LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

187 résultat(s) trouvé(s)
<< < 1 3 4 5 6 7 8 > >>

Les écrivains français ont toujours eu le goût des écoles. Toujours ils ont aimé à se regrouper autour d'un terme abstrait: classicisme, romantisme, réalisme, naturalisme, symbolisme, existentialisme. A la vérité, les frontières de ces concepts sont confuses. Les grands écrivains ne sont jamais les prisonniers d'une doctrine, même lorsqu'ils en sont les parrains. Leur puissance de création fait éclater les cadres. Vous commenterez ces lignes d'André Maurois ?

Le goût des écoles. - (En distinguer quelques raisons dans la littérature française.) 1. Raison sociale. Les écrivains français sont volontiers mondains et sociables. Même lorsqu'on ne peut parler d'école, il y a des groupes, des « ronds », comme on disait au XVIIe siècle. A ces groupes correspond en général un esprit littéraire et, dans les cas privilégiés, cet...

4 pages - 1,80 ¤

Commentez cette affirmation de Georges Duhamel : « La civilisation est dans le coeur de l'homme, ou bien elle n'est nulle part ».

. jouissant à peine du don de la parole, s'apercevant à peine qu'ils sont malheureux, vivant et mourant presque sans le savoir ». Qu'importent alors les progrès matériels apportés par l'intelligence de quelques-uns si tous les autres vivent dans l'inconscience ? La tâche des grands penseurs qui veulent développer une civilisation véritable sera donc de lutter contre l'ignorance et...

2 pages - 1,80 ¤

«l'esprit du roman est l'esprit de complexité. Chaque roman dit au lecteur : les choses sont plus compliquées que tu ne le penses. » Vous commenterez et au besoin discuterez ces lignes de Milan Kundera (l'Art du roman, 1986) ?

Note : 5.1/10

• Au-delà même de la complexité de l'intrigue, la description, élément caractéristique du roman, permet au regard aigu du romancier de déceler la complexité du monde à première vue invisible. Exemples : la boutique d'antiquités au début de La Peau de chagrin de Balzac ou encore l'inventaire du grand magasin dans Au Bonheur des dames d'Emile Zola, où...

2 pages - 1,80 ¤

Commentez ce vers de Boileau : « On peut être héros sans ravager la terre ».

L'HEROÏSME PACIFIQUE On conteste aujourd'hui de plus en plus que les temps de guerre soient seuls riches en héros : la paix aussi leur permet d'apparaître. Leurs domaines Certains pays donnent ce titre à des hommes très divers : cosmonautes ou savants, les héros sont d'abord ceux qui font progresser l'humanité par leur action exceptionnelle. Sully Prud'homme à la fin...

3 pages - 1,80 ¤

Commenter cette phrase de Jules Lemaître : « J'admire ce surprenant Molière de toute mon âme : tandis qu'il intéresse les érudits, il fait penser les philosophes, et sait, mieux que tout autre, amuser les enfants. » ?

Mais le plus souvent, chez des êtres dont la vie se passe sans cesse dans une ambiance de salons et d'intrigue, l'orgueil se limite désormais au besoin de briller par les moyens les plus futiles. Tel Oronte qui sacrifie à la poésie et dont l'ambition unique consiste à se faire saluer à tout propos comme un grand poète,...

2 pages - 1,80 ¤

Commentez les propos de Proust sur le Beau en littérature : Si l'on cherche ce qui fait la beauté absolue de certaines choses, on voit que ce n'est pas la profondeur, ou telle ou telle autre vertu qui semble éminente. Non, c'est une espèce de fondu, d'unité transparente où les choses, perdant leur premier aspect de choses sont venues se ranger les unes à côté des autres dans une espèce d'ordre, pénétrées de la même lumière. Je suppose que c'est ce qu'on appelle le vernis des peintres ?

  Notons que Proust parle ici de la « beauté absolue » c'est-à-dire non seulement de la beauté totale, parfaite d'une oeuvre, mais aussi de la beauté en tant qu'elle permet l'atteinte d'un absolu.   Problématique : La beauté d'une oeuvre littéraire tient-elle davantage à la forme et au style particulier de l'écrivain, qu'au thème traité ?   Ce sujet met finalement en jeu une définition de...

3 pages - 1,80 ¤

En vous référant à votre expérience personnelle aussi bien qu'à votre connaissance du répertoire racinien, vous commenterez et, éventuellement discuterez cette affirmation d'Eugène Ionesco : « Il faut aller au théâtre comme on va à un match de football, de boxe, de tennis. Le match nous donne en effet l'idée la plus exacte de ce qu'est le théâtre à l'état pur : antagonismes en présence, oppositions dynamiques, heurts sans raison de volontés contraires » ?

Conflit amoureux Cela peut être le cas de deux amoureux séparés (Shakespeare) ou d'une scène de trahison, de duperie (Dom Juan).   2. Conflit physique Il peut s'agir de scènes de duel, de meurtre (Lorenzaccio de Musset). Ici, les techniques employées pour mettre en scène l'affrontement susciteront plus ou moins l'adhésion du spectateur selon qu'elle soit ou non spectaculaire.   3. Conflit de...

2 pages - 1,80 ¤

Commentez et discutez cette affirmation de Montesquieu : « j'aime les paysans ; ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers »

Pascal a consacré maintes réflexions dans ses Pensées aux « puissances trompeuses» qui l'accompagnent immanquablement. L'imagination, la coutume, l'amour-propre sont autant de principes d'erreur qui viennent fausser notre jugement. Les passions et l'intérêt s'y ajoutent : « Plaisante raison qu'un vent manie, et à tous sens ! » Aussi est-il nécessaire de compléter l'expérience directe de la vie par...

3 pages - 1,80 ¤

« Le théâtre peut apparaître comme un genre littéraire inférieur, un genre mineur. Il fait toujours un peu gros. C'est un art à effets sans doutes. On a l'impression que les choses s'y alourdissent. Les nuances des textes de littérature l'éclipsent. Un théâtre de subtilité littéraire s'épuise vite. » Commentez cette citation de Ionesco.

Note : 6/10

Dans une pièce, chaque personnage, pour imposer sa logique, s'obstine jusqu'à l'extrême : chaque personnage de la pièce Andromaque poursuit son but (épouser Pyrrhus pour Hermione, séduire Hermione pour Oreste)  jusqu'à atteindre la mort ou la folie. Grossissement psychologique qui conduit à un grossissement des situations : la dynamique du théâtre exige de mettre en scène des situations contrastées,...

2 pages - 1,80 ¤

Dans son livre Au coeur du fantastique, publié en 1965, Roger Caillois, réfléchissant sur le fantastique au sens large (histoires extraordinaires, contes féeriques, récits de science-fiction, etc.), pense que ce dernier exprime « la tension entre ce que l'homme peut et ce qu'il souhaiterait pouvoir ». Vous commenterez ce jugement en vous appuyant sur des exemples empruntés à votre culture personnelle - littéraire, cinématographique.

La fiction dans les récits merveilleux permet d'extraordinaires exploits. Ex. : dans les romans de Chrétien de Troyes, exploits réalisés par les chevaliers de la Table Ronde et particulièrement Lancelot. • La mort elle-même n'est plus une limite infranchissable. Ex. : épreuve des Enfers dans les récits mythologiques de l'Antiquité. Orphée, vainqueur des Enfers : légende reprise par Nerval. 3. Etre un...

3 pages - 1,80 ¤

Commentez cette opinion d'André Gide: Il me semble que les qualités que nous nous plaisons à appeler classiques sont surtout des qualités morales et volontiers je considère le classicisme comme un harmonieux faisceau de vertus dont la première est la modestie ?

Ceci nous apparaît d'autant plus étonnant qu'au centre de ces vertus de créateur, Gide met la modestie; or il faut l'avouer, les classiques sont, en général, loin d'être modestes : à l'arrogance de Racine, méprisant Corneille, insultant ses maîtres de Port-Royal, frémissant d'orgueil à la moindre critique, répondent l'assurance de Molière après ses succès et le dogmatisme d'un...

2 pages - 1,80 ¤
<< < 1 3 4 5 6 7 8 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :