LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

373 résultat(s) trouvé(s)
<< < 1 2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 > >>

En quoi la reprise d'une figure mythique dans une oeuvre peut-elle nous intéresser ?

Pour toute figure mythique, il est possible de dresser un tableau généalogique : le Docteur Jekyll du roman de Stevenson naît ainsi d'un croisement dieu latin Janus et du motif de l'élixir magique. Par la suite, le docteur Jekyll inspire lui-même la bande dessinée américaine à travers le personnage de l'incroyable Hulk. En ce sens, il n'existe pas à...

2 pages - 1,80 ¤

Croyez-vous qu'il faille encore étudier aujourd'hui les oeuvres littéraires du passé ?

  - elles traitent de façon précise des problèmes qu'elles évoquent. Exemple :  Neige, le roman de l'écrivain turc Orhan Pamuk, met en scène le héros, K, dans le Nord-Est de la Turquie; K est aux prises avec une communauté déchirée entre la tentation de l'islamisme (accompagnée d'un rejet de l'Occident) et la répression des soldats gardiens du régime...

2 pages - 1,80 ¤

On a dit que la vérité de Baudelaire était dans le conflit de son idéal et de son spleen dans ce drame de l'homme aux prises avec l'existence. Cela vous paraît-il être une définition suffisante de l'oeuvre baudelairienne ?

A cette rébellion s'oppose les poèmes de la mort, qui voient dans l'instant suprême un apaisement général des contradictions qui avaient conduit la recherche poétique, expérience au sein de laquelle se résorbe tout discours attaché à une définition du bien et du mal.   III, Souffrance et chant   _Le fond de l'entreprise baudelairienne n'est donc pas d'exprimer un conflit entre le...

2 pages - 1,80 ¤

La prolifération de l'image due au progrès technique vous semble-t-elle nuire à la contemplation des oeuvres d'art ?

Regarder un tableau, une sculpture, un monument suppose une certaine forme de recueillement propice à la méditation. Cette contemplation requiert également un certain temps que l'image, trop fugace, ne préserve pas toujours. Enfin, elle demande un effort de pensée et déjà une culture, c'est-à-dire un ensemble maîtrisé de connaissances qui permet d'accéder non seulement à la vision mais...

3 pages - 1,80 ¤

POURQUOI AIMONS-NOUS LA FONTAINE ? Après avoir étudié l'oeuvre de La Fontaine, un critique contemporain conclut : « Il n'y a pas de note humaine qui ne s'y fasse entendre, l'ironie, l'émotion, la pitié, le courage, le goût du plaisir et de la retraite, l'acceptation de la vie et le besoin du rêve. On voudrait faire sentir pourquoi on l'aime ; mais on n'ose forcer la voix quand on parle du plus discret des poètes. » Vous direz si vous retrouvez dans ces quelques lignes l'impression que vous a laissée la lecture de la Fontaine.

Et il y a parfois des actes courageux dans l'oeuvre de La Fontaine. Le moucheron n'est-il pas téméraire en s'attaquant au lion ? Voilà pour les actes extérieurs, les sentiments, les émotions ; on peut dire que La Fontaine sentit comme nous sentons tous pour la plupart, aima non point passionnément mais spontanément, naturellement, sans déchaînements, sans idéalisation...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il nécessaire de connaître la biographie d'un écrivain pour comprendre et aimer son oeuvre ?

Il y a là une conception déterministe de la création artistique, où on s'attache à mettre en évidence les influences de l'auteur et où l'oeuvre est conçue comme le résultat d'un ensemble de causes.               3. Caution de vérité   • Si la biographie intéresse également le lecteur, c'est que l'oeuvre parle de choses vivantes, auxquelles nous pouvons être confrontés (amour,...

4 pages - 1,80 ¤

Les oeuvres de fiction vous paraissent-elles le meilleur moyen pour convaincre le lecteur ?

    II/Dangers et limites de la fiction littéraire               La fiction littéraire use de nombreux ressorts plus ou moins puissants pour parvenir à convaincre et persuader. Or il arrive que celle-ci possède un caractère dangereux (lorsqu'elle devient trop convaincante) ou qu'elle soit mise en péril (si elle semble trop hermétique).               Nous pouvons très brièvement évoquer les fictions littéraires à dessein...

2 pages - 1,80 ¤

En quoi la reprise dans une oeuvre (littéraire, cinématographique) d'une figure mythique peut-elle nous intéresser ?

  Le mythe, une chose vivante   _La critique littéraire moderne aime à souligner la ressemblance phonique entre l'étymologie grecque du mot « mythe », « mythos », avec le verbe latin « mutare », qui signifie se déplacer, se modifier. Les mythes, comme les sociétés, ne sont pas des figures figées, mais évoluent par croisement et par adaptation au milieu. Pour toute figure mythique, il est...

2 pages - 1,80 ¤

«Les grands textes ne meurent pas parce qu'on n'a jamais fini de les approfondir : ils ne sont pas éternels, ils sont toujours actuels», écrit Jean Romain. Etes-vous de son avis ? Y a-t-il pour vous de «grands textes » (ou de grandes oeuvres dans d'autres domaines) que vous trouvez actuels, quel que soit leur âge ? Pouvez-vous expliquer d'où vient ce pouvoir de ne pas vieillir ?

..   La liberté. Qui ne rêve pas de liberté ? Je crois que c'est un besoin de l'être humain, comme l'eau et le pain. Un homme emprisonné est pour ainsi dire mort. Qu'a-t-il le droit de faire ? Presque rien. Ce n'est pas seulement de cette liberté qu'on peut parler. Mais aussi celle que l'homme peut avoir face à lui même....

1 page - 1,80 ¤

Se posant le problème de la création littéraire dans le domaine du roman, un auteur contemporain s'exprime en ces termes : « Pourquoi écrit-on un roman ? Comment naît, se développe et s'organise dans le cerveau de son auteur une oeuvre romanesque ? Les personnages que le romancier a créés se conforment-ils dans leur conduite à ce qu'il a prévu ou échappent-ils à son contrôle ? » Pouvez-vous répondre à ces diverses questions ?

Tantôt, quand le romancier a trouvé dans un fait divers l'événement qui lui a dicté le choix de son sujet, il s'attache à rendre intelligible et plausible cet événement en reconstituant les assises morales du drame. Les caractères des personnages s'organisent de telle manière, au cours du travail créateur, que l'événement essentiel apparaît comme l'aboutissement logique de leurs...

1 page - 1,80 ¤

En janvier 1976, lors de la parution de son roman La Vazlse aux Adieux, l'écrivain tchèque Milan Kundera déclarait: Dans la vie, l'homme est continuellement coupé de son propre passé et de celui de l'humanité. Le roman permet de soigner cette blessure. L'opinion de Kundera sur la fonction de l'oeuvre romanesque rejoint-elle votre expérience de lecteur ?

L'écrivain a ainsi le sentiment de renouer avec ses origines et la mémoire sélective lui permet de ne garder du passé que les moments les plus intenses et les plus purs. C'est ainsi que dans Sylvie (Nerval), le souvenir d'un baiser donné au narrateur alors qu'il était enfant par une belle et noble jeune fille nommée Adrienne occupe un...

3 pages - 1,80 ¤

Le journaliste P. Lepape écrivait en 1982 dans Télérama qu'en tant que critique il était « gavé de confidences autobiographiques dont il n'[avait] que faire », faisant ainsi allusion à la masse de livres de ce type lancés sur le marché depuis quelques années, et à leur qualité souvent médiocre. En évoquant de façon précise vos réactions de lecteur d'oeuvres et de fragments d'oeuvres autobiographiques, vous direz si vous partagez la sévérité du critique.

Se peindre revient alors à se maquiller, à arranger sa vérité sous des couleurs aussi favorables que fausses. Ce danger est d'autant plus redoutable que le lecteur ignorant tout des faits et des circonstances rapportés par l'autobiographie n'a aucun moyen d'en vérifier l'authenticité. Le récit de soi peut donc se prêter à toutes les manipulations, à toutes les surenchères....

3 pages - 1,80 ¤

Dans son étude sur Albert Camus, Robert de Luppé écrit: «L'Etranger est une « oeuvre absurde » mais qui n'a pas la force de l'être jusqu'au bout: Meursault se réveille du lourd sommeil quotidien en faisant éclater sa révolte. » Par l'analyse précise de L'Etranger, essayez d'apprécier la justesse de cette affirmation.

Personne, personne n'avait le droit de pleurer sur elle.» Puis lui revienne les paroles, de l'infirmière : « Personne ne peut imaginer ce que sont les soirs dans les prisons. » 2. La lucidité. L'entrevue avec l'aumônier est décisive : Meursault découvre enfin sa vérité : « sûr de ma vie et de cette mort qui allait venir »....

3 pages - 1,80 ¤
<< < 1 2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :