LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

15 résultat(s) trouvé(s)

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Adriane, mon coeur, baise-moi, je te prie

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Adriane, mon coeur, baise-moi, je te prie

Adriane, mon coeur, baise-moi, je te prie,
Puisque ce doux baiser qui coule lentement
Avec l'air frétillard d'un gentil mouvement
Est le seul appétit qui chatouille ma vie.

Or que moi transporté, orsus que toi ravie,
De mille autres regards faits réciproquement,
Nous puissions désormais nous...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Cent et cent fois j'ai désiré pouvoir

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Cent et cent fois j'ai désiré pouvoir

Cent et cent fois j'ai désiré pouvoir
Me transmuer en esprit invisible,
Si qu'il me fût de me cacher possible
Dedans ton coeur, afin de mieux revoir

A quoi il tient qu'on ne peut émouvoir
Ta cruauté qu'Amour tient inflexible.
J'en chasserai cette humeur si terrible...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Daphné se vit en laurier convertie

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Daphné se vit en laurier convertie

Daphné se vit en laurier convertie
Quand Phébus fut par elle contesté,
Pour un exemple à la postérité
De ne se rendre à l'amour ennemie.

Une Atalante autrement fut punie
Qui n'en usait avec honnêteté ;
Aussi Narcisse aimant trop sa beauté
Dans la fontaine a...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - De ta lèvre mignarde un fin sucre courant

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - De ta lèvre mignarde un fin sucre courant

De ta lèvre mignarde un fin sucre courant,
De ta doucette voix la délicate joie,
Entre l'or et châtain ta tresse qui ondoie,
De ta tendrette main le chatouiller errant,

Du vent quand tu aspire un parfum odorant,
Autour de tes deux yeux Cupidon qui tournoie,...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Douce maîtresse et douces vos façons

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Douce maîtresse et douces vos façons

Douce maîtresse et douces vos façons,
Douce la bouche et douce la parole ,
Et doux votre oeil qui doucement affole,
Faisant en moi douces les passions,

Doux vos regards, douces vos actions,
Doux l'entretien et douce la main molle,
Douce la voix qui doucement console
L'âme...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Doucette voix qui confortes mon âme

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Doucette voix qui confortes mon âme

Doucette voix qui confortes mon âme,
Oeil gracieux qui réjouis le mien,
Front de relief où gît mon entretien,
Sucré baiser que du coeur je réclame,

Esprit humain, le trésor de ma dame,
De tous ces dons le plus souverain bien,
Sur qui l'effort de fortune, qui...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Étant au lit couché, au lieu de reposer

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Étant au lit couché, au lieu de reposer

Étant au lit couché, au lieu de reposer,
Je repense au sujet qui r'allègre ma vie,
Et lors si je pouvais, j'aurais fort grande envie
En plusieurs semblants me métamorphoser,

En votre masque, afin de souvent vous baiser,
En grains pour circuir cette gorge embellie,
En...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Gentil tertre élevé sur la blanche poitrine

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Gentil tertre élevé sur la blanche poitrine

Gentil tertre élevé sur la blanche poitrine,
Tétin bien arrondi, je sais bien, sur, ma foi,
Que tu as bien raison de te plaindre de moi,
Qui n'ai onc contemplé ta blancheur ivoirine !

Tétin, chevet d'amour, dont la rondeur poupine
Éveille l'appétit d'un doux je ne...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Ha ! main qui doucement me déchirez le coeur

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Ha ! main qui doucement me déchirez le coeur

Ha ! main qui doucement me déchirez le coeur,
Et qui tenez ma main en l'amoureux cordage,
Main où nature veut montrer son bel ouvrage,
Et où le ciel versa sa bénigne faveur,

Las ! au lieu de ce gant qui reçoit tant d'honneur
Que...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Ô agréable Songe, où t'en vas-tu si vite ?

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Ô agréable Songe, où t'en vas-tu si vite ?

Ô agréable Songe, où t'en vas-tu si vite ?
T'éloignant, ton départ renouvelle mon deuil,
Mon esprit, beaucoup plus prévoyant que mon oeil,
N'estimait que mon heur tu dusses mettre en fuite.

Ta nature trompeuse a mon âme réduite
D'avoir banni mon bien par...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Ô Songe humain et divin tout ensemble

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Ô Songe humain et divin tout ensemble

Ô Songe humain et divin tout ensemble,
Qui le vouloir nous révèle des Dieux,
Quand un sommeil plaisant et gracieux
Entre mes bras tous mes désirs assemble,

Lorsque du faux la vérité me semble,
Nul plus que moi ne se peut dire heureux,
Croyant tenir ce que...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Oeil mon petit mignon, ma douce friandise

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Oeil mon petit mignon, ma douce friandise

Oeil mon petit mignon, ma douce friandise,
Oeil bien caractéré des mignardes amours,
Oeil miroir de mon coeur, je verrai donc toujours
Quelque brave écumeur lequel me contredise.

Oeil, je jure par l'heur et par la foi requise
Au devoir d'amitié, que si tu n'as recours
Au...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Pour donner de ma foi les preuves manifestes

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Pour donner de ma foi les preuves manifestes

Pour donner de ma foi les preuves manifestes,
Mon âme en vous servant est tombée en langueur,
Amour, crainte et regret, désespoir et fureur,
Sont de ma loyauté les marques plus secrètes.

Je suis votre Actéon, ma Diane vous êtes
Qui m'embrasez plus fort quand plus votre...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Songeant la nuit, bien souvent je pense être

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Songeant la nuit, bien souvent je pense être

Songeant la nuit, bien souvent je pense être
Auprès de toi couché certainement,
Et les beautés qu'en toi le ciel fit naître
Tâter, baiser, embrasser nuëment.

Comme un plaisir acquis en un moment
Passe, léger, et se voit disparaître,
Mon songe ainsi s'enfuit soudainement,

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Voici du seul Phénix pourtraite la figure

François Scalion de VIRBLUNEAU (15xx-15xx) (Recueil : Les loyalles et pudiques amours) - Voici du seul Phénix pourtraite la figure

Voici du seul Phénix pourtraite la figure,
Qui s'ennuyant ici, pour se renouveler,
Prépare du bois sec le plus propre à brûler,
Pour de sa cendre après rétablir sa figure.

Il frappe d'un caillou contre une pierre dure,
Lorsqu'il en voit le feu sortant étinceler,
Des ailes...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :