillée de Jeannie auprès de...

2 pages - 1,80 ¤

Un critique contemporain écrit : « Les Confessions n'ont pas seulement pour fonction d'être une justification et un témoignage : pour un Rousseau meurtri, elles sont [...] une consolation, une chanson qui berce la misère humaine. » Vous direz dans quelle mesure cette phrase peut servir de définition aux quatre premiers livres des Confessions.

On a souvent remarqué qu'un nombre limité de pages méritent, stricto sensu, le titre de « confessions ». Ce sont, dans les quatre premiers livres, les trois aveux, dont les deux derniers seulement sont effectivement des fautes : le trouble plaisir ressenti lors de la fessée de Mlle Lambercier, le vol du ruban et l'abandon de M. Le...

3 pages - 1,80 ¤
<< < 1 2 4 5 6 7 8 9 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :