LE SITE D'AIDE � LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN FRANCAIS

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le th��tre permet-il de persuader et d'�mouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: th��tre persuader ou th��tre �mouvoir

POUR LE SUJET: Les �crivains �crivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: �crivains amuser
»Cr�er un compte Devoir-de-philo
»
» inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :

Rechercher dans :

Dissertations
Commentaires
Citations
Oeuvres complètes

Mode de recherche :

ET OU

Résultats de la recherche

40 résultat(s) trouvé(s)
<< < 2 > >>

Paul SCARRON, « Chanson à manger »

Paul SCARRON, « Chanson à manger » Quand j'ai bien faim et que je mange Et que j'ai bien de quoi choisir, Je ressens autant de plaisir Qu'à gratter ce qui me démange. Cher ami tu m'y fis songer : Chacun fait des chansons à boire, Et moi, qui n ai plus rien de bon que la mâchoire Je n'en veux faire qu'à manger. Quand on se gorge d'un potage Succulent comme un consommé, Si notre corps...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - A Madame Radigue

Paul SCARRON (1610-1660) - A Madame Radigue

Pour la remercier d'un pot de coins.

Rondeau redoublé.

Vostre laquais verd, jaune ou gris,
Ô Dame toute liberale,
M'a presenté vostre regalle ;
C'est pourquoy ce Rondeau j'escris.

Un matin, ma servante à cale,
Aussi-tost que les yeux j'ouvris,
Fit entrer dans ma chambre sale
Vostre laquais verd, jaune ou gris.
...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - A Mademoiselle du Lude

Paul SCARRON (1610-1660) - A Mademoiselle du Lude

Stances burlesques

Bel enfant de quinze ans, dru comme pere et mere,
Aymable comme un Ange ou deux,
Que le fils de celuy qui sera ton beau-pere
Se pourra dire un homme heureux !

Ils ont fait de leur mieux, ceux qui t'ont mise au monde,
Et t'ont faite avec tant d'appas,
Que s'ils vouloient tascher d'en...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - A Monsieur du Pin

Paul SCARRON (1610-1660) - A Monsieur du Pin

Ode burlesque.

Cher du PIN, je suis indigent
Plus que le party de la Fronde ;
Je n'ay point d'or et moins d'argent
C'est le plus grand mal-heur du monde.

Et tu me voudrois conseiller
De faire quelque Comedie ?
Il est mal aisé de railler
Quand peu s'en faut qu'on ne mandie.

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - A Monsieur le Duc de Sully

Paul SCARRON (1610-1660) - A Monsieur le Duc de Sully

Duc de SULLY, vous m'avez envoyé
Un beau pasté, des plus grands que l'on voye,
Dieu sçait comment je m'en donne au coeur joye,
Quand je devrois en estre desvoyé,
Quand je devrois m'en irriter le foye.
Tel grand Seigneur, que je ne nomme pas,
D'un tel pasté feroit quatre repas....

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - A Monsieur Morin

Paul SCARRON (1610-1660) - A Monsieur Morin

sur un présent de fleurs.

MORIN, tu m'as emply ma chambre
D'une odeur douce comme l'ambre ;
Et je puis dire, en verité,
Qu'en un bouquet de fleurs nouvelles,
Toutes aussi rares que belles,
A la fois tu m'as apporté
Le Printemps et sa gayeté,
Des jardins, des champs, des prairies,
De l'esmail et des pierreries...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Au Duc d'Anjou

Paul SCARRON (1610-1660) - Au Duc d'Anjou

Precieux et Royal Bijou,
Second joyau de la Couronne,
Present du Ciel, beau Duc d'Anjou,
Me prendrez-vous, si je me donne ?

Ne me croirez-vous point un fou,
De vous presenter ma personne,
Moy qui suis moins qu'un sapajou,
Moy chetif, qui desja grisonne ?

Si pourtant vous le trouvez bon,
J'ose vous dire...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Au Roy

Paul SCARRON (1610-1660) - Au Roy

Jeune Roy, que la France admire,
Tu nous fais bien voir que les Cieux
Font naistre encor des demi-Dieux
Et prennent soin de ton Empire.

Ta grace à soy les coeurs attire,
Ton visage eblouit les yeux
Et, de son air imperieux,
Le respect et la crainte inspire.

Ton Pere et tes Nobles Ayeux

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Cent quatre vers

Paul SCARRON (1610-1660) - Cent quatre vers

Contre ceux qui font passer leurs
libelles diffamatoires sous
le nom d'autruy.


Beaux Esprits du Pont-neuf, Insectes de Parnasse,
Dont les productions, aussi froides que glace,
Font naistre la tristesse au lieu de divertir,
Vous verray-je toûjours à mes dépens mentir ?
Et mon nom, supposé dans vos oeuvres de bale,
Me sera-t'il toûjours matiere de scandale ?
Trop...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Beauté, seringue à brazier...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Beauté, seringue à brazier...

Beauté, seringue à brazier,
Coeur d'acier
Tu m'as mis le flanc
A feu et à sang.
Helas ! l'amour m'a pris
Comme le chat fait la souris....

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : C'estoit assés de vos yeux...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : C'estoit assés de vos yeux...

C'estoit assés de vos yeux pleins de charmes
Pour vaincre ma raison ;
Mais vous chantez encor ! ô quelle trahison !
Doit-on blesser ceux qui rendent les armes ?
Je voy bien que ma mort est tout vostre desir ;
He bien ! je meurs ; mais je meurs de plaisir.

Vous eussiez eu d'une mort plus cruelle

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Hé bien ! je consens de mourir...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Hé bien ! je consens de mourir...

Hé bien ! je consens de mourir.
Aussi bien l'espoir de guerir
Me flateroit en vain des douceurs de la vie.
Je n'ay plus qu'un moment à desplaire à vos yeux ;
Vous allez voir, belle Silvie,
Quand je ne seray plus, si vous en serez mieux....

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Helas ! elle s'en va...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Helas ! elle s'en va...

Helas ! elle s'en va : je ne la verray plus ;
A ma juste douleur il faut bien que je cede.
Que les regrets sont superflus
Dans les maux dont la mort est l'unique remede !
Apres un tel mal-heur
Si j'aymois encore la vie,
Que diroit mon amour ? que diroit ma douleur ?
Et que diroit Silvie ?

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Ingratte, je n'ayme que toy...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Ingratte, je n'ayme que toy...

Ingratte, je n'ayme que toy
Et tu feins de m'aymer, ingratte :
Tandis que ta bouche me flatte,
Ton ame me manque de foy.
Ingratte, je n'ayme que toy
Et tu feins de m'aymer, ingratte.

Ta bouche l'a cent fois juré,
Et cent fois a menty ta bouche,
Que mon amour discret...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Je vous aymois...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Je vous aymois...

Je vous aymois : vous me l'aviez permis ;
J'esperois d'estre aymé : vous me l'aviez promis.
Mais, helas ! belle Iris, je voy bien le contraire ;
Je n'ose en murmurer
De peur de vous deplaire ;
Mais il m'est permis d'expirer,
S'il m'est ordonné de me taire.

Dedans vos fers, charmé de vos...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Ma raison me l'a dit aussi bien...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Ma raison me l'a dit aussi bien...

Ma raison me l'a dit aussi bien que mes yeux,
Que vous estiez toute charmante et belle ;
Mais elle eust fait bien mieux
De m'advertir que vous estiez cruelle....

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Mes yeux, vous avez veu Cloris...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Mes yeux, vous avez veu Cloris...

Mes yeux, vous avez veu Cloris ;
Mon coeur, vous songez à ses charmes,
Vous l'entendez chanter : helas ! vous estes pris ;
Rendez, rendez les armes,
Ô mon coeur, ô mes yeux ! c'estoit trop hazarder
Que de l'entendre et de la regarder.

Helas ! vous sçavez le danger
Qui suit un amour temeraire,

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Nous nous estions promis...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Nous nous estions promis...

Nous nous estions promis
Une Amour eternelle.
Quel crime ay-je commis
Pour vous rendre infidelle ?

Je voy bien que ma mort
Est toute vostre envie,
Et qu'un dernier effort
Vous doit bien-tost, Silvie,
Deslivrer d'une vie
Qui vous desplaist si fort....

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Philis me traitte avec rigueur...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Philis me traitte avec rigueur...

Philis me traitte avec rigueur ;
Mon coeur, jour et nuit, en soûpire.
Ne vous affligez pas, mon coeur :
Ce n'est pas un trop grand malheur ;
Il ne faut que luy dire.

Bien souvent, ce qui nous fait peur,
Un moment apres nous fait rire ;
Phillis pourra changer d'humeur :

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Philis, vous vous plaignez...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Philis, vous vous plaignez...

Philis, vous vous plaignez que je n'ay point d'esprit
A vous parler de mon martyre.
Helas ! ignorez-vous qu'un mal que l'on peut dire
N'est jamais si grand que l'on dit ?

Un Amant dit assez quand il est interdit,
Quand il languit, quand il souspire ;
Mais aprenez, Philis, qu'un mal que l'on peut dire
N'est jamais si grand...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Quand je vous dis que vos yeux...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Quand je vous dis que vos yeux...

Quand je vous dis que vos yeux m'ont bruslé,
Vous faites l'offencée ;
Quand je vous cache ma pensée,
Vous m'appellez dissimulé !
Helas ! que dois-je faire ?
Si je parle, vous vous faschez,
Et si je me veux taire,
Vous me le reprochez.

Si vous traittez d'une esgale rigueur
Ma plainte...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Vous m'avez demandé...

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson : Vous m'avez demandé...

Vous m'avez demandé pour qui mon coeur soûpire ;
Je n'en seray pas mieux quand je vous le diray ;
C'est à vous seulement que je crains de le dire :
Jugez, Philis, pour qui mon coeur a soûpiré.

Je languis, je me plains, je pleure, je soûpire,
Et tout cela, Philis, depuis que je vous voy ;...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson à boire

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson à boire

Que j'aime le cabaret !
Tout y rit, personne n'y querelle.
La bancelle
M'y tient lieu d'un tabouret.
Laissons les interests
Des culs, des tabourets ;
La Noblesse
Pour la fesse
Fait prouesse :
En bien beuvant
Taschons d'en faire autant.

Tout respect et tout honneur
A Messieurs les porteurs de rapieres ;
Leurs derrieres
Font pourtant trop de rumeur :
Quoy...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson à manger

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson à manger

Quand j'ay bien faim et que je mange
Et que j'ay bien dequoy choisir,
Je ressens autant de plaisir
Qu'en grattant ce qui me demange.
Cher Amy, tu m'y faits songer :
Chacun fait des Chansons à boire,
Et moy, qui n'ay plus rien de bon que la machoire,
Je n'en veux faire qu'à manger.

Quand on se...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson pastorale

Paul SCARRON (1610-1660) - Chanson pastorale

La jeune Lisette,
Sur le bord d'un ruisseau,
Jouoit de sa musette
En gardant son troupeau.
Le Berger Tyrcis, qui l'ayme
Plus que soy-mesme,
Luy faisoit, tout trancy,
Les pleintes que voicy

Jeune Pastourelle,
Ton oeil est plein d'appas,
Mais ton humeur cruelle
Ne luy ressemble pas.
Est-ce que ton coeur ignore
Que je t'adore,
Ou qu'il le...

» Accédez au corrigé

1,80 ¤
<< < 2 > >>

LE SITE D'AIDE À LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN LITTERATURE

 Maths
 Philosophie
 Litt�rature
 QCM de culture g�n�rale
 Histoire
 G�ographie
 Droit
Nom/Pseudo :

email :
 
Demandez votre sujet :